Avis Casio PX-S1100 : Toujours aussi compact, toujours aussi innovant…

Depuis ses modestes débuts en 1980, la division Casio Music s’est imposée comme l’un des principaux fabricants d’instruments de musique numériques au monde, en s’efforçant de combiner son expertise en matière d’innovation technologique avec le …

Depuis ses modestes débuts en 1980, la division Casio Music s’est imposée comme l’un des principaux fabricants d’instruments de musique numériques au monde, en s’efforçant de combiner son expertise en matière d’innovation technologique avec le domaine des instruments de musique, axé sur la créativité.

Aujourd’hui, nous allons couvrir l’un des derniers ajouts à leur gamme de piano numérique, le Casio PX-S1100. Il s’agit également d’une mise à jour du Casio PX-S1000, que nous avons aussi testé par le passé.

Notre note pour le piano numérique Casio PX-S1100
  • ✨ Design
  • 🎹 Clavier
  • 🔊 Son
  • 🔍 Fonctionnalités
  • 🔌 Connectivité
4.3

Notre avis sur le piano numérique Casio PX-S1100

Le Casio PX-S1100 est une mise à niveau bienvenue par rapport au Casio PX-S1000. Les modifications mineures, telles que l’ajout d’un adaptateur Bluetooth et la refonte des haut-parleurs, améliorent l’ensemble du clavier. Bien que certaines critiques aient remis en question la mécanique, ces ajustements font du Casio PX-S1100 un instrument plus complet et moderne. Les compromis inévitables liés à la portabilité restent, mais cela dépendra de vos besoins et préférences. Dans l’ensemble, le Casio PX-S1100 reste l’un des pianos numériques les plus innovants, en particulier pour ceux qui recherchent la portabilité.

Avantages

  • L’un des pianos numériques les plus portables du marché
  • Amélioration des échantillons et haut-parleurs
  • Bluetooth
  • Innovant
  • Peut fonctionner sur piles

Inconvénients

  • Mécanique
  • Finition brillante sujet au empreintes de doigts
  • Variété des sonorités

Lors de sa sortie, le Casio PX-S1000 a été salué comme l’un des pianos numériques les plus innovants depuis longtemps.

Les prouesses techniques de Casio ont permis de concevoir le piano numérique le plus fin du marché, sans pour autant sacrifier la jouabilité ou la qualité.

Nous ne nous attendions pas à une mise à jour aussi rapide de ce piano numérique et notre recommandation concernant le Casio PX-S1000 est toujours valable. Nous étions curieux de voir comment Casio allait le faire évoluer, en particulier en ce qui concerne la multitude de critiques formulées à l’encontre des touches du PX-S1000.

Nous allons déterminer dans ce test si le Casio PX-S1100 est son digne successeur, et s’il améliore les défauts de son grand frère. Nous déterminerons si cela vaut le coup de passer du PX-S1000 au PX-S1100 si vous possédez déjà l’original mais aussi s’il mérite sa place parmi les meilleurs pianos numériques avec touches lestées à moins de 700 euros.

Caractéristiques techniques Casio PX-S1100

  • Clavier : 88 touches entièrement lestées avec textures en ébène/ivoire synthétique
  • Mecanique : Smart Scaled Hammer Action
  • Sensibilité à la vélocité : Oui
  • Moteur sonore : AiR Morphing
  • Polyphonie : 192 voix
  • Nombre de sonorités : 18 sons d’instruments (5 pianos acoustiques)
  • Modes : Dual (couche), Split (basse uniquement)
  • Enregistreur MIDI : 2 pistes
  • Morceaux intégrés : 60
  • Fonction d’apprentissage : Oui
  • Simulation acoustique (réglable) : Résonance des cordes, résonance de l’étouffoir, résonance de la mécanique, bruit de l’étouffoir, bruit de la mécanique (4 niveaux, désactivé)
  • Fonctionnalités supplémentaires : Métronome, transposition, accord général
  • Réglage du tempérament : 17 paramètres
  • Haut-parleurs : 8W + 8W (ovales 16cm x 8cm)
  • Connectique : USB type A, USB type B, Bluetooth Audio & MIDI (adaptateur inclus), sorties casque (2), pédale de sustain, sortie ligne (R, L/Mono), entrée audio (mini-prise stéréo)
  • Dimensions : 132,2 x 23,2 x 10,2 cm
  • Poids : 11,2 kg
  • Date de sortie : Octobre 2021

✨ Design

Le piano numérique Casio PX-s1100

Si vous vous demandez ce que signifie le « S » dans le nom, c’est « slim ». La série PX-S (et sa cousine la série CDP-S par procuration) a été conçue dès le départ pour être élégante et compacte.

Le design du PX-S1100 n’est pas aussi impressionnant que celui de son prédécesseur, mais c’est uniquement parce que nous l’avons déjà vu. J’apprécie néanmoins les efforts déployés pour le design, car c’est quelque chose qu’aucun autre fabricant n’a tenté au cours des trois années qui se sont écoulées depuis.

En termes de dimensions, le PX-S1100 mesure 132.2 cm (L) x 23.2 cm (P) x 10.2 cm (H), et affiche un poids impressionnant de 24,7 livres (11,2 kg).

Il s’agit exactement du même châssis que celui du PX-S1000, ce qui n’est pas une surprise. Comme l’original, le PX-S1100 est l’un des pianos numériques les plus portables du marché.

Le design du Casio PX-S1100

Si vous disposez d’un espace de travail très limité, le PX-S1100 reste le choix le plus compact que vous puissiez faire sans sacrifier les fonctions essentielles telles que les 88 touches pondérées de taille normale et les haut-parleurs intégrés.

En termes de qualité de fabrication, le PX-S1100 conserve l’aspect épuré et futuriste de l’original, avec un panneau avant en plastique brillant qui est toujours aussi impressionnant trois ans plus tard.

