Comment apprendre à produire de la musique : Les moyens gratuits et payants (2024)

Pour certains, le voyage musical s’achève lorsqu’ils apprennent l’instrument de leurs rêves. L’objectif final peut être de maîtriser le solo de guitare de « Stairway to Heaven » ou une œuvre complexe de Bach au piano. Pour …

Apprendre à produire de la musique

Pour certains, le voyage musical s’achève lorsqu’ils apprennent l’instrument de leurs rêves. L’objectif final peut être de maîtriser le solo de guitare de « Stairway to Heaven » ou une œuvre complexe de Bach au piano.

Pour d’autres, l’objectif est de mettre leurs talents au service d’un espace de collaboration et de commencer à expérimenter les joies de jouer et de se produire au sein d’un groupe. Certains s’essaient à l’écriture de chansons, tandis que d’autres peuvent même devenir des musiciens de session.

Mais pour certains passionnés de musique, l’objectif premier n’est pas du tout d’apprendre ou de jouer d’un instrument. Il s’agit de bricoler, de créer et de résoudre des problèmes – entrez dans le monde de la production musicale.

Qu’est-ce que la production musicale ?

La production musicale

La production musicale n’est pas vraiment une chose en soi. Il s’agit d’un terme général qui peut presque s’appliquer à l’ensemble du processus de création musicale. La production musicale peut être définie comme étant exactement ce qu’elle semble être : la production de musique à tous les stades. Cela peut inclure

  • Rédaction de chansons/lyriques
  • Composition
  • Arrangement musical
  • Mélange
  • Mastering
  • Techniques d’enregistrement
  • Création et utilisation de synthétiseurs personnalisés et de VST

Si l’on décompose la production musicale de cette manière, il est probable que vous vous y soyez déjà essayé. Même s’il ne s’agit que de griffonner sur un piano électrique pour créer une progression d’accords qui sonne bien.

Chacune de ces étapes du processus de production musicale peut constituer un domaine d’expertise spécifique. En théorie, vous pourriez engager une personne différente pour chacune de ces tâches – un expert pour composer votre chanson, un autre pour l’enregistrer et un autre pour la mixer.

Bien sûr, cela n’en ferait plus vraiment votre chanson, mais bon, une grande partie de la musique populaire a cette tendance de toute façon. Certains producteurs de musique sont un peu… ahh… sensibles à l’utilisation de ce terme. Steve Albini est l’un des plus grands producteurs de musique, et il présente un excellent aperçu de l’industrie musicale dans son article paru dans The Baffler.

Mais l’article dégouline littéralement d’élitisme. Albini s’insurge contre le fait que des gens se disent « producteurs » sans connaître des choses assez pointues.

Un producteur de musique

– Si vous utilisez des mots comme « punchy », « groove », vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez.

– Vous n’êtes pas un vrai producteur si vous n’allez pas à l’université, si vous n’obtenez pas un diplôme, si vous ne devenez pas assistant, puis second ingénieur, puis, et seulement alors, si vous ne devenez pas producteur à plein temps.

– Connaître chaque pièce de matériel aléatoire et souvent sans intérêt que l’on peut trouver dans un studio, ainsi que leurs moindres subtilités. Un exemple précis : savoir quel égaliseur « a le moins de déphasage dans les bandes voisines ».

Je comprends le point de vue d’Albini, mais il est un peu douteux de vouloir contrôler ce que les gens peuvent ou ne peuvent pas faire dans le domaine de la production musicale. Pour la plupart des enregistrements à domicile, oui, il est bon de connaître certaines de ces choses, mais ce n’est absolument pas une obligation pour produire un grand album.

Dans cet article, nous ne nous intéresserons donc pas à la composition, à l’écriture de chansons ou à des faits obscurs sur l’équipement analogique. Heureusement, si c’est quelque chose qui vous intéresse, nous avons tout ce qu’il vous faut. Vous pouvez consulter notre guide sur l’écriture et l’arrangement d’une chanson à part entière ici.

Au lieu de cela, cet article traitera de la manière de commencer. Non, pas l’équipement (vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici), mais la richesse des ressources que vous pouvez utiliser pour apprendre ce qu’il faut pour devenir le prochain grand producteur.

La première leçon de la production musicale

Les leçons de production

Si vous avez déjà lu mes articles, vous savez probablement que je suis un grand fan des informations mathématiques et physiques denses que je ne comprends pas tout à fait.

Si vous détestez cela, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La mauvaise nouvelle, c’est que la production musicale peut devenir très, très technique – en particulier certains éléments comme l’apprentissage de la compression et les pratiques d’enregistrement analogique.

Mais il y a de bonnes nouvelles. Dans le domaine de la production musicale, il existe une clause attrape-tout qui désavoue toutes les techniques « théoriquement correctes ». Vous êtes prêt ?

Si ça sonne bien, peu importe comment on y arrive.

Ce n’est pas une excuse pour jeter vos manuels, quitter cet article et m’écrire un commentaire virulent sur la façon dont je vous ai fait perdre votre temps. Apprendre la « bonne » manière de produire de la musique peut être un moyen précieux et formidable d’élargir vos horizons musicaux.

