Avis Korg D1 : Un piano de scène abordable avec une sensation de qualité supérieure

Korg a toujours été un grand nom sur le marché des instruments de musique, puisque la marque est à l’origine de certains des instruments les plus emblématiques depuis les années 1970. Leurs claviers workstations Kronos, …

Korg a toujours été un grand nom sur le marché des instruments de musique, puisque la marque est à l’origine de certains des instruments les plus emblématiques depuis les années 1970.

Leurs claviers workstations Kronos, leurs synthétiseurs d’échantillonnage M1 et leurs synthétiseurs analogiques MS-20 se sont retrouvés sur les disques du monde entier.

Notre note pour le piano numérique Korg D1
  • ✨ Design
  • 🎹 Clavier
  • 🔊 Son
  • 🔍 Fonctionnalités
  • 🔌 Connectivité
4

Notre avis sur le piano numérique Korg D1

Le Korg D1 offre une expérience exceptionnelle à un prix abordable. Sa mécanique haut de gamme RH3 justifie à elle seule l’investissement, offrant une sensation réaliste. Bien que sans haut-parleurs intégrés, sa qualité sonore est impressionnante avec des sons bien échantillonnés. Idéal pour les performances en concert, le Korg D1 brille en tant que contrôleur MIDI, élargissant les possibilités créatives. Malgré l’absence de fonctionnalités avancées, son excellent clavier en fait l’un des meilleurs choix dans sa gamme de prix, adapté aux débutants comme aux musiciens expérimentés.

Avantages

  • Compact et pratique
  • Panneau de commande avec un petit écran
  • Excellente mécanique RH3
  • 30 sons magnifiquement échantillonnés
  • Sons de piano naturels
  • Connectiques
  • Livré avec une jolie pédale de style piano

Inconvénients

  • Un peu lourd
  • Pas de haut-parleurs embarqués
  • Pas de fonction d’enregistrement
  • Pas de pitch bend et de mod wheel
  • Pas de mode Split ou Duo

Korg a prouvé à maintes reprises être passé maître dans la conception d’instruments de haute qualité, faciles à utiliser et agréables à jouer. Avec le Korg D1, je dirais qu’ils l’ont encore fait.

Le Korg D1 est commercialisé comme un piano de scène d’entrée de gamme, dans la catégorie des meilleurs pianos numériques avec touches lestées à moins de 700€. Korg affirme que la marque s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux musiciens de scène, et je suis tout à fait d’accord.

Contrairement aux pianos numériques plus haut de gamme de Korg, comme les pianos de scène Grandstage et SV-1, le Korg D1 se passe de fonctions sophistiquées et regroupe l’essentiel dans un boîtier simple et abordable.

Avec une si longue histoire de succès derrière lui, le Korg D1 peut-il reproduire la magie de la signature de Korg ? Nous allons le découvrir.

Caractéristiques techniques Korg D1

  • Clavier : 88 touches entièrement lestées
  • Mécanique : RH3 (Real Weighted Hammer Action 3)
  • Sensibilité à la vélocité : Oui
  • Écran : LED
  • Moteur sonore : PCM stéréo, 30 sonorités de haute qualité (pianos à queue allemands et japonais)
  • Polyphonie : 120 voix
  • Effets : Réverbération, Brillance, Chorus (chacun réglable sur 3 niveaux), Tempérament (9 types)
  • Simulation acoustique : Résonance de l’amortisseur, simulation de l’effet de relachement
  • Modes : Double (Layer)
  • Fonctionnalités supplémentaires : Métronome, transposition, réglage fin
  • Haut-parleurs : Non
  • Connectiques : Entrée/sortie MIDI, sortie casque (3,5 mm), sortie Line (R, L/Mono), prise pédale de sustain
  • Dimensions : 132 x 26,3 x 12,8 cm
  • Poids : 16 kg
  • Date de sortie : Janvier 2018

✨ Design

Le Korg D1 de 88 touches est commercialisé comme un piano de scène, mais son poids pourrait vous faire penser le contraire. Avec ses 16 kg, il n’est certainement pas le plus léger.

Ce poids est toutefois un petit prix à payer pour le clavier proposé, mais ne nous emballons pas.

Le piano numérique Korg D1

Commençons par le plus gros problème du Korg D1 pour les joueurs à domicile. Ce piano numérique n’est pas équipé de haut-parleurs intégrés.

Pour les artistes de scène, ce n’est pas un problème, et l’absence de haut-parleurs permet également de réduire le poids et l’encombrement.

Cependant, si vous recherchez un piano d’entraînement à utiliser à la maison, ne faites pas une croix sur le D1. Vous pouvez toujours utiliser des haut-parleurs externes ou un casque pour écouter votre performance.

Le Korg D1 est disponible en deux finitions – noir et blanc.

Le look est clairement influencé par les légendaires pianos Yamaha et Steinway, et la finition mate du corps signifie qu’il n’est pas un aimant à empreintes digitales, ce qui est un énorme avantage pour les personnes qui ont les mains moites !