Sur la version noire, le panneau avant du piano numérique est pratiquement immaculé, à l’exception du bouton de volume, du logo et du nom du modèle. Lorsque vous l’allumez, les boutons et les étiquettes s’allument, transparaissant à travers la surface en verre, ce qui permet de l’utiliser même dans des conditions d’obscurité.

Les couleurs du Casio PX-S1100

Le PX-S1100 existe également en blanc et en rouge (édition limitée). Sur ces variantes, le panneau avant présente le texte et les positions des boutons avec des couleurs grises. Ces versions incluent également le rétroéclairage du texte utilisé dans la variante noire, ce qui peut rendre la lecture un peu plus difficile pour les personnes sensibles à l’éblouissement.

Certains boutons et étiquettes ont été légèrement modifiés par rapport au PX-S1000, mais l’utilisation générale est pratiquement identique.

Parlons maintenant de la sensation que procurent les commandes.

Le bouton de volume du Casio PX-S1100

Le bouton de volume présente une bonne résistance, ce qui permet d’effectuer des changements précis sans trop de difficultés. C’est toujours un avantage, surtout si vous devez effectuer des changements fréquents sur scène.

Les boutons utilisent la technologie capacitive, similaire à celle des écrans de smartphones modernes. Cela signifie qu’aucun des boutons n’est physique, ce qui m’a fait regretter la sensation tactile des autres instruments que nous avons récemment examinés.

Bien que je n’aie pas eu à me tromper de bouton lors de mon test, il faut noter que cela ne remplace pas les boutons physiques.

L’un des reproches que je faisais au PX-S1000 d’origine est toujours d’actualité : les boutons sont assez limités en termes de portée. Pour accéder à de nombreuses fonctions, vous devrez recourir à des combinaisons de touches, ce dont je n’ai jamais été fan.

Les commandes du Casio PX-S1100

Par exemple, pour sélectionner un son, vous devez maintenir un bouton enfoncé tout en appuyant sur la touche correspondant au son de votre choix. La même procédure s’applique aux réglages tels que la sensibilité au toucher, les effets, etc.

Ce n’est pas aussi frustrant qu’il n’y paraît grâce à quelques astuces intuitives, comme la prévisualisation du son à chaque fois que vous appuyez sur une touche, mais cela rend le réglage du PX-S1100 un peu laborieux.

Ce problème est encore aggravé par l’absence de mémoire interne de préréglages du PX-S1100, ce qui est très dommage compte tenu de la quantité surprenante de possibilités de personnalisation que l’on peut offrir.

J’aurais beaucoup aimé avoir plus de boutons, car il y a une tonne d’espace vide sur le panneau avant, ou même un écran, qui faciliterait la navigation. Cependant, je reconnais que le PX-S1100 est proposé à un prix relativement bas et qu’il s’agit là de compromis acceptables.

Les boutons du Casio PX-S1100

Si vous partagez mes doléances, sachez qu’un écran est inclus dans le PX-S3100, qui est une version plus évoluée du PX-S1100 (article à venir !).

J’avais le manuel à portée de main pendant le test, et je vous recommande de faire de même dès le début pour comprendre les nombreuses combinaisons de boutons et de touches nécessaires pour naviguer dans l’instrument.

Vous pouvez également utiliser l’application Chordana Play de Casio, qui vous permet d’utiliser votre appareil intelligent comme interface utilisateur. Nous reviendrons sur ce point dans la section Caractéristiques, car il s’agit de l’un des principaux arguments de vente du PX-S1100 par rapport à son prédécesseur.

Un autre aspect du PX-S1100 qui ajoute à sa portabilité est sa capacité à être alimenté par 6 piles AA. Je n’ai pas testé l’endurance du modèle, mais Casio annonce jusqu’à 4 heures de fonctionnement continu, ce qui devrait être plus que suffisant pour les concerts si vous n’avez pas accès à des prises de courant.

Avant de clore cette section, je tiens à évoquer l’un de mes plus gros reproches concernant le design du PX-S1100. Le panneau avant est un aimant à empreintes digitales. Etant donné que vous devrez constamment appuyer sur les boutons, je vous recommande vivement d’avoir un chiffon en microfibre à portée de main.

En définitive, le PX-S1100 est un clone du PX-S1000 à presque tous les égards, ce qui peut être une bonne ou une mauvaise chose selon ce que vous pensiez de l’original. Si vous avez aimé le PX-S1000, vous n’aurez probablement aucun problème avec le nouveau.

Personnellement, je suis toujours un fan dans l’ensemble, et toutes mes plaintes dans cette section se résument à des préférences personnelles.

🎹 Clavier

Les touches de Casio sont relativement bien accueillies par la communauté, leur clavier à marteau à trois capteurs, tel qu’il figure sur la série PX (sans le « X »), étant très apprécié pour la sensation de réalisme qu’il procure à un prix abordable.

Pour obtenir le format mince du PX-S1100, Casio a eu besoin d’une nouvelle action de touche redessinée, car la largeur du clavier ne permettait pas d’utiliser le mécanisme complet du Tri Sensor Hammer Action.

Les touches du Casio PX-S1100

La solution de Casio a été le mécanisme Smart Scaled Hammer, qui comporte des éléments de logique informatique « intelligents » pour lutter contre la nature réduite de ce mécanisme. En outre, il s’agit désormais d’un mécanisme à deux capteurs, par opposition aux mécanismes à trois capteurs qui sont devenus la norme dans l’industrie.

Comment cela fonctionne-t-il et est-ce une bonne chose ?

En règle générale, lorsque vous appuyez sur une touche, l’action de la touche passe par tous les capteurs jusqu’à ce qu’elle passe par le capteur le plus bas, ce qui indique que vous avez atteint le bas de l’échelle. Ensuite, lorsque vous relâchez la touche, elle passe par chaque capteur précédent.