En réalité, il n’y a pas vraiment de bonne méthode, mais seulement des lignes directrices.

Supposons que vous, qui n’avez jamais étudié la production musicale, produisiez une chanson avec une compression exagérée, un mauvais placement des microphones et aucune fréquence inférieure à 200 Hz.

Le résultat final vous semblera peut-être meilleur qu’une production brillante réalisée en méga-studio par le plus grand ingénieur du son de tous les temps.

Mais si vous connaissez les « règles », vous apprendrez d’autant mieux à les enfreindre.

Comment commencer à produire de la musique

Commencer la production musicale

Il peut être facile de penser que vous n’aurez besoin d’aucune aide pour commencer à produire de la musique. Pour certains, c’est peut-être vrai : la plupart des logiciels d’enregistrement sont aujourd’hui assez intuitifs et faciles à apprendre, du moins dans les grandes lignes.

Si vous ne cherchez qu’à produire des démos et à vous amuser un peu, vous pouvez probablement y parvenir sans avoir besoin de trop d’aide.

Toutefois, dans l’ère numérique d’aujourd’hui, il y a tout simplement tellement de contenu disponible – payant ou gratuit – que vous n’avez presque que l’embarras du choix. Si vous souhaitez vous lancer sérieusement dans la production musicale, pourquoi ne pas exploiter les ressources à votre disposition ?

Il peut être très difficile de savoir par où commencer, compte tenu de la multitude d’informations disponibles.

Cela vaut-il la peine de payer pour un cours en ligne ? Faut-il s’en tenir aux manuels gratuits et aux fichiers PDF ? YouTube vous fournira-t-il tout ce dont vous avez besoin ?

Comme toujours, je suis là pour vous aider ! Dans cet article, nous allons décortiquer quelques options populaires de production musicale disponibles et les classer par niveau de prix. Que vous ayez des milliers d’euros à dépenser dans un cours complet ou que vous n’ayez que du temps à consacrer à des vidéos sur YouTube, nous avons tout ce qu’il vous faut.

Guide de la production musicale – Ressources pour débuter

Vidéos YouTube

Les vidéos Youtube de production musicale

Les vidéos YouTube sont un excellent point de départ pour ceux qui se lancent dans la production musicale. Les musiciens en herbe peuvent consulter une multitude de contenus gratuits. Bien entendu, avec une telle variété d’informations, il peut être difficile de démêler le vrai du faux.

Une chose à noter est que beaucoup de ces chaînes sont des passerelles pour promouvoir leurs services payants. Ce n’est pas une mauvaise chose, et elles peuvent encore offrir des heures et des heures de vidéos intéressantes pour apprendre.

Avantages :

Il existe littéralement des centaines de milliers de vidéos utiles entièrement gratuites.

Les vidéos peuvent être interrompues pendant l’utilisation d’une station de travail audio pour appliquer les connaissances à vos projets.

Vous pouvez voir, image par image, les actions entreprises pendant les tutoriels et les guides.

Le contenu peut être adapté à vos besoins spécifiques. Vous voulez tout savoir sur la compression ? Vous voulez copier le « side chain » de quelqu’un ? Tout cela est possible grâce à une simple recherche.

Inconvénients :

La nature écrasante de tant de vidéos peut rendre difficile la rétention et la structuration des apprentissages.

Les vidéos peuvent ne rien révéler d’intéressant, car elles peuvent cacher un contenu plus utile moyennant rémunération.

Passer trop de temps sur un écran peut entraîner une fatigue oculaire.


Musician On A Mission

Les vidéos de Musician On A Mission

Musician on a Mission (MoaM) existe depuis 2015 et est rapidement devenu l’une des ressources les plus populaires pour les producteurs de musique amateurs. Il a été lancé par Rob Mayzes, un habitant du Royaume-Uni, après qu’il a identifié des lacunes dans le système éducatif pour ceux qui tentent d’apprendre la production musicale.

Depuis, la chaîne a produit plus de 200 vidéos sur sa page YouTube, un grand nombre d’articles de blog sur la production musicale et du contenu payant pour ceux qui ont un peu d’argent à dépenser.

Avec une bibliothèque aussi vaste, il est parfois difficile de savoir par où commencer. Un bon point de départ serait de consulter leur playlist intitulée Mix School : Apprendre à mixer comme un pro.

Permettez-moi d’énumérer quelques-uns des sujets abordés dans cette playlist :

  • Comment corriger des voix trop fortes dans un mixage amateur ?
  • Quels sont les plugins de mixage à mettre à jour en priorité ?
  • Guides spécifiques des DAWs
  • Guides sur la compression, l’égalisation et l’accordage vocal
  • Espacement spectral

La liste est encore longue.

Ce qui est formidable dans le contenu du MoaM, c’est qu’il ne s’agit pas uniquement de clips publicitaires qui conduisent les consommateurs vers le produit payant. Presque toutes les vidéos sont aussi longues que nécessaire, la plupart dépassant les 10 minutes et d’autres durent plusieurs heures.

Les conseils s’adressent généralement aux débutants, de sorte que les personnes ayant des connaissances de base en matière de production musicale peuvent déjà connaître une grande partie des informations fournies.