Le D1 est portable, mais je n’aimerais pas le déplacer continuellement en raison de son poids. D’un autre côté, il est bien construit et résistera facilement aux concerts et aux performances grâce à son extérieur robuste.

Le D1 n’est pas livré avec un support de clavier, mais je n’ai pas trouvé que c’était un problème.

Le clavier s’adapte parfaitement aux bureaux et fonctionne bien avec pratiquement tous les supports de clavier.

Dans mon cas, le clavier s’adapte parfaitement à mon Korg ST-SV1, mais vous pouvez facilement l’utiliser avec n’importe quel support de clavier de taille standard.

Le D1 est livré avec une pédale d’amortissement de base de type piano.

La pédale incluse est assez décente pour un jeu standard, mais elle semble un peu plus petite qu’une pédale de piano ordinaire.

Un autre point négatif de la pédale est l’absence de support de demi-pédalage, ce qui est un peu dommage car la D1 elle-même a une fonctionnalité de demi-pédalage.

Mais c’est tout de même une bien meilleure pédale que les pédales en forme de boîtes fragiles qui accompagnent la plupart des pianos numériques de cette gamme de prix.

Comme alternative, je recommande la pédale d’étouffement Korg DS-1H, surtout si vous comptez utiliser l’instrument à la maison.

La pédale d'effet Korg DS-1H

La DS-1H offre une sensation tactile et prend en charge le demi-pédalage, ce qui rend le jeu encore plus naturel.

Ce que j’aime dans le D1, ce sont ses commandes.

Tout comme les synthétiseurs et les stations de travail classiques de Korg, tout est clairement disposé en haut des touches, et vous disposez même d’un écran numérique pour faciliter la navigation, ce que vous ne trouverez pas sur la plupart des autres alternatives dans cette gamme de prix.

En dehors de quelques fonctions cachées (que nous aborderons plus loin), l’utilisation du D1 est un jeu d’enfant.

En passant, j’adore le bouton de volume. Il est tellement plus facile d’incorporer des variations de volume avec les boutons qu’avec les curseurs que l’on trouve sur la plupart des autres pianos numériques.

Le piano numérique Korg D1

Dans l’ensemble, le Korg D1 est simple et facile à utiliser, à l’exception de l’absence de haut-parleurs intégrés.

Tout fonctionne, et l’interface est bien conçue, ne vous gênant pas dans votre jeu. Et en parlant de jeu, le Korg D1 ne se contente pas d’être à la hauteur, il excelle.

🎹 Clavier

L'action de touche RH3 du Korg D1

Le support de touches peut faire ou défaire un clavier, et dans cette gamme de prix, vous ne vous attendez pas à ce qu’il soit le meilleur. Avec l’abordable D1, Korg vous offre son meilleur claviers à ce jour.

Vous obtenez un clavier RH3 de 88 touches, de fabrication japonaise, avec une action de clavier distinctive.

Ce sont les mêmes touches que celles que vous obtenez sur les Korg Kronos, Grandstage et SV-1, qui coûtent tous plusieurs fois plus cher que la D1.

Le piano numérique Korg D1

Le clavier RH3 (Real Weighted Hammer Action 3) n’est pas seulement une émulation du toucher lesté des véritables touches de piano.

Ces touches sont fabriquées sur mesure à Miyama, Kyoto, pour avoir un toucher plus lourd dans le registre grave et plus léger dans le registre aigu, comme un vrai piano à queue de concert.

L’action RH3 est une action à marteau en plastique à 2 capteurs et est l’une des meilleures actions que vous pouvez obtenir dans cette gamme de prix.

Les touches elles-mêmes sont fabriquées en acrylique synthétique brillant, et les touches noires ont une finition noire mate.

C’est exactement comme les pianos droits et les pianos à queue réels, et si vous passez à un piano numérique pour la première fois, c’est aussi ressemblant que possible.

L'action de touche du Korg D1

Mais surtout, comment le clavier se ressent ? Je dirais qu’il est incroyable.

Alors que certains pourraient dire que les touches sont un peu trop dures, je dirais qu’elles sont très agréables et qu’elles sont plus proches de la sensation d’un vrai piano que la plupart des autres claviers dans cette gamme de prix.

Pour avoir possédé un piano numérique Yamaha Clavinova (coûtant jusqu’à 5 fois plus cher que le Korg D1) avec sa mécanique GH3, ces instruments sont comparables.

Ces touches sont la principale raison de l’augmentation du poids, mais Korg a eu raison de les présenter comme la caractéristique phare de la D1.

Dans cette gamme de prix, ces clés sont sans doute les meilleures que vous puissiez trouver.

Pour plus de précision, les réglages tactiles comportent 5 niveaux d’intensité différents, au lieu des 3 niveaux habituels.

Vous disposez des réglages standard de dynamique légère, normale et lourde, mais aussi des réglages stable et steady (constant), qui réduisent la variation dynamique de votre jeu et, dans ce dernier cas, suppriment complètement la sensibilité au toucher.