Le Casio PX-S1100

La magie opère au niveau du capteur central. Si vous jouez des trilles ou d’autres techniques impliquant des répétitions rapides, cela vous permet de redéclencher des sons sans que les touches ne reviennent au point de repos initial.

Avec les actions à 2 capteurs, c’est un peu plus difficile. Casio résout ce problème grâce à une astuce de programmation, qui est légitimement très intelligente (d’où le nom).

Lorsque les touches sont pressées entre les deux capteurs du PX-S1100, la puce interne estime la position actuelle des touches et émule le fonctionnement du troisième capteur.

En pratique, cela fonctionne très bien, et je doute que je me sois rendu compte qu’il y avait une magie logicielle en arrière-plan. C’est vraiment transparent, et si l’on considère qu’il n’y a eu que très peu de plaintes de la part des utilisateurs après la sortie de la version originale, je dirais que Casio a fait du bon travail.

L'action des touches du Casio PX-S1100

L’action des touches semble un peu plus légère que celle de la concurrence, un autre compromis compréhensible compte tenu des contraintes de taille, mais c’est gérable et il est assez facile de s’y habituer.

Si je devais décrire la déconnexion, ce serait avec les touches noires, qui ont une longueur de pivot réduite, ce qui est compréhensible. Il est donc légèrement plus difficile de jouer dans les touches, mais vous apprendrez rapidement à modifier votre style de jeu.

Les touches elles-mêmes ont une texture d’ivoire et d’ébène synthétique qui offre une bonne prise en main pendant le jeu. C’est une caractéristique appréciable pour les personnes qui, comme moi, ont les paumes moites.

La texture des touches du Casio PX-S1100

En outre, les touches sont étonnamment stables malgré la longueur réduite du pivot, ce qui permet de jouer en douceur. Il existe également un « mécanisme silencieux » qui atténue le bruit produit par les touches sans ajouter un plancher mou et moelleux à l’action des touches.

Ouvrons la boîte de Pandore en ce qui concerne l’action des touches PX-S.

Le poids des touches a fait l’objet de nombreuses discussions en ligne. Plus précisément, le fait que les touches noires soient plus légères que les touches blanches.

C’est quelque chose que je n’ai pas vraiment remarqué pendant mon test, mais je dois aussi noter que je suis très habitué aux claviers non lestés et aux touches de type synthé.

Personnellement, je pense que les critiques sur le poids des touches sont beaucoup trop exagérées pour ce qu’elles sont réellement. La différence de poids peut avoir de l’importance pour les pianistes classiques qui exigent le réalisme, mais pour la plupart des gens, cet instrument offre une bonne expérience qui surpasse certaines des options plus anciennes à bas prix.

Et cela nous amène à un point qui mérite d’être répété. Le PX-S1100 est une option relativement économique par rapport à ses concurrents. Il est vrai que des instruments comme le Roland FP-30X et le Yamaha P-515 offrent une expérience plus réaliste, mais ils coûtent également plus cher.

Pour un prix de vente conseillé inférieur à 750 €, je pense que le PX-S1100 est vraiment bon dans ce qu’il fait, même si nous ignorons l’avantage de la portabilité.

Je note également que beaucoup d’autres critiques, qui sont des claviéristes que je respecte beaucoup, n’ont eu aucun problème avec le PX-S1000 original ou le PX-S1100. Cela montre que les problèmes liés à l’action des touches sont une question de préférence personnelle.

Je vous laisse avec le discours habituel « testez avant d’acheter », mais je tiens à souligner que le sentiment général des critiques et des propriétaires du PX-S1100 semble être positif. Cela ne remplace pas les tests réels soyons clairs.

🔊 Son

C’est au niveau du son que les principales améliorations du PX-S1100 entrent en jeu, même si je ne parlerais pas d’améliorations massives.

Les principaux facteurs qui différencient le PX-S1100 de son prédécesseur sont les haut-parleurs et les échantillons de piano qui ont été améliorés. Étant donné que l’un de mes principaux reproches à l’égard de l’original concernait ses haut-parleurs, j’étais curieux de voir ce qu’il en était.

Le moteur sonore du Casio PX-S1100

Le PX-S1100 est équipé du moteur sonore Multi-Dimensional Morphing AiR, qui est une variante modifiée du moteur sonore des précédents instruments Privia.

Le PX-S1000 original n’a pas donné de nom à son nouveau moteur sonore.

Au total, le PX-S1100 comprend 18 sons, soit exactement la même sélection que sur le PX-S1000 original.

  • 3 Pianos à queue – Concert, Bright et Mellow
  • 2 Pianos droits – Rock et Jazz
  • 4 pianos électriques – Rhodes, Wurlitzer, synthé FM de type DX-7 et piano synthé de type CP-80
  • 4 orgues – orgues à tuyaux, orgues de jazz et 2 orgues électriques
  • 2 orchestres à cordes
  • 3 Divers – clavecin, vibraphone et basse électrique

Nous commencerons par les sons de piano à queue, car c’est là que vous passerez le plus de temps.

Sons de Piano de Concert

Casio ne précise pas quel piano de concert a été échantillonné, se contentant de parler d’un « piano de concert allemand ». À en juger par le son, je pense qu’il s’agit d’un Steinway, avec une sonorité équilibrée et large. Cette sonorité est également disponible en trois variétés différentes : la sonorité par défaut, une sonorité brillante et une sonorité douce.

Personnellement, c’est le préréglage de concert par défaut qui me plaît le plus. Contrairement à la version originale du PX-S1000, où je préférais la variante « mellow ». En tout cas, cela indique que les déclarations de Casio concernant la mise à jour des échantillons sont vraies.