La vidéo que je recommanderais personnellement pour commencer est un peu énorme. Il s’agit d’un MIX LIVE d’une durée de 7 heures, réalisé dans son intégralité en streaming. Le présentateur ne se contente pas de faire des changements en silence pour que les novices puissent les regarder et les copier – il explique en détail chaque décision musicale prise et pourquoi elle vaut la peine d’être prise.

Il peut sembler logique que les débutants essaient d’abord de comprendre des concepts tels que l’égalisation, la compression et la meilleure façon de gagner de l’espace avant de s’attaquer à plus difficile.

Mais je crois qu’il n’y a pas de meilleure expérience d’apprentissage que de regarder un professionnel appliquer ces concepts musicaux et d’essayer de comprendre pourquoi il fait ce qu’il fait.

Alors, prenez du pop-corn, du café (il vous en faudra beaucoup !) et installez-vous. Avec une vidéo aussi longue, il est judicieux de ne pas la regarder plus d’une heure à la fois et de noter les informations importantes.

Une fois que vous aurez surmonté l’Everest que représente la séance en studio, vous pourrez commencer à filtrer le reste des vidéos plus personnalisées du MoaM afin de combler les lacunes de vos connaissances.


Recording Revolution

Les vidéos de Recording Revolution

Recording Revolution est un autre puits riche en contenu qui s’étend sur un blog, des ressources payantes et une grande quantité de vidéos YouTube gratuites. L’entreprise a été fondée par Graham Cochrane, qui a commencé comme vous et moi – en tant que producteur de musique travaillant dans un home studio.

Ce qui fait de Recording Revolution un outil aussi puissant pour les débutants, c’est l’accent mis sur les home studios. Le contenu qu’il propose tient compte du fait qu’une grande partie de son public n’a pas accès à des équipements et à des espaces dignes d’Abbey Road.

La plupart des informations qu’ils fournissent peuvent s’appliquer à n’importe quel genre musical et à n’importe quelle situation financière. Ainsi, que vous soyez un métalleux, un fan de k-pop ou une star du rap, RR aura quelque chose à vous proposer.

La chaîne YouTube existe depuis très longtemps. Si vous faites défiler la page jusqu’à leur toute première vidéo, vous verrez qu’elle a été publiée il y a plus de 12 ans, le 4 février 2010. La vidéo n’est pas la meilleure : il y a beaucoup de bruit, des bégaiements et la qualité de la caméra n’est pas celle que l’on attend de la plupart des contenus d’aujourd’hui.

Mais c’est un peu le but recherché. Recording Revolution a bâti sa réputation autour d’une devise clé : Ce n’est pas le matériel qui compte. C’est le créateur.

Ce n’est pas le matériel qui compte. C’est le créateur. Même si la qualité de la production s’est considérablement améliorée, le message reste le même. C’est ce qui rend leurs vidéos parfaites pour les « bedroom producers » : la connaissance, la créativité et les compétences l’emporteront toujours sur l’argent.

Il existe des centaines et des centaines de tutoriels, de guides, de conseils et de critiques que les producteurs en herbe peuvent passer au crible. Recording Revolution peut être utilisé pour construire une base de connaissances dès le départ, pour compléter ce que vous savez déjà ou pour apprendre quelque chose de spécifique sur une chanson que vous essayez de maîtriser.

La série « 5 minutes pour un meilleur mix » constitue un excellent point de départ. Ces vidéos sont toutes succinctes, claires et présentées d’une manière très simple pour les débutants. Mieux encore, chaque vidéo ne dure que 5 minutes environ, ce qui les rend très digestes.


Autres vidéos et chaînes YouTube intéressantes

Il y a tellement de vidéos géniales sur YouTube qui couvrent à peu près tout ce à quoi vous pouvez penser. Cet article n’a abordé que deux des chaînes les plus populaires – il y en a des milliers dans lesquelles vous pouvez vous plonger.

Il convient de mentionner que je pense que les vidéos dans lesquelles vous observez un producteur professionnel créer, mixer ou masteriser une chanson sont aussi précieuses que n’importe quel conseil ou guide. Ces sessions sont généralement cachées derrière des murs payants, mais il faut savoir apprécier ces perles rares.

Écouter un vétéran chevronné décrire son processus de prise de décision vous apportera des informations précieuses qui vous mettront sur la bonne voie.

Composerily

  • Nombre d’abonnés : 570,000
  • Nombre de vidéos : 80+
  • Idéal pour : Les producteurs électroniques, ceux qui recherchent un contenu humoristique et divertissant

Andrew Haung

  • Nombre d’abonnés : 2,2 millions
  • Nombre de vidéos : 250+
  • Bon pour : Théorie de la composition, test de plugins et de matériel musical, chansons farfelues et sauvages à base de bruits de lame de rasoir.