Le D1 se positionne par défaut sur le réglage normal à l’activation et c’est la sensibilité idéale pour les morceaux de piano.

Un petit point négatif de ce clavier est l’absence de molette de modulation et de pitch bend. Comme il est commercialisé en tant que piano de scène, c’est une perte énorme pour les joueurs de synthé. Cependant, c’est un petit prix à payer pour l’excellente action du clavier RH3.

🔊 Son

Si vous avez déjà joué sur un Korg Kross, vous savez que Korg offre des sons de haute qualité, même avec ses produits d’entrée et de milieu de gamme.

Vous bénéficiez de 30 sons au total, tous restitués avec un son stéréo parfait.

Le son de piano du korg D1

Les pianos acoustiques, en particulier, sont échantillonnés avec soin, y compris la résonance de l’étouffoir et la résonance de la touche, ce qui ajoute au réalisme.

La simulation de la résonance est un point fort. Dans les vrais pianos, le fait de jouer une touche fait vibrer les touches adjacentes, et les échantillons de résonance reproduisent ce phénomène à merveille.

Il y a un total de 4 échantillons de vélocité pour chaque note, et le moteur sonore passe de l’un à l’autre de façon transparente. Cela signifie que vous bénéficiez d’un jeu expressif, et qu’il y a beaucoup de nuances et de détails à explorer.

Outre les 6 variations du son d’un piano à queue, vous disposez également de sons de piano électrique qui échantillonnent des classiques comme le Wurlitzer et le Fender Rhodes.

Vous avez même des classiques plus modernes comme le Yamaha DX7. Les sons de Rhodes sont mes préférés car le drive d’un Rhodes MKII ajoute une tonne de caractère.

Au total, il y a 30 sons répartis sur 10 banques de 3 :

  • 6 pianos à queue (concert, grand piano, pop, jazz, honky-tonk et grand piano électrique)
  • 6 Pianos électriques (Rhodes, Wurlitzer, CP-80, et variations)
  • 3 Orgues de jazz
  • 3 orgues à tuyaux
  • 3 variations de cordes
  • 3 variations du chœur (aah, ooh, et classique)
  • Clavecin et 2 Clavinets (numérique et acoustique)
  • Vibraphone, Marimba, Guitare Acoustique

Les boutons de son situés à gauche de l’écran sont étiquetés de manière pratique, ce qui vous permet de passer facilement d’une banque de son à une autre.

Le bouton de banque vous permet de basculer entre trois sons par banque, ce qui vous donne un total de 30 sons. Ces sons se combinent avec l’effet de réverbération intégré pour donner une grande sensation d’ambiance et d’espace.

En parlant d’effets, le D1 est livré avec 3 effets réglables.

Il s’agit notamment de la brillance, de la réverbération et du chorus. Pour régler les effets, il suffit de maintenir le bouton d’effet enfoncé et d’appuyer sur les touches et – situées à côté de l’affichage numérique. Chaque effet possède 3 niveaux différents.

Brillance vous permet de modifier la luminosité du son. Cela va de sombre à brillant.

La réverbération ajoute de l’ambiance et de la profondeur au son et s’effectue via un algorithme de réverbération de salle. Les niveaux vont d’un effet léger à une réverbération profonde.

Le chorus ajoute une modulation et un désaccord, ce qui permet d’obtenir un son plus riche. Les intensités vont de légères à profondes.

Ces effets sont très utiles, mais le choix limité d’options de réglage est un peu restrictif.

Heureusement, les réglages prédéfinis sont excellents. Je vous recommande d’utiliser l’effet de chorus sur le son du Wurlitzer pour une ambiance années 80.

Polyphonie

La polyphonie du Korg D1

Qu’est-ce que la polyphonie ?

La polyphonie est le nombre de notes qu’un piano numérique peut produire en même temps.

La plupart des pianos numériques contemporains sont équipés d’une polyphonie de 64, 128, 192 ou 256 notes.

Vous vous demandez peut-être comment il est possible d’avoir 32, 64 ou même 128 notes jouées en même temps, s’il n’y a que 88 touches et que nous ne les jouons jamais toutes en même temps.

Tout d’abord, de nombreux pianos numériques actuels utilisent des échantillons stéréo, qui nécessitent parfois deux notes, voire plus, pour chaque touche jouée.

En outre, l’utilisation de la pédale de sustain, des effets sonores (Reverb, Chorus), du double mode (superposition) et même du tic-tac du métronome occupe des notes supplémentaires de polyphonie.

Par exemple, lorsque vous appuyez sur la pédale de sustain, les premières notes jouées continuent de sonner alors que vous en ajoutez de nouvelles et le piano a besoin de plus de mémoire pour faire sonner toutes les notes.

Un autre exemple de consommation de polyphonie est celui de la lecture d’un morceau (qui peut aussi être votre propre interprétation enregistrée) ou de l’accompagnement automatique.

Dans ce cas, le piano aura besoin de polyphonie non seulement pour les notes que vous jouez, mais aussi pour la piste d’accompagnement.