Le son de piano à queue du Casio PX-S1100

Les différences ne sont pas nécessairement majeures, car il n’y a que des améliorations subtiles de la fidélité audio des échantillons. Le modèle mis à jour donne l’impression de couvrir un spectre audio plus large, avec des aigus plus clairs et des graves plus détaillés.

Si vous n’avez pas le PX-S1000 et le PX-S1100 côte à côte, vous ne remarquerez probablement pas les différences. Si vous avez l’occasion de faire un test A/B, essayez de jouer des accords délibérément boueux et vous verrez comment la PX-S1100 parvient à sonner distinctement.

Il y a cependant un bémol à ces minuscules améliorations. Je n’ai vraiment entendu ces différences qu’à travers la sortie casque, en utilisant mon casque de monitoring. Avec les haut-parleurs et un casque bon marché, ces différences de qualité d’échantillonnage sont à peine perceptibles.

Quoi qu’il en soit, c’est une bonne chose que Casio ait mis à jour les échantillons. Même si je continue à donner l’avantage à des concurrents comme Kawai et Roland en termes de qualité, les échantillons de piano de Casio sont toujours prêts pour la radio.

Simulateur acoustique

L’un des avantages du moteur sonore AiR est l’inclusion de la modélisation acoustique, offerte par les instruments Casio haut de gamme tels que les gammes Privia et Celviano, qui ne sont pas fines. Cela permet un certain degré de personnalisation, bien qu’il ne faille pas s’attendre à des options approfondies comme avec Piano Designer de Roland ou Virtual Technician de Kawai.

Le simulateur acoustique du Casio PX-S1100

Les paramètres réglables comprennent 4 valeurs d’intensité différentes, ainsi qu’une option permettant de les désactiver. Les réglages sont les suivants :

  • Résonance des cordes
  • Résonance de l’amortisseur
  • Bruit de l’amortisseur
  • Bruit de la touche
  • Bruit de l’arrêt de la touche

Ce n’est pas beaucoup pour travailler, mais c’est suffisant pour la plupart des utilisations. Par exemple, si vous souhaitez simuler un micro éloigné, vous pouvez désactiver l’amortisseur et les bruits d’activation/désactivation de la touche, ou vice versa pour un micro très rapproché.

D’habitude, je serais déçu de n’avoir que très peu de possibilités de réglage, mais il ne faut pas oublier que le PX-S1100 a des commandes très limitées. La façon dont il est mis en œuvre est pour le moins intuitive.

Autres sons

D’après ce que j’ai pu constater, les autres sons sont identiques à ceux du PX-S1000 original.

Les premier et deuxième pianos électriques sont probablement les plus remarquables, émulant les pianos Rhodes et Wurlitzer avec un peu de saleté et de dynamisme. Combiné à l’action plus légère des touches, c’est un vrai plaisir.

Les sons de piano synthétisés complètent la collection de pianos électriques. Ils sonnent un peu trop brillants à mon goût, mais vous pouvez les modifier en utilisant l’effet Brilliance comme un faux égaliseur.

L’orgue Jazz est un autre point fort, avec une belle émulation de haut-parleur rotatif, bien qu’il n’ait malheureusement pas de vitesse rotative réglable.

Les autres sons sont agréables à avoir, mais ne sont pas très spéciaux une fois isolés. Le clavecin, les vibraphones, les cordes et les basses sont corrects, mais honnêtement, il n’y a pas de quoi s’extasier. Je suppose que la plupart de ces sons divers sont conçus pour être utilisés comme des couches ou des séparations pour augmenter les sons de piano principaux. Quoi qu’il en soit, je ne critiquerai pas le fait d’avoir plus d’options.

Le clavier du Casio PX-S1100

Dans l’ensemble, les sons du PX-S1100 sont un peu mitigés. Les pianos acoustiques et électriques principaux sont agréables, mais les autres n’ont pas nécessairement le même degré de finition. La question de savoir s’il s’agit ou non d’un inconvénient dépend de vos propres préférences.

Je dirais que les pianistes et les claviéristes apprécieront le PX-S1100, surtout s’ils l’utilisent principalement pour s’entraîner. Les musiciens professionnels devront peut-être chercher ailleurs pour obtenir une palette sonore plus large.

Effets

La section d’effets du PX-S1100 est assez simple, mais elle fonctionne suffisamment bien pour ajouter quelques variations à des fins générales. Les effets comprennent un simulateur de hall, un chorus et une brillance.

Le simulateur de salle est également divisé en deux composants. Il y a l’unité de réverbération et un virtualiseur de son surround.

La reverb du Casio PX-S1100

La section de réverbération comprend 4 algorithmes différents, allant d’une salle de concert standard à un grand stade en plein air. Vous pouvez modifier la profondeur de l’effet en 42 étapes distinctes. Certains préréglages sont accompagnés d’effets de réverbération pré-appliqués, ce qui vous évite d’avoir à les modifier manuellement à chaque démarrage.

Le virtualiseur surround semble ajouter une sorte d’effet de panoramique, qui est même présent sur les haut-parleurs. Personnellement, je l’ai trouvé un peu inutile, et je suis donc heureux de voir qu’il est désactivé par défaut.

Le chorus du Casio PX-S1100

L’effet chorus a 4 intensités différentes, allant d’un flanging léger à un flanging intense. Au réglage le plus léger, c’est un bon moyen d’ajouter de la largeur et de la douceur aux pianos électriques. Pour les musiciens de concert, vous voudrez certainement essayer cette section.

Enfin, il y a l’effet de brillance, qui est essentiellement l’effet d’égalisation par excellence. Ce paramètre peut être augmenté ou diminué par tranches de 3, ce qui rend le son plus brillant ou plus doux.