Nail The Mix/URM Academy

  • Nombre d’abonnés : 92,800
  • Nombre de vidéos : 120+
  • Idéal pour : Les métalleux, les podcasts et les clips avec des ingénieurs du son professionnels

In The Mix

  • Nombre d’abonnés : 938,000
  • Nombre de vidéos : 200+
  • Bon pour : Les utilisateurs de FL studio, les critiques de plugins, les conseils et astuces de production

Fundamentals of Mixing

  • Nombre d’abonnés : 42,700
  • Nombre de vidéos : 20 (dans sa liste de lecture « Fundamentals of Mixing »)
  • Bon pour : Ceux qui essaient d’apprendre les bases du mixage, les critiques de plugins

Produce Like A Pro

  • Nombre d’abonnés : 663,000
  • Nombre de vidéos : 100+
  • Bon pour : Aperçu du mixage de chansons populaires spécifiques, conseils pour l’enregistrement (placement des micros, etc.)

Il en existe des centaines d’autres. Ces chaînes peuvent constituer un bon point de départ, mais une fois que vous aurez assimilé les bases de la production audio, il sera temps de vous envoler de votre nid et d’explorer le monde par vos propres moyens !

Oh, et il serait négligent de ma part de ne pas mentionner le classique culte qui, malgré son âge avancé, reste pertinent et plein de conseils judicieux. Mieux encore, il est délicieusement absurde.

Livres

Les livres sur la production musicale

La lecture d’un livre peut être un moyen fantastique d’élargir vos connaissances en matière de production musicale. Que vous souhaitiez apprendre les bases de la théorie musicale, trouver la meilleure méthode d’enregistrement ou devenir un maestro du mixage, il existe un livre pour vous.

Les livres présentent à la fois des avantages et des inconvénients uniques par rapport à d’autres méthodes telles que le visionnage de vidéos sur YouTube ou la lecture de blogs.

Avantages :

Un livre peut contenir beaucoup plus d’informations qu’une simple vidéo. Les gens ont naturellement tendance à lire les livres par segments, alors que les longues vidéos sauvegardées pour être regardées plus tard ne voient souvent jamais la lumière du jour.

Les livres sont moins susceptibles d’essayer de vous vendre quelque chose. Cela signifie qu’ils ne sont pas restrictifs dans les conseils qu’ils vous donnent.

La lecture d’un livre aura plus de sens structurel que le visionnage d’un grand nombre de vidéos de 10 minutes.

Inconvénients :

Les vidéos sur YouTube sont gratuites – les livres, pour la plupart, ne le sont pas.

Certains livres peuvent être difficiles à trouver, en particulier les exemplaires physiques.

Les livres ne sont pas aussi intuitifs que les vidéos. Vous ne pouvez pas regarder quelqu’un de plus expérimenté que vous produire de la musique dans un livre.


« Mixing Secret For The Small Studio »

  • Auteur : Mike Senior
  • Disponible en tant que : Livre physique, eBook
  • Publication : 2011

Mixing Secrets for the Small Studio est en fait produit par le magazine en ligne Sound on Sound, très populaire dans le domaine de la production et de la technologie musicales. C’est souvent l’un des premiers livres recommandés aux débutants, et à juste titre, c’est le premier livre que j’ai lu sur la production musicale.

Avec plus de 450 pages, c’est un peu long à parcourir. Pourtant, l’étendue du contenu n’est jamais écrasante. Il accompagne les lecteurs tout au long du processus de mixage, de l’avant à l’arrière, en commençant par l’équipement dont vous aurez besoin, les bases de la préparation, jusqu’à l’amélioration de la stéréo et la « fin » du mixage.

Ceux qui recherchent des conseils sur la façon de créer de la musique, sur le placement des microphones et sur les meilleures pratiques d’enregistrement devront chercher ailleurs. Cependant, si vous avez tout cela en tête et que vous êtes prêt à vous lancer dans le monde passionnant (et parfois frustrant) de la préparation d’une chanson pour la radio, ce livre vous apportera tout ce dont vous avez besoin.

Comme son titre l’indique, Mixing Secrets for the Small Studio s’adresse aux amateurs de tous les jours. Il met l’accent sur le fait que, si un bon équipement vous facilitera la vie, il n’est pas indispensable pour devenir un producteur compétent et qualifié. L’auteur aborde les concepts en plusieurs étapes.

Il décrit en détail ce qu’est chaque type d’effet audio et comment il fonctionne, avant de passer à ce qu’il essaie d’accomplir et enfin aux différentes façons de le mettre en œuvre.

Ce que j’ai retenu de ce livre, c’est qu’il n’y a jamais qu’une seule bonne façon d’utiliser un plugin ou une technique de mixage. Ce n’est pas parce que vous pouvez utiliser un compresseur que vous devez le faire.

L’idée qu’il sous-tend est qu’il faut vraiment écouter le morceau que l’on mixe et trouver comment résoudre les problèmes que l’on rencontre. Il ne faut pas appliquer les plugins d’abord et prendre des décisions ensuite.

Le mixage, à l’état brut, ne consiste pas à faire en sorte que chaque piste audio individuelle ait un son impeccable. Il s’agit de faire en sorte que chaque instrument, chaque son, fonctionne en harmonie.

Et pour cela, vos oreilles sont votre meilleure arme.


« Recording Unhinged » par Sylvia Massy

  • Auteur : Sylvia Massy, avec Chris Johnson
  • Disponible en tant que : Livre physique
  • Publication : 2016

D’emblée, il convient de préciser que le livre de Sylvia Massy n’est pas disponible en version numérique.