Lorsque vous atteignez le plafond de polyphonie, le piano commence à laisser tomber les premières notes jouées pour libérer de la mémoire pour les nouvelles notes, ce qui affecte la qualité du son.

Vous aurez rarement besoin de toutes les 192 ou 256 voix de polyphonie à la fois, mais il y a des cas où vous pouvez atteindre les limites de 64 ou même 128 notes, surtout si vous aimez superposer plusieurs sons et créer des enregistrements multipistes.

Il est souhaitable d’avoir au moins 64 notes de polyphonie.

Le Korg D1 a une polyphonie maximale de 120 notes, ce qui est plus que suffisant pour un jeu standard sans coupure de son.

Cependant, la plupart des concurrents proposent une polyphonie supérieure de 128 ou 192 notes.

Pour les morceaux plus compliqués joués avec le mode couche, vous pouvez constater que certains échantillons se coupent avec la D1 dans des cas extrêmes.

Cependant, ce n’est pas un problème et cela ne se produira que si vous appuyez délibérément sur de nombreuses touches avec le mode couche activé.

En règle générale, une polyphonie de 64 notes est suffisante. Cela vous permet de jouer la plupart des morceaux classiques sans que les notes ne s’interrompent.

🔍 Fonctionnalités

Le Korg D1 incarne le mantra de Korg : la simplicité du clavier ne comporte que les fonctions essentielles et rien de plus.

Korg a vraiment mis le paquet sur les touches et les sons. Les fonctions offertes sont minimales, mais je dirais qu’elles sont plus qu’adéquates pour une utilisation quotidienne.

Modes

Un mode couche (layer) est disponible et vous permet de jouer deux sons en même temps.

Le layer mode du korg D1

Pour activer la fonction de superposition, il suffit d’appuyer sur deux boutons sonores distincts sur le panneau avant.

J’ai eu beaucoup de plaisir à combiner les cordes synthétisées avec les pianos au son naturel pour obtenir des sons de ballade, et il y a un son de piano désaccordé qui se superpose magnifiquement aux sons de piano standard pour un effet de chorus naturel.

Vous pouvez régler le volume de chaque son en mode couche ainsi que spécifier l’octave du 2ème son en mode couche. Les options comprennent la désactivation, une octave supérieure ou une octave inférieure.

Vous pouvez également désactiver la pédale d’amortissement pour les sons individuels dans le mode couche.

Le D1 ne dispose pas d’un mode split, qui vous permet d’avoir des sons différents sur les deux moitiés du clavier. C’est un inconvénient mineur pour les joueurs à domicile, mais pour les interprètes, c’est assez regrettable.

Il n’y a pas non plus de mode Duo ou ce que Korg appelle le mode Partner, qui divise le clavier en deux parties égales avec des gammes de hauteur identiques et deux do intermédiaires.

Chansons intégrées

Le Korg D1 est livré avec 30 chansons intégrées, allant des morceaux classiques (comme Bach et Chopin) aux originaux Korg.

10 morceaux sont également conçus pour mettre en valeur chacun des sons. Vous pouvez accéder à ces morceaux avec le bouton PIANO SONG.

Fonctions

Le D1 comprend des boutons de fonction dédiés qui vous permettent de régler les paramètres en profondeur à l’aide des touches +/-. Toutes ces informations sont incluses dans le manuel pour une référence facile.

La fonction métronome du Korg D1

Les fonctions dédiées qui peuvent être facilement modifiées sont les suivantes :

1) La transposition. Cela vous permet de changer la tonalité jouée. Par exemple, vous pouvez transposer vers le bas de 2 demi-tons et votre clé de do sonnera comme un la#.

2) Métronome. En appuyant sur le bouton Métronome, vous activez le métronome intégré. Le tempo peut être réglé à l’aide des boutons +/-, et l’écran affiche les battements actuels par minute.

En maintenant le bouton du métronome enfoncé, vous pouvez modifier la signature temporelle (par exemple 2/4 à 6/4), le volume du métronome, le son d’accentuation (désactivé, volume accru ou son de cloche) et le style du métronome (acoustique ou électronique).

3) Accord. La hauteur de l’accord peut être modifiée par pas de 0,5 Hz, de 427,5 Hz à 452,5 Hz. Cela permet d’accorder la hauteur de la note D1, la valeur par défaut étant A440 (A=440Hz). Ceci est utile pour jouer des morceaux dans des standards d’accordage alternatifs.

4) Tempérament. Il existe 9 sélections, dont le tempérament égal, le tempérament pur majeur, le tempérament pur mineur, le tempérament arabe, le tempérament pythogoricien, le tempérament de Werckmeister, le tempérament de Kirnberger, la gamme de Slendro et la gamme de Pelog.

5) Mise hors tension automatique. Cette fonction vous permet d’activer la fonction d’extinction automatique après 4 heures.

Les lecteurs attentifs se sont peut-être rendu compte qu’il n’y a pas d’options pour le réglage de l’étirement.