La section FX du PX-S1100, relativement dépouillée, contient l’essentiel, mais j’aurais vraiment aimé que Casio ajoute quelques extras pour faire du PX-S1100 une amélioration plus significative par rapport à l’original.

Je pense qu’il s’agit d’un autre compromis fait au nom de la portabilité et de l’absence d’écran, mais compte tenu de l’accent mis sur la connectivité Bluetooth sur le PX-S1100, je m’attendais à ce que Casio inclue quelques options supplémentaires, même si elles n’étaient accessibles que via l’application.

Polyphonie

La polyphonie du Casio PX-S1100

Qu’est-ce que la polyphonie ?

La polyphonie est le nombre de notes qu’un piano numérique peut produire en même temps.

La plupart des pianos numériques contemporains sont équipés d’une polyphonie de 64, 128, 192 ou 256 notes.

Vous vous demandez peut-être comment il est possible de jouer 32, 64 ou même 128 notes en même temps, s’il n’y a que 88 touches et que nous ne les jouons jamais toutes en même temps.

Tout d’abord, de nombreux pianos numériques actuels utilisent des échantillons stéréo, ce qui nécessite parfois deux notes, voire plus, pour chaque touche jouée.

En outre, l’utilisation de la pédale de sustain, des effets sonores (réverbération, chorus), du mode double (superposition) et même du tic-tac du métronome occupe des notes supplémentaires de polyphonie.

Par exemple, lorsque vous appuyez sur la pédale de sustain, les premières notes jouées continuent de sonner pendant que vous en ajoutez de nouvelles, et le piano a besoin de plus de mémoire pour que toutes les notes sonnent.

Un autre exemple de consommation de polyphonie est celui de la lecture d’un morceau (qui peut également être votre propre performance enregistrée) ou de l’accompagnement automatique.

Dans ce cas, le piano aura besoin de polyphonie non seulement pour les notes que vous jouez, mais aussi pour la piste d’accompagnement.

Lorsque vous atteignez le plafond de polyphonie, le piano commence à laisser tomber les premières notes jouées afin de libérer de la mémoire pour les nouvelles notes, ce qui affecte la qualité et l’ampleur du son.

Vous aurez rarement besoin des 192 ou 256 voix de polyphonie en même temps, mais dans certains cas, vous pouvez atteindre les limites de 64 ou même 128 notes, surtout si vous aimez superposer plusieurs sons et créer des enregistrements multipistes.

Il est souhaitable d’avoir au moins 64 notes de polyphonie.

La polyphonie d’un piano numérique mesure le nombre d’échantillons qui peuvent être joués simultanément avant que les sons précédents ne soient brusquement coupés.

Le PX-S1100 dispose d’une polyphonie maximale de 192 notes. C’est suffisant pour travailler sur la plupart des morceaux, même en utilisant la fonction de superposition.

Haut-parleurs

Le PX-S1100 est équipé de haut-parleurs stéréo de 8W.

Le matériel de marketing de Casio a beaucoup insisté sur l’amélioration des haut-parleurs, et j’ai été assez surpris de voir qu’ils avaient la même puissance que l’original.

Au lieu de cela, Casio a choisi de modifier la conception des cônes des haut-parleurs, ce qui vise à fournir une réponse plus précise dans les aigus et les graves sur l’ensemble de la plage de volume. Je dirais que le PX-S1100 y parvient à cet égard.

Les haut-parleurs du Casio PX-S1100

L’un des petits reproches que je faisais à l’original concernait ses haut-parleurs, dont le son était correct, mais qui avaient tendance à s’embrouiller à mesure que l’on augmentait le volume.

Le PX-S1100 devient encore un peu boueux à des volumes plus élevés, mais vous pouvez le pousser beaucoup plus fort avant de commencer à obtenir des artefacts indésirables.

Notez que les haut-parleurs sont orientés vers l’arrière, il est donc préférable de placer l’appareil contre un mur pour obtenir le meilleur effet.

Tant que vous jouez à un volume raisonnable, les haut-parleurs du PX-S1100 ne devraient pas poser de problème. Je recommande toutefois d’acheter un amplificateur externe pour les concerts.

Il est difficile de dire dans quelle mesure la qualité sonore supérieure du PX-S1100 peut être attribuée à la nouvelle conception des haut-parleurs, par opposition aux échantillons de piano mis à jour, mais je suppose qu’il s’agit d’une combinaison des deux.

Quoi qu’il en soit, il est agréable de savoir que vous bénéficiez d’une autre amélioration notable par rapport à l’original.

Conclusion sur les sons

Les sons du Casio PX-S1100

Dans l’ensemble, je dirais que le PX-S1100 a un bon son, sans être excellent.

Il est certainement possible d’obtenir des pianos numériques plus performants grâce à des échantillons plus réalistes et à une modélisation plus approfondie, en particulier si vous êtes prêt à augmenter un peu votre budget.

Cependant, en tant que piano numérique de taille réduite, le PX-S1100 a une sonorité correcte, et tout pianiste raisonnablement compétent peut le faire fonctionner dans un contexte de performance.

Cela peut sembler un peu plus négatif que les louanges que nous avons adressées au PX-S1000, et c’est parce que des pianos numériques au son vraiment incroyable ont été commercialisés récemment, et que leurs puces sonores et leurs systèmes de haut-parleurs mis à jour ont placé la barre plus haut.

Quoi qu’il en soit, je continue à approuver les sons du PX-S1100, surtout si l’on tient compte des contraintes de conception auxquelles Casio a dû se plier.

🔍 Fonctionnalités

En termes de fonctionnalités, le PX-S1100 est livré avec la plupart des éléments standard, ainsi qu’avec un bonus astucieux qui motive l’utilisation des fonctions Bluetooth.

Les caractéristiques du Casio PX-S1100

Fonctions

En utilisant les combinaisons de touches comme indiqué dans le manuel, vous pouvez modifier le fonctionnement du PX-S1100.