Pour certains, cela peut être un désaveu immédiat. Mais si vous êtes comme moi et que vous détestez lire sur un écran, cette nouvelle peut être une bénédiction.

Comme son nom l’indique, le livre de S.Massy, Recording Unhinged, est un peu plus axé sur les techniques d’enregistrement que sur le monde du mixage. Il présente des interviews, des conseils et des anecdotes de quelques-uns des plus grands noms du monde de la production : Hans Zimmer, Dave Pensado, Geoff Emerick, Linda Perry et bien d’autres.

Une grande partie de ce livre est consacrée à dissiper les mythes sur la théorie de l’enregistrement musical répandus par des gens de l’industrie qui n’ont pas une once de créativité dans le corps. Car en fin de compte, la musique est un art – une aventure créative qui doit être explorée.

Ne vous méprenez pas, il existe certainement des techniques d’enregistrement optimales lorsque vous tenez compte du placement des micros, de la structure de la pièce et des entrées de gain.

Cependant, l’objectif de ce livre est de vous montrer qu’une fois que vous savez comment tout cela fonctionne, vous êtes en mesure de le jeter par la fenêtre et de commencer à établir vos propres règles sensées (ou non !).

Recording Unhinged est une ressource géniale parce qu’elle compile un large éventail d’informations utiles. Il respecte et explique toujours les concepts de base de l’enregistrement qui profiteront à votre processus de suivi musical, mais il les combine avec des idées bizarres et farfelues qui peuvent amener vos morceaux à un niveau supérieur.

Ajoutez-y des points de vue de professionnels du secteur et vous obtiendrez un ouvrage divertissant, instructif et inspirant, réalisé par l’un des meilleurs producteurs de musique au monde.


« Audio Engineering 101 »

  • Auteur : Tim Dittmar
  • Disponible en tant que : Livre physique, eBook
  • Publication : 2011

Audio Engineering 101 de Tim Dittmar est exactement ce qu’il semble être. Il s’agit d’un ouvrage complet sur tout ce qui touche à la production musicale. Alors que les deux critiques précédentes portaient sur des livres aux créneaux étroits, celle-ci aborde pratiquement tous les sujets.

Évidemment, comme il s’agit d’un guide général, il n’entre pas dans les détails aussi minutieux que d’autres livres traitant de concepts plus spécifiques. Cependant, pour ceux qui cherchent à se familiariser avec le monde de la production audio plutôt qu’à apprendre des éléments individuels de manière approfondie, il est difficile de faire l’impasse sur un livre aussi complet.

L’ingénierie audio se penche sur un large éventail d’éléments de production importants. Dittmar explore les techniques de base du mixage et du mastering (y compris la compression et l’égalisation), les différents types d’enregistrement (analogique et numérique), la meilleure utilisation des microphones et les conseils pour faire carrière dans l’industrie.

Ce qui est vraiment passionnant avec Audio Engineering 101, c’est qu’il en est actuellement à sa deuxième édition et qu’il a été mis à jour pour refléter l’évolution du paysage de la production musicale.

L’auteur a ajouté toute une série d’informations nouvelles et utiles, adaptées à l’ère numérique. Il a inclus une section sur la production de podcasts, la construction et l’entretien d’un home studio, et même des sujets de niche comme l’utilisation d’une connexion iPad-to-DAW pour le mixage et l’enregistrement.

L’écriture de cette publication est facile à suivre et directe pour les personnes de tous âges et de tous niveaux, bien qu’elle soit certainement un peu plus destinée aux novices en matière de production musicale. Cela dit, les aficionados trouveront tout de même de nombreuses informations précieuses dispersées dans les conseils de Dittmar.


Autres livres utiles sur la production musicale

« Step By Step MIXING »
  • Auteur : Bjorgbin Benediktsson
  • Disponible en tant que : Livre physique, livre électronique, livre audio
  • Publication : 2019
  • Bon pour : Apprendre les bases du mixage à un prix très raisonnable

« Here, There and Everything »
  • Auteur : Geoff Emerick avec Howard Massey
  • Disponible en tant que : Livre physique, livre électronique, livre audio
  • Publication : 2006
  • Bon pour : Un aperçu inestimable du processus de prise de décision et des techniques utilisées par l’un des ingénieurs du son les plus vénérés au monde.

« How Music Works »
  • Auteur : David Byrne
  • Disponible en tant que : Livre physique, livre électronique, livre audio
  • Publication : 2012
  • Bon pour : Ce livre n’est pas strictement un livre de production musicale, mais il peut complètement changer la façon dont vous percevez la musique dans votre vie. Une nouvelle perspective sur le monde de la musique

« The Recording Engineer’s Handbook »
  • Auteur : Bobby Owsinski
  • Disponible en tant que : Livre physique, livre électronique,
  • Publication : 2017
  • Bon pour : Apprendre à poser un micro et à enregistrer différents instruments

Cours en ligne

Les cours en ligne de production musicale

Les cours en ligne constituent l’une des meilleures options pour apprendre à devenir producteur de musique. Vous pouvez trouver des cours sur toutes sortes de niches : des sujets généraux comme la production audio, le mixage et le mastering, jusqu’au travail dans des genres ou des DAW spécifiques.