Par défaut, les banques PIANO 1 et PIANO 2 ont un accordage étiré dans les échantillons. Cela signifie que les notes de la gamme inférieure sont légèrement plus plates que le tempérament égal, tandis que la gamme supérieure est légèrement plus pointue.

Il s’agit de la méthode d’accordage standard pour la plupart des pianos, même si la possibilité de la désactiver ou de l’activer serait appréciable.

Omissions

Les oublies du Korg D1

C’est vraiment tout en termes de fonctionnalités. Le D1 est dépourvu de fonctions courantes, comme l’accompagnement automatique, les fonctions d’enregistrement et de lecture, les connexions USB et les modules d’apprentissage.

Comme je l’ai déjà mentionné, il n’y a pas non plus de molettes de pitch et de modulation. Cependant, si tout ce dont vous avez besoin est un excellent clavier qui offre tout ce dont vous avez besoin pour vous entraîner et vous produire, le D1 est à la hauteur.

🔌 Connectivité

Même si le Korg D1 ne possède pas certaines des fonctions supplémentaires que l’on pourrait attendre d’un piano numérique, il est livré avec toutes les options de connexion essentielles, ce qui lui permet de s’intégrer facilement dans un studio.

Malgré cela, il y a encore quelques omissions évidentes.

La connectivité du Korg D1

Pour les artistes de scène, le Korg D1 ne déçoit pas. Le clavier est équipé de deux prises de sortie de ligne de 6,35 mm, ce qui lui permet de se connecter facilement à des enceintes et des amplificateurs externes.

Vous pouvez même opter pour un son mono en vous connectant uniquement au canal gauche, par opposition à la stéréo gauche et droite. C’est la norme pour la plupart des pianos de scène et des stations de travail, donc pas d’inquiétude à ce sujet.

Si vous utilisez des claviers supplémentaires sur scène, les ports MIDI In et Out de grande taille sont un énorme plus, vous permettant de connecter des instruments supplémentaires au D1 pour plus de contrôle.

Cela permet de connecter le D1 à d’autres claviers MIDI, interfaces et équipements spécifiques.

Pour les personnes qui préfèrent jouer chez elles sans déranger leurs voisins, le Korg D1 est équipé d’une prise casque 3,5 mm en façade. Il vous suffit de brancher vos écouteurs et vous êtes prêt à jouer.

Notez que le Korg D1 n’est pas livré avec des haut-parleurs intégrés. Vous devrez utiliser vos propres enceintes si vous souhaitez obtenir une expérience similaire à celle des autres pianos numériques.

Les omissions concernant la connectivité incluent la connexion USB standard de type B, qui est probablement le port le plus courant sur les pianos numériques de nos jours. Il est normalement utilisé pour connecter l’instrument à votre ordinateur ou à votre appareil intelligent.

Korg commercialise le D1 comme un bon contrôleur de station de travail audio numérique (DAW), mais l’absence d’USB peut être une complication.

Pour connecter le D1 à des applications musicales compatibles comme Garageband, Ableton Live, Propellerhead’s Reason et d’autres DAW, vous devrez acheter une interface MIDI USB séparée.

La compatibilité du Korg D1 avec un DAW

Heureusement, ils ne sont pas chers, et même les options haut de gamme comme le Roland UM-ONE mk2 ne vous coûteront pas plus de 50€.

Consultez notre guide à l’adresse pour plus de détails sur les connexions MIDI.

🧰 Accessoires

Le Korg D1 est livré avec tout ce dont vous avez besoin pour commencer à jouer à la maison. Dès sa sortie de la boîte, il est livré avec :

  • Support à partition
  • Pédale de sustain D1
  • Adaptateur d’alimentation CA
  • Manuel d’utilisation

Comme le Korg D1 n’a pas de haut-parleurs intégrés, nous vous recommandons d’avoir une paire d’écouteurs ou de haut-parleurs à portée de main.

Stand

Le D1 fonctionne avec le pied standard de Korg, le ST-SV1, conçu pour une utilisation robuste sur scène. Ce support a été conçu à l’origine pour le SV-1 et le Pa4X mais fonctionne également avec le D1.

Le stand Korg ST-SV1 pour le Korg D1

Pour des options plus abordables et plus portables, n’hésitez pas à consulter les supports de style X et Z.

Pédale

La pédale d’amortissement fournie est assez décente, mais elle ne prend pas en charge le demi-pédalage, malgré la fonctionnalité native de demi-pédalage du D1.

La pédale est également un peu plus petite que ce que je souhaiterais, mais elle est tout à fait suffisante pour les performances sur scène et l’entraînement.

La pédale Korg DS-1H pour le Korg D1

Pour ceux qui veulent tirer le meilleur parti de leur D1, je suggère de se procurer la pédale Korg DS-1H, que vous pouvez acheter séparément.

Le DS-1H est l’une des meilleures offres de Korg et il offre un support de demi-pédalage. J’utilise un DS-1H depuis des années avec mon clavier Korg Kross, et il fonctionne toujours très bien.