Si vous ne souhaitez pas apprendre la multitude de combinaisons, vous pouvez également modifier ces paramètres à l’aide de l’application de contrôle Chordana Play de Casio sur votre smartphone relié par Bluetooth.

Voici quelques exemples notables :

  • STRETCH TUNING – Un reproche que beaucoup ont fait au PX-S1000 original. Vous pouvez désormais désactiver la syntonisation par étirement !
  • METRONOME – Joue un rythme régulier à des fins d’entraînement, le tempo et la signature temporelle peuvent être réglés.
  • TRANSPOSITION – Change les notes déclenchées par chaque touche, sur une plage de 12 demi-tons vers le haut ou vers le bas.
  • OCTAVE SHIFTING – Modification des octaves des parties individuelles en mode split ou layer.
  • TEMPERAMENT – Comprend 17 réglages différents.
  • SENSIBILITÉ AU TOUCHER – 3 intensités différentes pour ajuster la sensibilité à la vélocité des touches.

Naturellement, le PX-S1100 propose également quelques modes de fonctionnement.

Modes

Le PX-S1100 comprend 3 modes principaux : Layer, Split et Duo Mode.

Le mode de superposition ou couche permet aux utilisateurs de jouer deux sons simultanément à chaque pression de touche. Par exemple, vous pouvez superposer des cordes au piano pour obtenir un son de style ballade.

Le mode couche du Casio PX-S1100

Le mode Split, comme son nom l’indique, permet aux utilisateurs de diviser le clavier en une section gauche et une section droite, chacune ayant un préréglage assigné distinct. Vous pouvez modifier le point de division. Notez que seul le son de basse est disponible pour la partie gauche.

Le mode split du Casio PX-S1100

Enfin, le mode Duo permet de diviser le clavier en deux sections ayant la même étendue d’octave. Cette fonction est idéale pour les enseignants qui souhaitent s’asseoir à côté de leurs élèves pour faciliter les démonstrations.

Le mode duo du Casio PX-S1100

Enregistrement et lecture de chansons

Le format MIDI du Casio PX-S1100

Le PX-S1100 est livré avec 60 chansons intégrées d’une grande variété de genres pour mettre en valeur ses capacités sonores. Toutefois, vous pouvez également enregistrer vos propres morceaux grâce à la fonction d’enregistrement.

Vous ne pouvez enregistrer qu’un seul morceau (MIDI) d’un maximum d’environ 10 000 notes. Le morceau peut comprendre jusqu’à deux parties, ce qui vous permet de faire de l’overdubbing de base ou de répartir les parties de la main gauche et de la main droite sur plusieurs sessions d’enregistrement.

Heureusement, vous pouvez désormais enregistrer vos chansons sur une clé USB au format audio (WAV), ce qui manquait cruellement au PX-S1000 original. Cela fonctionne également dans les deux sens, vous permettant d’importer vos chansons sur le PX-S1100 pour les lire.

Connectivité Bluetooth

Le PX-S1100 n’intègre pas la fonctionnalité Bluetooth, mais il est désormais livré avec l’adaptateur audio et MIDI sans fil WU-BT10, qui n’était auparavant disponible que dans le cadre d’un achat séparé.

Ce n’est pas aussi simple que pour d’autres pianos numériques, car l’adaptateur doit être inséré dans la prise USB de type A située sur le panneau arrière. Cependant, c’est un bonus appréciable.

L'adaptateur Bluetooth WU-BT10

La connexion Bluetooth prend en charge l’audio et le MIDI. Cela signifie que vous pouvez laisser le PX-S1100 fonctionner comme un haut-parleur Bluetooth externe, tout en vous permettant de travailler avec des applications prises en charge, telles que Garageband.

Il s’agit d’une autre différence subtile avec le PX-S1000 original, qui ne prenait en charge que l’audio Bluetooth.

Chordana Play

L'application Chordona Play

Si vous êtes comme moi et que vous regrettez l’absence d’écran ou de commandes intuitives, l’application Chordana Play vous sera probablement d’une grande aide.

Cette application vous permet non seulement de contrôler les nombreuses fonctions du PX-S1100, mais elle intègre également les didacticiels de piano et les fonctions d’apprentissage de Casio. Le tout est présenté dans une interface utilisateur suffisamment réactive, bien qu’un peu basique dans son apparence.

Le processus de configuration est simple et l’application semble fonctionner correctement sur mon smartphone. À en juger par les notes élevées (3,9 étoiles sur Google Play au moment de la rédaction, ce qui est très élevé par rapport à la concurrence), je dirais que la plupart des gens sont d’accord.

L'application Chordona Play

Si vous envisagez d’utiliser le PX-S1100 pour des concerts, je considère que l’application est obligatoire. Sans elle, vous ne pouvez pas changer de son sans faire jouer une tonalité de test, ce qui est un moyen infaillible de gâcher un concert si vous n’êtes pas prudent.

Il s’agit d’une tendance dans l’industrie, où les fabricants abandonnent les écrans en faveur d’applications de contrôle. Même si j’aurais aimé que Casio développe un système de contrôle plus intuitif pour la mise à jour, je suis au moins content qu’ils aient inclus les éléments nécessaires pour activer la connectivité Bluetooth.

🔌 Connectivité

Outre la connectivité Bluetooth, le PX-S1100 comprend également d’autres options de connexion, ce qui lui permet de s’intégrer dans n’importe quel environnement de production ou de spectacle.

Pour l’utilisation d’un casque, le PX-S1100 est équipé de deux prises pour casque de 3,17 mm à l’avant de l’appareil, à gauche des touches. Cela signifie que deux personnes peuvent écouter en même temps, bien que j’aurais aimé que Casio ait pensé à inclure la prise 6,35 mm en option également.