Ils présentent les informations de manière logique et incluent souvent des modèles permettant aux « étudiants » d’appliquer leurs connaissances pendant le cours. Cela vous permet d’apprendre par l’application, plutôt que par cœur, ce qui peut vraiment vous aider à « sentir » certains éléments du processus de production musicale.

Bien sûr, les cours de haut niveau peuvent coûter très cher, mais tous les cours ne sont pas forcément onéreux. Je vais donc vous présenter quelques-unes des options gratuites, ainsi que des offres payantes.

Avantages :

Ils ont tendance à associer la structure logique d’un livre (bénéfique pour l’apprentissage de nouveaux concepts) à la nature intuitive de l’observation d’une personne en train d’effectuer des actions.

Ils peuvent être assortis de systèmes de notation qui vous permettent de vous auto-évaluer et d’identifier vos faiblesses.

D’énormes bibliothèques de contenu pouvant être utilisées dans votre propre DAW, telles que des pistes modèles.

Inconvénients :

Peut être coûteux.

Ils prennent beaucoup plus de temps que le simple visionnage d’une vidéo ici et là.

Destiné aux producteurs de musique sérieux, ceux qui cherchent simplement à s’amuser n’auront probablement pas le temps ou les efforts nécessaires pour suivre un cours complet.


Bruce Myler Audio School

Les cours en ligne de Bruce Myler Audio School

Soyons clairs : vous ne trouverez probablement pas de cours en ligne avec des conférences personnelles, des commentaires et des devoirs gratuits. La gestion d’une telle opération prend énormément de temps et il n’est que juste que les enseignants soient rémunérés.

Cependant, des alternatives telles que l’école audio BAM ne sont pas très éloignées. Il s’agit essentiellement d’une collection de ressources utiles présentées de manière logique et structurée pour que les « étudiants » puissent étudier eux-mêmes. Vous pouvez aller à votre propre rythme, prendre des notes, sauter ce que vous ne pensez pas devoir apprendre, etc.

Ensuite, à la fin de chaque section, Bruce Miller assigne diverses tâches à accomplir. Cette méthode n’est pas aussi efficace que celle qui consiste à faire évaluer son propre travail par quelqu’un, mais l’application des connaissances est presque toujours mieux retenue que la simple lecture et la mémorisation d’informations.

L’école est également en train d’ajouter des tests d’auto-évaluation après chaque sujet afin que les nouveaux arrivants puissent déterminer leurs forces et leurs faiblesses en matière de production.

Vous pouvez même contacter Bruce pour lui poser des questions spécifiques sur le contenu ou les problèmes que vous rencontrez, ce qui donne une touche personnalisée.

Il y a tellement de contenu, et il est constamment mis à jour. Parcourir le programme de l’école d’audio BAM vous prendra probablement des mois si vous prenez les devoirs et les tests au sérieux.

La page web est plutôt… sous-développée. Son design n’est pas des plus attrayants, et le texte peut devenir très fatigant à lire au bout d’un certain temps. Certains liens ne fonctionnent pas, ou n’ont tout simplement pas été ajoutés.

Mais si l’on considère que le site est un projet passionnel avec des heures et des heures de contenu distribué gratuitement, je pense que l’on peut l’excuser. Sans compter qu’il a fait l’objet d’une mise à jour importante à la fin de l’année 2022.

Si vous pouvez vous accommoder d’un design web non professionnel et franchement laid, le travail de Bruce est presque trop beau pour être vrai. Il est perspicace et vous aidera à appliquer vos connaissances et à apprendre à résoudre des problèmes de manière créative, bien mieux qu’en suivant sans réfléchir des tutoriels sur YouTube.

Je recommande vivement d’essayer au moins son contenu. Qu’y a-t-il à perdre quand on n’a pas à payer un centime ?


Slate Academy

Les cours en ligne Slate Academy
  • Prix : Trois niveaux : 9,99 € par mois (payé annuellement), 24,99 € par mois (sans contrat de blocage) ou un paiement initial de 149 € par an.

La Slate Academy est moins un cours en ligne qu’un couteau suisse pour les producteurs de musique en herbe.

Pour un coût d’abonnement assez raisonnable, vous avez accès à une quantité absurde de contenu. Le service de Slate est un excellent point de départ pour quelqu’un qui veut apprendre à produire de l’audio et accéder à un tas d’outils qui l’aideront dans son parcours.

L’abonnement comprend :

  • Plus de 75 VST et plugins de qualité supérieure. Slate est réputé pour ses répliques de premier ordre de compresseurs et d’égaliseurs analogiques, ainsi que pour ses AutoTunes, saturateurs, limiteurs et tout ce dont vous avez besoin pour commencer à créer et à mixer votre prochain succès.
  • Le synthé ANA 2 Ultra Bundle est livré avec 100 presets couvrant pratiquement tous les genres que vous pouvez imaginer. De nouveaux packs de préréglages sont livrés chaque mois, ce qui permet de multiplier les sons potentiels avec lesquels vous pouvez jouer.
  • Packs d’échantillons, y compris boîtes à rythmes, 808, voix, riffs de guitare et plus encore
  • Accès continu à tous les nouveaux plugins, échantillons, synthétiseurs, etc. publiés par Slate pendant que vous possédez le pass.