Adaptateur sans fil USB

Le D1 n’est pas équipé de Bluetooth, mais vous pouvez toujours utiliser des adaptateurs tiers pour permettre au clavier d’échanger des données MIDI avec vos appareils intelligents sans fil, au lieu d’utiliser une interface MIDI USB.

L'adaptateur sans fil Yamaha MD-BT01

Comme le D1 dispose de ports MIDI In/Out appropriés, vous pouvez vous procurer l’adaptateur sans fil Yamaha MD-BT01, qui se connecte directement aux ports MIDI du D1 et ne nécessite pas de source d’alimentation séparée.

Amplification externe

L'amplificateur Roland KC-990 pour le Korg D1

Comme la plupart des pianos de scène, le Korg D1 n’a pas de haut-parleurs intégrés, ce qui signifie que vous devrez compter soit sur des écouteurs, soit sur un système d’amplification externe tel qu’un amplificateur de clavier, un haut-parleur de sonorisation ou autre.

Que vous soyez un musicien qui donne des concerts et qui a besoin d’un système robuste et portable ou un joueur à domicile qui cherche des haut-parleurs pour profiter de sa propre performance, nous avons créé le guide ultime sur la façon de choisir le meilleur ampli piano pour vos besoins.

Casque d’écoute

Les écouteurs sont très pratiques lorsque vous voulez vous entraîner en privé, en vous concentrant uniquement sur votre jeu et sans déranger les autres personnes à proximité.

Le casque d'écoute pour le Korg D1

En outre, une bonne paire d’écouteurs fournira un son plus clair et plus détaillé que les haut-parleurs embarqués.
Consultez ce guide pour savoir comment choisir le meilleur casque pour votre piano numérique.

📝 Le mot de la fin

Le piano numérique Korg D1

À mon avis, le Korg D1 est un formidable piano numérique pour les joueurs de tous niveaux. Dans cette gamme de prix, vous ne trouverez probablement pas de meilleur piano de scène.

Le clavier RH3 a toujours été l’une des offres haut de gamme de Korg, et le fait qu’il soit disponible dans cette gamme de prix est remarquable. Pour bien moins de 1000€, vous bénéficiez d’un excellent rapport qualité-prix.

L’absence de haut-parleurs intégrés est un inconvénient mineur pour quiconque prévoit d’utiliser le D1 à la maison, mais je suis sûr que vous avez déjà un ensemble de haut-parleurs ou d’écouteurs que vous pouvez utiliser avec le D1.

Associé à un casque ou à des haut-parleurs adaptés, le D1 offre un son incroyable, grâce aux sons intégrés bien échantillonnés.

Pour les musiciens en concert, le D1 est une évidence. Les sorties de ligne se connectent facilement aux systèmes audio, et les ports MIDI vous permettent d’étendre votre palette sonore avec des modules de sons externes et des logiciels de performance sur ordinateur portable.

En parlant d’ordinateurs portables, le D1 a un énorme potentiel en tant que contrôleur MIDI, en particulier si vous recherchez quelque chose avec des touches entièrement lestées.

La combinaison du D1 avec des instruments VST ouvre encore plus de possibilités créatives. Rappelez-vous simplement que vous aurez besoin d’une interface MIDI USB, car le D1 n’a pas de connecteur USB.

Dans l’ensemble, le D1 est idéal si vous recherchez un piano numérique abordable qui offre des sensations et des sons exceptionnels.

Bien que vous ne disposiez pas de fonctions sophistiquées telles que des leçons, des fonctions d’enregistrement intégrées ou des styles d’accompagnement, vous bénéficiez tout de même de l’un des meilleurs clavier du marché.

Le D1 est agréable au toucher, a une bonne sonorité et est facile à utiliser. C’est l’un des pianos numériques les plus abordables du marché. Les débutants et les musiciens trouveront que c’est un excellent achat.

♻️ Alternatives

Dans cette gamme de prix, vous serez amené à comparer le Korg D1 au Kawai ES110, au Roland FP-30 et au Casio PX-S1000.

Korg D1 vs Roland FP-30 (Test complet)

Le piano numérique Roland FP-30

Le FP-30 est l’un des pianos numériques les plus populaires de Roland, et ce pour une bonne raison.

Le FP-30 est équipé du clavier Roland PHA-4 Standard à 3 capteurs. Ces claviers en ivoire synthétique offrent une sensation et un toucher incroyablement réalistes, tout en étant moins bruyants lors de la frappe des touches.

Par rapport au D1, il est légèrement plus léger que l’action du RH3 de Korg, mais seulement d’une petite marge. Je préfère toujours le clavier RH3 en termes de réalisme, mais c’est très proche. Les deux claviers sont excellents et offrent une sensation très similaire à celle d’un vrai piano.

En termes de son, le D1 et le FP-30 sont tous deux remarquables. Il est difficile de choisir un gagnant, je vous recommande donc de regarder les démos pour déterminer lequel vous préférez.

Tous deux sont bien échantillonnées de vrais pianos, avec modélisation des résonances et des bruits d’étouffoir qui donnent un son de piano réaliste.