Les connexions du Casio PX-S1100

Si vous souhaitez travailler avec des amplificateurs ou des haut-parleurs externes, le PX-S1100 comprend des sorties ligne 6,35 mm stéréo, qui peuvent être utilisées en mono si nécessaire, le jack gauche faisant double emploi en tant que sortie mono unique si le jack droit est déconnecté.

Une prise pour pédale d’étouffement est également incluse et devrait fonctionner avec n’importe quelle pédale de sustain générique que vous pouvez trouver sur le marché.

Si vous décidez d’acheter l’un des pédaliers triples compatibles, vous devrez utiliser le port propriétaire du pédalier, qui prend en charge le SP-34, vendu séparément.

Les ports USB du Casio PX-S1100

Le PX-S1100 ajoute un port USB de type A, utilisé pour l’adaptateur audio et MIDI sans fil WU-BT10, qui permet la connectivité Bluetooth avec l’application Chordana Play. Ce port peut également être utilisé pour les clés USB, ce qui permet de sauvegarder les morceaux enregistrés.

Enfin, un port USB de type B permet au PX-S1100 d’interagir avec un ordinateur hôte. Si vous êtes un artiste de l’enregistrement et que vous avez besoin d’un contrôleur MIDI, ce port vous conviendra parfaitement. Malheureusement, il ne semble pas y avoir de prise en charge audio USB, vous aurez donc besoin d’une interface audio externe pour utiliser les échantillons intégrés dans vos projets.

En termes de connectivité, je dirais que le PX-S1100 remplit la plupart des conditions. Même si je déplore l’absence d’interface audio USB intégrée, il n’y a pas grand-chose à redire.

🧰 Accessoires

L’emballage par défaut du Casio PX-S1100 comprend les accessoires suivants :

  • Manuel d’utilisation
  • Support à partition
  • Pédale d’amortissement SP-3
  • Adaptateur CA
  • Adaptateur Bluetooth WU-BT10

Nous inclurons la clause de non-responsabilité obligatoire pour vérifier que les tensions de l’adaptateur CA correspondent à celles de votre réseau local. Ceci est particulièrement important si vous achetez le PX-S1100 auprès d’un revendeur étranger, car vous risquez de court-circuiter votre instrument.

Le PX-S1100 comprend à peu près tout ce dont vous avez besoin pour commencer. Cependant, je recommanderais certainement de faire quelques achats supplémentaires pour compléter le tout.

Pédale

La pédale d’étouffement SP-3 est une pédale à commutateur, qui fonctionne, mais qui n’est certainement pas destinée à tout le monde. Si vous souhaitez une forme de pédale classique, ou si vous avez besoin d’un soutien doux et sostenuto, vous devrez acheter une autre pédale.

La pédale de sustain Casio SP-3

Casio recommande le SP-34 en option, qui est le pédalier triple assorti au PX-S1100. Le SP-34 est solidement construit et confortable à utiliser malgré sa taille compacte.

Cela dit, je ne sais pas si l’investissement en vaut la peine. Le PX-S1100 est proposé à un prix assez agressif, et le SP-34 coûte cinq fois moins cher que le modèle de base.

La triple pédale Casio SP-34

Si le PX-S1100 est principalement destiné à servir de clavier d’entrée de gamme, qui sera éventuellement remplacé, vous devriez peut-être renoncer à cet achat, car le SP-34 utilise un connecteur propriétaire qui pourrait ne pas fonctionner avec tous les pianos numériques du marché.

Au lieu de cela, je recommanderais d’acheter une pédale d’amortissement simple qui supporte de préférence le demi amortissement, ce qui est une amélioration relativement abordable qui peut enrichir votre expérience. Heureusement, vous pouvez utiliser n’importe quelle pédale générique grâce au connecteur universel.

La pédale d'amortissement Korg DS-H1

La variante de Casio est le SP20, qui est une alternative décente qui semble mieux construite que le SP-3 inclus, bien que je pense personnellement qu’il est un peu trop léger, et qu’il ne supporte pas la demi-pédale.

Je recommanderais plutôt d’investir dans une pédale comme la DS-1H de Korg, qui est une pédale d’étouffement qui possède toutes les caractéristiques nécessaires, tout en s’adaptant au format compact de la PX-S1100.

Support

Le PX-S1100 est livré avec un support en bois assorti, le CS-68, comme recommandé sur la page produit.

Le CS-68 est très solide, et son design minimaliste s’accorde très bien avec le châssis épuré du PX-S1100. Si vous souhaitez que le PX-S1100 soit la pièce maîtresse de votre salon, je vous recommande vivement le CS-68.

Le support pour piano numérique Casio CS-68

Notez toutefois qu’il n’existe qu’en noir et en blanc. Si vous avez choisi le modèle de base rouge, vous n’avez pas de chance.

Vous pouvez également opter pour un support X ou Z générique. La taille compacte du PX-S1100 lui permet de s’adapter à pratiquement n’importe quel support, même si j’essaierais de m’assurer que la largeur du support et celle du PX-S1100 correspondent si possible.

Casques d’écoute

Le casque ouvert Beyerdynamic DT-990

Les casques d’écoute sont très pratiques lorsque vous souhaitez vous entraîner en privé, en vous concentrant uniquement sur votre jeu sans déranger les autres personnes à proximité.

De plus, une bonne paire d’écouteurs fournira un son plus clair et plus détaillé que les haut-parleurs embarqués.

Consultez ce guide pour savoir comment choisir les écouteurs les plus performants pour votre clavier.

📝 Le mot de la fin

Le PX-S1100 était un instrument intéressant à examiner. Il s’agit d’une rare mise à niveau progressive, où les principes de base du modèle original sont conservés à l’identique, avec seulement de légères modifications de la formule.

Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais dans le climat récent de révisions massives (la série FP-X de Roland, les séries PSR et DGX de Yamaha, et la série ES de Kawai me viennent à l’esprit comme des révisions récentes), c’est un peu décevant.

Je considère toujours le PX-S1000 comme un achat intéressant aujourd’hui, même si certaines fonctions standard de l’industrie sont absentes.

Le PX-S1100 semble être une tentative de réconciliation de ces différences. L’industrie s’orientant vers des applications liées au Bluetooth, Casio a fourni un adaptateur à chaque achat. Les haut-parleurs étaient un peu boueux en raison de leur taille, et Casio les a donc redessinés.

Il s’agit d’améliorations mineures, mais elles font du PX-S1100 un ensemble supérieur à celui du PX-S1000.

Parlons un peu des conspirations populaires en ligne. De nombreuses personnes ont d’énormes doutes sur l’action des touches du PX-S1000, un sujet que nous avons abordé dans la section Clavier. Certains pensent que Casio procède à une mise à jour anticipée et accélérée de cette gamme pour faire taire les critiques avec un afflux d’avis plus récents.

Comme vous avez probablement pu le constater au fil de cet article, je ne souscris pas à cette théorie. J’aurais aimé que Casio fasse plus pour justifier l’augmentation du numéro de version, mais je ne peux pas dire que je sois trop mécontent des améliorations, même si elles sont minimes.

En fin de compte, la série PX-S devra toujours faire des compromis. Il est tout simplement impossible d’intégrer une action de touche de grande taille et des haut-parleurs de grande puissance dans les contraintes d’un boitier compact.

Certains de mes reproches découlent clairement de cette situation, comme les commandes embarquées limitées et les haut-parleurs plus petits. Le fait que ces éléments soient ou non rédhibitoires dépend de vos besoins, de vos désirs et de vos préférences.

En résumé, le PX-S1100 reste l’un des pianos numériques les plus innovants du marché, en particulier pour les personnes qui privilégient la portabilité. Je recommande néanmoins de le tester en personne avant de l’acheter, d’autant plus que cet instrument est devenu très controversé.

♻️ Alternatives

Casio PX-S1100 vs Casio PX-S3100 (Test complet)

Le Casio PX-S3100

Le PX-S3100 est la version la plus avancée du PX-S1100, et il résout un grand nombre de mes problèmes de conception.

Par exemple, il comprend un écran avec un système de commande plus complexe, ce qui signifie que vous n’avez plus besoin de vous fier au manuel ou à votre application liée au Bluetooth.

Il y a même une molette de pitch bend et des boutons assignables pour les artistes qui veulent des expériences pratiques. (Les artistes bénéficieront également de la possibilité d’enregistrer leurs préréglages personnalisés).

Le PX-S3100 comprend 700 sons intégrés, soit des centaines de plus que les 18 sons du PX-S1100. Ces sons peuvent être étendus grâce à une section d’effets personnalisables et à des rythmes intégrés, ce qui dote le PX-S3100 d’une fonction d’arrangeur.

Malheureusement, si vos griefs à l’égard du PX-S1100 sont axés sur le jeu, vous rejetterez probablement le PX-S3100. Ses touches et ses haut-parleurs sont identiques à ceux du PX-S1100, il n’y a donc pas grand-chose qui puisse vous faire changer d’avis.

Si le PX-S3100 vous semble ne serait-ce que vaguement intéressant, je vous recommande de l’acheter plutôt que le PX-S1100. L’augmentation du prix en vaut la peine pour les fonctionnalités supplémentaires.

Casio PX-S1100 vs Roland FP-30X (Test complet)

Le piano numérique Roland FP-30X

Nous avons testé le FP-30X ici, et n’avons eu que très peu de plaintes à formuler. Étant donné que les prix du FP-30X et du PX-S1100 sont similaires, il n’est pas surprenant que nous comparions les deux.

À bien des égards, le FP-30X est l’antithèse du PX-S1100.

Le PX-S1100 est avant tout conçu pour être fin et portable, ce qui entraîne de nombreuses modifications de la formule du piano numérique que certains pourraient trouver controversées.

En revanche, le FP-30X se veut un piano numérique polyvalent, solide et abordable, destiné au consommateur moderne. Roland a donc opté pour un design éprouvé et ne cherche pas à faire bouger les choses.

Le FP-30X utilise la mécanique PHA-4 Standard de Roland, qui est l’une des meilleures mécaniques à ce niveau de prix. Contrairement au PX-S1100, ses touches ont un poids constant, ce qui donne une sensation plus réaliste, tout en éliminant la principale critique formulée à l’encontre de la série PX-S.

Roland a mis à jour la puce interne du FP-30X par rapport à l’ancien FP-30, et les sons de leur moteur SuperNATURAL bénéficient sans aucun doute de cette mise à jour.

Associé aux deux haut-parleurs de 11 W, je dirais que le son est meilleur que celui du PX-S1100, en particulier à des volumes plus élevés.

Le FP-30X est également livré avec une banque de sons plus importante de 56 sons, et contrairement au PX-S1100, même les sons qui ne sont pas des sons de piano valent la peine d’être écoutés.

Jusqu’à présent, le FP-30X semble meilleur à tous points de vue. Pourquoi envisager le PX-S1100 ?

La réponse se résume en fait à la portabilité. Le FP-30X est à la fois plus grand et plus lourd, ce qui pourrait ne pas convenir aux personnes qui doivent le déplacer constamment. Si vous disposez d’un espace de vie limité, cela peut être un obstacle.

À mon avis, ces deux pianos numériques valent la peine d’être utilisés. Si vous privilégiez la portabilité, optez pour le PX-S1100 de Casio. En revanche, si vous souhaitez simplement un piano numérique qui fasse tout bien, vous ne pouvez pas vous tromper avec le FP-30X.

Laisser un commentaire