Mais concentrons-nous sur l’objet de cet article : les ressources d’apprentissage.

Slate Academy propose un certain nombre de fonctionnalités impressionnantes pour se lancer dans la production musicale. Il existe des cours de mixage pour tous les genres, y compris la pop, le métal et le hip-hop.

Chacune de ces classes est accompagnée de plus de 20 vidéos individuelles qui vous guident pas à pas dans le processus de mixage, sous la direction d’un professionnel chevronné. Ces vidéos contiennent à elles seules des heures de contenu.

Ce qui est vraiment génial avec ces masterclasses, c’est que les éducateurs ont tendance à n’utiliser que les produits inclus dans le pass All Access – plugins, échantillons, etc. Il est donc très facile d’appliquer les leçons divulguées à vos propres projets.

Cependant, ce qui me semble vraiment précieux dans l’offre de Slate, ce sont les modèles. La plateforme donne à ses abonnés l’accès à tous les projets de mixage utilisés dans les cours, et ils sont compatibles avec tous les principaux DAW. Cela vous permet d’aller dans chaque projet individuel et de modifier les paramètres de n’importe quelle démo pour mieux comprendre pourquoi les producteurs professionnels prennent les décisions qu’ils prennent.

Plus tôt dans cet article, j’ai déploré le fait que prendre des notes à partir d’une vidéo ou d’un livre n’est pas tout à fait la même chose que de les appliquer à un morceau.

Bien sûr, vous pouvez mettre une vidéo en pause ou utiliser un signet, mais le résultat ne sera pas toujours aussi efficace. Cependant, vous pouvez suivre les masterclasses Slate étape par étape dans le DAW en utilisant exactement le même matériel.

Vous pouvez réellement entendre les différences entre les plugins, comprendre l’importance de chaque bouton de compresseur et voir où vous pourriez vous tromper dans vos propres production.

Ou, si vous avez le sens du jeu, vous pouvez ne pas être d’accord avec les décisions du professionnel et voir comment votre mélange se compare à la fin du cours.

Tout cela pour 150 euros par an n’est pas du tout une mauvaise affaire.

Le principal inconvénient du programme de Slate est l’absence d’auto-analyse qui caractérise les cours traditionnels. Il n’y a pas de leçons personnalisées, de retour d’information ou de travaux à réaliser. Toutefois, l’ajout de modèles que vous pouvez modifier vous-même comble cette lacune, du moins dans une certaine mesure.


Autres cours en ligne à envisager

Noiselab
Les cours en ligne Noiselab
  • Prix : à partir de 19 € par mois
  • Bon pour : Producteurs Ableton – Noiselab se considère comme la ressource en ligne la plus complète pour les utilisateurs d’Ableton.

Waves
Les cours en ligne Waves
  • Prix : Gratuit
  • Bon pour : Les propriétaires de plugins Waves, l’industrie, les conseils et astuces des producteurs professionnels, le mixage et le mastering.

Udemy
Les cours en ligne Udemy
  • Prix : Variable, mais généralement bon marché
  • Intéressant : Udemy est un site Web unique en son genre, dans la mesure où des éducateurs individuels peuvent proposer leurs cours sur des sujets spécifiques. Il est essentiel de faire des recherches sur ces cours afin de s’assurer que vous ne tombez pas sur une arnaque ou sur une formation qui n’est pas pertinente pour vos propres objectifs musicaux. Cependant, il peut s’agir d’un excellent moyen d’entrer en contact avec des producteurs et des musiciens de premier plan et de créer une relation durable et productive.

Puremix
Les cours en ligne Puremix
  • Prix : À partir de 24,99 e par mois
  • Bon pour : Suivre des mixages complets de chansons du début à la fin, des heures et des heures de contenu provenant de producteurs professionnels, de longs tutoriels sur l’enregistrement de chansons à partir de zéro (y compris des vidéos sur le placement des micros, l’overdubbing, la composition).

École/Université en ligne

Les écoles de production musicale en ligne

Les cours en ligne diplômant, c’est un peu comme retourner à l’école, sauf que cette fois, il n’y a pas de maths. D’accord, c’est probablement un mensonge. Vous savez ce qu’on dit : la musique, c’est des maths !

Ces possibilités ne sont recommandées qu’à ceux qui prennent la production musicale très au sérieux. Trouver des cours ou apprendre sous l’aile d’un professionnel de l’industrie sera coûteux quoi qu’il en soit – la somme peut facilement dépasser les 10 000 euros.

Mais le plus grand avantage est que vous bénéficiez de l’enseignement d’un producteur de musique expérimenté dans le cadre d’une formation. Vous recevrez une formation qui vous permettra de travailler sur votre style personnel de mixage, d’enregistrement et de production. Ils vous apprendront non pas les forces et les faiblesses de la plupart des producteurs, mais les vôtres.