Le plus gros inconvénient du FP-30 est l’absence de prises de sortie de ligne dédiées.

Pour les artistes-interprètes, vous devrez peut-être utiliser des convertisseurs pour que la prise de sortie des écouteurs fonctionne avec les amplificateurs et les systèmes audio.

Ce n’est peut-être pas un gros problème pour les personnes qui l’utilisent pour s’entraîner, mais pour les artistes, il faut absolument en tenir compte.

D’un autre côté, pour les performances à domicile, le FP-30 peut sembler être une meilleure option grâce à ses deux haut-parleurs intégrés de 11W, ce qui est très utile dans un environnement domestique.

À mon avis, le son de piano du FP-30 offre un son plus brillant, tandis que le D1 a un son plus chaud avec moins de mordant. Cependant, les deux sonnent très bien, donc cela dépend vraiment de vos préférences personnelles.

En termes de caractéristiques, le Roland FP-30 surpasse presque toutes les autres alternatives dans cette gamme de prix.

Vous disposez de 5 instruments supplémentaires dans le FP-30, ce qui porte le total à 35 contre 30 pour le D1. Il y a aussi le Twin Piano et le Split Mode, qui vous permet de jouer deux sons différents avec votre main droite et votre main gauche.

Le FP-30 est également doté de connexions USB, ce qui facilite son intégration dans votre environnement de studio. Vous avez besoin d’un câble USB A-B pour profiter de cette fonctionnalité, mais vous pouvez en acheter pour un prix minime.

Si votre ordinateur portable prend en charge le Bluetooth, vous pouvez l’utiliser pour exploiter la fonctionnalité MIDI incluse dans le FP-30. Cela permet d’économiser sur l’achat d’adaptateurs séparés.

Une caractéristique unique est la fonction de lecture du FP-30, qui vous permet de lire des fichiers MIDI et audio directement à partir d’une clé USB, une fonction qui fait défaut au D1.

Korg D1

  • 30 sons intégrés
  • Polyphonie de 120 notes
  • Résonance de l’amortisseur, simulation de l’extinction des touches
  • Pas de haut-parleurs
  • 1 Prise casque
  • Ports d’entrée/sortie MIDI complets
  • Poids : 16 kg
  • Prises de sortie de ligne dédiées
  • Tempérament sélectionnable (9 options)
  • Écran, panneau de commande complet

Roland FP-30

  • 35 Sons intégrés
  • Polyphonie à 128 notes
  • Résonance de l’amortisseur/de la corde, simulation de l’extinction des touches
  • 2 haut-parleurs de 11W
  • 2 prises pour casque d’écoute
  • Ports USB de type A et de type B
  • Poids : 14,1 kg
  • Enregistreur MIDI intégré
  • Modes Split et Twin Piano
  • Prise en charge de la lecture des fichiers MIDI et WAV à partir d’un lecteur flash
  • Connectivité MIDI Bluetooth
  • Support et tableau à 3 pédales assortis en option

Korg D1 vs Kawai ES110 (Test complet)

Le piano numérique Kawai ES110

L’ES-110 est sorti au début de l’année 2017 pour succéder à l’ES100. Ce piano est populaire grâce à sa grande qualité sonore et sa portabilité.

Par rapport à la D1, le plus grand avantage de la ES-110 est la présence de haut-parleurs stéréo de 7W.

Cela signifie que vous n’aurez pas besoin de connecter vos propres amplificateurs ou écouteurs. Une fois que vous avez allumé l’ES-110, vous êtes prêt à partir.

Un autre avantage que les musiciens apprécieront est le poids réduit par rapport au D1.

La principale raison de cette différence de poids est le style du clavier. L’inclusion de prises de sortie de ligne dédiées signifie également que vous pouvez connecter le ES-110 à des systèmes audio.

Le clavier utilise la récente action RHC de Kawai, qui utilise la technologie de détection à 2 capteurs, tout comme le Korg RH3.

Cependant, l’action est connue pour être assez légère et rapide, ce qui peut être une bonne chose pour les débutants qui n’ont pas encore développé la force de leurs doigts. Pour les joueurs plus expérimentés, cependant, il peut sembler moins réaliste.

Quoi qu’il en soit, c’est une question de préférence personnelle.

Je préfère le Korg D1 et la mécanique RH3 pour un jeu réaliste qui ressemble davantage à un vrai piano. Le RHC n’est pas en reste, et les personnes habituées à des mécaniques de piano plus légères peuvent préférer le clavier RHC.

D’un point de vue sonore, il est difficile de comparer le D1 à l’ES-110. Tous deux utilisent des pianos échantillonnés et recherchent un son plus naturel et plus doux. Les deux claviers modélisent également les subtilités des pianos avec la résonance, le bruit de l’amortisseur et la simulation de l’extinction des touches.

En matière de variété, le D1 l’emporte haut la main, avec 30 sons contre 19 pour l’ES-110. Malgré cela, l’ES-110 offre un mode de partage, ce qui permet une plus grande polyvalence.

Bien qu’il ait moins de sons, le Kawai ES-110 offre de nombreuses options de personnalisation du son, vous permettant de modifier des paramètres tels que la résonance de l’amortisseur, le bruit de retombée, le voicing, etc.

Vous pouvez ainsi adapter les sons à vos besoins précis.

Korg D1

  • 30 sons intégrés
  • Polyphonie de 120 notes
  • Pas de haut-parleurs
  • 1 Prise casque
  • Poids : 16 kg
  • 30 chansons prédéfinies (classiques)
  • Écran, panneau de commande complet

Kawai ES110

  • 19 Sons intégrés
  • Polyphonie de 192 notes
  • 2 x 7W Haut-parleurs
  • 2 prises pour casque d’écoute
  • Poids : 12 kg
  • 3 livres de musique intégrés (plus de 100 chansons)
  • Enregistreur MIDI intégré
  • Mode de fractionnement
  • Connectivité MIDI Bluetooth
  • Mémoire d’enregistrement (4 mémoires)
  • Support et tableau à 3 pédales assortis en option

Korg D1 vs Casio PX-S1000 (Test complet)

Le piano numérique Casio PX-S1000

Un nouveau modèle, le Casio PX-S1000, est un concurrent de taille dans cette catégorie de prix, se présentant comme le piano numérique le plus fin du monde.

La caractéristique phare du PX-S1000 est sa capacité à s’alimenter en utilisant seulement 6 piles alcalines AA. Cette caractéristique est étonnante, car elle permet d’éviter le recours à une alimentation murale.

Le PX-S1000 est également incroyablement portable, avec un poids de 11,2 kg, ce qui en fait le compagnon idéal des musiciens en tournée. Ajoutez à cela sa petite taille, et vous aurez du mal à trouver un piano numérique plus facile à transporter.

L’instrument est doté de la nouvelle action de marteau Smart Scaled, qui simule la sensation des touches en ébène et en ivoire véritables, ce qui lui confère une sensation réaliste. Là encore, tout dépend de vos préférences.

Personnellement, je préfère l’action RH3 de la D1 avec une sensation plus robuste, plus lourde et une meilleure réactivité.

De plus, grâce à ses touches plus longues (partie visible invisible, la partie visible étant généralement la même sur tous les pianos), j’ai trouvé plus facile de jouer vers l’arrière des touches, ce que les pianistes expérimentés apprécieront.

Cependant, vous préférerez peut-être le toucher plus léger et les touches texturées du PX-S1000.

En termes de sélection d’instruments, le PX-S1000 ne propose que 18 sons, contre 30 pour le D1.

Chacun des sons est cependant bien sélectionné et s’intègre bien à tous les styles de musique. Les modes « split » et « layer » sont inclus, permettant une plus grande flexibilité dans le jeu.

Ces deux pianos numériques offrent des sons échantillonnés fantastiques, et tous deux penchent vers le côté plus doux et plus chaud des pianos acoustiques.

Si vous avez déjà utilisé des claviers Casio, vous reconnaîtrez le son de piano neutre et non coloré du PX-S1000. Par rapport au D1, je dirais qu’il manque un peu de caractère, mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

Ce modèle est équipé de haut-parleurs intégrés, qui sont assez puissants pour un instrument aussi compact, de sorte que vous pouvez même l’utiliser pour de petites performances à domicile sans utiliser de haut-parleurs externes.

Si vous décidez d’utiliser des connexions externes, le Casio PX-S1000 est doté d’un port USB, d’une prise casque, de deux prises 6,35 mm Line Out et d’une prise pour pédale d’amortissement.

Par rapport au D1, il manque des prises MIDI dédiées. Le port USB prend toutefois en charge le MIDI et fonctionne instantanément..

Essayez les deux options pour déterminer celle qui vous convient le mieux, d’autant plus qu’elles sont toutes deux vendues à des prix similaires. Je dirais que le D1 et le PX-S1000 sont aussi comparables l’un que l’autre, donc tout dépend de vos préférences personnelles.

Korg D1

  • 30 sons intégrés
  • Polyphonie de 120 notes
  • Pas de haut-parleurs
  • 30 chansons prédéfinies (classiques)
  • 1 Prise casque
  • Ports d’entrée/sortie MIDI complets
  • Poids : 16 kg
  • Résonance de l’amortisseur, simulation de l’extinction des touches
  • Écran, panneau de commande complet

Casio PX-S1000

  • 18 sons intégrés
  • Polyphonie de 192 notes
  • 2 x 8W Haut-parleurs
  • 60 chansons préréglées 10 utilisateurs
  • 2 prises pour casque d’écoute
  • Port USB de type B
  • Poids : 11,2 kg
  • Résonance sympathique de la corde, de l’amortisseur et de la touche désactivée, activation/désactivation de la touche Bruit d’action, bruit d’amortisseur (réglable)
  • Enregistreur MIDI 2 pistes
  • Connectivité audio Bluetooth
  • Prise d’entrée audio
  • Support et unité à 3 pédales assortis en option
  • Peut fonctionner sur piles

Laisser un commentaire