Quelqu’un vous confiera souvent du travail (imaginez cela, des devoirs et des missions que vous voulez vraiment faire) et reviendra avec un retour personnalisé. Cela peut être beaucoup plus intuitif et précieux que les déclarations générales que vous trouverez dans la plupart des autres méthodes d’apprentissage.

Oui, un livre ou une vidéo peut expliquer à tout le monde comment utiliser un égaliseur, mais un cours vous montrera comment faire.

Pouvoir profiter de l’expérience et des compétences d’une personne plus expérimentée que soi est une chance inouïe, et si vous avez envie de payer pour un cours ou un tuteur, je vous conseille de foncer.

Avantages :

C’est la méthode d’apprentissage qui peut garantir le fait de devenir un producteur de musique de niveau intermédiaire.

Dans certains cas, un accompagnement personnalisé qui vous aidera à affiner votre identité en tant que producteur.

Vous apprenez directement auprès des meilleurs (ou des très bons).

Vous pouvez nouer des liens au sein de l’industrie et tirer parti de contacts et de ressources auxquels vous n’auriez pas accès autrement.

Inconvénients :

Ce sera très coûteux.

Si vous choisissez un tuteur plutôt qu’une école, il peut être difficile de trouver la personne qui convient le mieux à votre style d’apprentissage et de production.

TRAVAUX À EFFECTUER.

Certaines personnes ne s’adaptent pas bien à la structure d’un programme scolaire et il vaut mieux qu’elles apprennent elles-mêmes.

Cela demande énormément de temps et d’efforts.


Point Blank

L'école de production musicale en ligne Point Blank
  • Prix : Dépend du cours spécifique, mais généralement 680€ par trimestre.

Point Blank est une école de musique agréée qui propose des cours depuis près de 30 ans. Fondée à Londres, elle possède des locaux au Royaume-Uni, à Los Angeles, en Chine, à Ibiza et en Inde. Et bien sûr, compte tenu de l’objet de cet article, elle propose des cours en ligne.

Après des débuts modestes, Point Blank est devenue l’une des écoles de production musicale les plus réputées au monde. Le programme a produit un certain nombre d’artistes de renom, dont Plastician, Pete Tong, Goldie et Mishlawi.

Les cours en ligne sur la production musicale couvrent plus de dix sujets différents. Certains sont vastes et abordent pratiquement tout ce qu’un nouveau producteur doit savoir, tandis que d’autres ne durent que quelques mois et se concentrent sur un élément spécifique comme les compétences d’un DJ ou la conception sonore.

Les points forts sont les suivants :

  • Diplôme de Master complet en production musicale
  • Composition complète de musique électronique
  • Ableton Live complet
  • Mixage et mastering complets
  • Mixage de musique électronique
  • Développement de la carrière des producteurs

Oui, Point Blank est assez cher comparé à… eh bien… littéralement tout le reste de cet article. Mais c’est justement le but : il ne s’agit pas d’un simple cours en ligne pour les amateurs. Il s’agit d’une véritable affaire.

Chaque cours que vous suivez vous permet de bénéficier des services d’un tuteur expérimenté, de devoirs personnalisés et de cours à distance en temps réel. Vous recevrez des commentaires sur votre propre musique, vos compétences et votre compréhension du contenu du cours, tout en ayant la possibilité de rencontrer et d’apprendre auprès de producteurs célèbres.

L’école dispose d’un label interne (Point Blank Recordings), où les étudiants peuvent collaborer avec des artistes et acquérir une véritable expérience de l’industrie tout en étudiant.

Bien sûr, certains de ces avantages peuvent être perdus si l’on travaille uniquement à distance, mais Point Blank fait de son mieux pour garantir l’égalité des chances pour tous, qu’ils participent en personne ou depuis le confort de leur studio à domicile.

Lorsque vous êtes diplômé d’une école comme Point Blank, les gens le remarquent. Si vous voulez vraiment entrer dans l’industrie de la production musicale, c’est une bonne idée d’envisager un cours qui vous apportera l’encadrement et les compétences nécessaires pour réussir.

Conclusion

Nous y sommes arrivés ! Nous avons réussi ! J’espère que vous avez réussi à vous accrocher pour lire cet article.

Si la longueur de cet article vous dit quelque chose, c’est à quel point l’internet a changé la donne.

À l’époque, le seul moyen de maîtriser la production musicale était de devenir stagiaire dans un studio, d’acheter café après café et d’apprendre tout ce que l’on pouvait.

Mais avec l’internet, vous pouvez accéder gratuitement à des heures et des heures de contenu. Vous pouvez l’emporter dans le train, brancher un podcast sur votre autoradio ou prendre des notes en lisant des articles comme celui-ci au travail, pendant le peu de temps libre dont vous disposez.

Cet article ne fait qu’effleurer la surface de ce qui existe, et parcourir tout ce que j’ai mentionné prendrait déjà jusqu’à un an. C’est le propre de la production musicale : c’est un écosystème en constante évolution et, quels que soient vos efforts, vous ne saurez jamais tout ce qu’il y a à savoir.

Pour certains, cela peut être accablant, mais pour moi ? C’est sacrément excitant.

Faites-moi part dans les commentaires de vos ressources préférées pour apprendre tous les aspects de la production musicale !

Laisser un commentaire