Piano numérique ou acoustique ? Tous nos conseils pour bien choisir !

Comme vous l’avez peut-être deviné d’après le contenu de notre site, nous sommes de fervents partisans des pianos numériques, et nous nous efforçons toujours de vous tenir au courant des dernières nouveautés. Cependant, cela ne …

Comme vous l’avez peut-être deviné d’après le contenu de notre site, nous sommes de fervents partisans des pianos numériques, et nous nous efforçons toujours de vous tenir au courant des dernières nouveautés.

Cependant, cela ne signifie pas que les pianos numériques sont nettement supérieurs. Chaque type d’instrument a ses avantages et ses inconvénients, et selon votre situation ou vos préférences, le « bon choix » peut changer.

Cela nous amène au sujet principal de cet article, à savoir un examen approfondi des différents facteurs qui font de chaque type de piano (numérique ou autre) un bon choix pour certains types de personnes.

Si vous êtes un pianiste en herbe à la recherche de votre premier piano, cet article vous guidera à travers les nombreux facteurs à prendre en compte, y compris les moins évidents qui pourraient passer sous votre radar.

Si vous envisagez de procéder à une mise à niveau, cet article peut vous servir de référence en abordant les nombreux points à connaître qui vous permettront d’économiser un peu d’argent.

Maintenant que tout cela a été dit, allons-y.

Infographie sur les pianos acoustiques et numériques

Avant d’explorer plus en détail les pianos numériques et acoustiques, regardons l’infographie ci-dessous pour avoir un aperçu des principales différences entre ces instruments.

L’histoire des pianos

Les pianos étaient révolutionnaires lorsqu’ils ont vu le jour au début des années 1700.

Bartolomeo Cristofori de Padoue est généralement cité comme le créateur de notre instrument de musique préféré. Il a ouvert la voie au développement de la musique moderne telle que nous la connaissons.

Les instruments de musique ont toujours été conçus pour être musicaux ou, en d’autres termes, harmonieux. Cela n’était pas difficile et de nombreux instruments anciens, quelle que soit leur origine, comportaient une gamme diatonique plus basique, par opposition à la gamme chromatique à 12 tons que nous connaissons aujourd’hui.

Le clavecin et le clavicorde (ainsi que d’autres instruments) ont marqué un tournant dans l’histoire des instruments de musique, car ils ont donné naissance au style d’instrument à clavier qui allait devenir leur propre classification.

Pourquoi attribue-t-on au piano le développement et la modernisation de la musique ?

Le clavecin permettait une large gamme de notes, mais il avait une limite importante. Il manquait de dynamique, chaque note étant essentiellement jouée au même volume et à la même intensité.

Bartolomeo, un constructeur de clavecins chevronné, employé par le Grand Prince de Toscane, a conçu par inadvertance un chef-d’œuvre lorsqu’il a fabriqué le piano.

Il s’agissait d’un instrument à cordes basé sur la tonalité qui utilisait des marteaux plutôt que d’être pincé comme le clavecin.

Il s’agissait d’un progrès considérable pour les musiciens, car les maestros de l’époque pouvaient passer du doux au fort avec un contrôle précis, améliorant ainsi l’expressivité de la musique que nous apprécions aujourd’hui.

Ce degré de contrôle dynamique a donné aux pianos leur nom complet, pianoforte, car les joueurs pouvaient passer du pianissimo au fortissimo (de très doux à très fort) en contrôlant la force des pressions sur les touches.

Je ne vais pas me plonger dans la mécanique du mécanisme du marteau du piano, mais je vais vous laisser sur ceci : Bartolomeo a fait preuve d’une incroyable ingéniosité, puisqu’il a réussi à inverser la méthode éprouvée du clavecin consistant à « pincer la plume » pour résoudre le problème majeur de l’amortissement.

Bien sûr, le piano Bartolomeo n’était pas aussi raffiné qu’il l’est aujourd’hui. Bien que le design ait été adopté en bloc, le son ressemblait encore à celui d’un clavecin.

Ce n’est qu’à la fin duXVIIIe siècle, à Vienne, que le standard moderne du piano a commencé à prendre forme.

Ces pianos étaient dotés de deux cordes par note et de marteaux recouverts de cuir, ce qui améliorait encore la gamme dynamique déjà impressionnante du piano, permettant des sons doux et veloutés et une intensité massive sur demande.

Ces pianos viennois étaient l’arme de prédilection du célèbre Mozart, et l’on peut dire que les pianos étaient devenus célèbres dans le monde entier à cette époque.

Des améliorations mineures ont été introduites au fil des ans, par exemple des sons plus riches provenant de cordes plus longues, grâce à des arrangements diagonaux, et le standard moderne de 88 touches.

On peut toutefois affirmer que le piano était « complet » à ce moment-là, comme en témoigne la sortie du premier piano à queue de concert Steinway.

Enfin, il convient de noter les contributions de l’Amérique capitaliste. Les pianos étaient chers, mais des options moins chères étaient possibles grâce aux méthodes d’assemblage en usine et à la standardisation des pièces.

C’est, à mon avis, l’un des meilleurs développements dans l’évolution du piano – le facteur accessibilité.

Pianos numériques

Nous n’aborderons pas le développement des instruments de musique électroniques dans cet article, mais n’hésitez pas à consulter notre Comparaison des types de claviers, qui présente les différences entre les pianos numériques, les claviers et les synthétiseurs, ainsi que l' »ADN » qui les relie.

Pour faire une brève introduction, la plupart des instruments électroniques actuels utilisent soit l’échantillonnage (qui consiste en des bribes de sons enregistrés à partir d’un autre instrument, en l’occurrence des pianos), soit la modélisation (qui implique des simulations complexes utilisant des algorithmes pour recréer les sons d’un autre instrument).

Les trois principaux types d’émulations de piano que nous allons aborder sont le clavier, le piano numérique et le piano de scène.

Encore une fois, nous ne nous plongerons pas dans les détails (l’autre article fournit plus qu’assez de détails si vous êtes curieux), mais nous donnerons une introduction rudimentaire pour distinguer chaque type.

Notez que nous ferons référence à ces trois variantes par le terme générique de « piano numérique » dans les sections suivantes. Les choses seraient trop encombrées si nous utilisions les 3 noms à la fois.

Pianos acoustiques ou numériques

Design

Pianos acoustiques

La conception classique de Bartolomeo est toujours utilisée aujourd’hui. Si l’on ajoute à cela les innovations introduites au fil des siècles, je dirais que les pianos modernes sont pratiquement au point.

À première vue, les pianos acoustiques sont jolis et constituent de beaux ajouts à n’importe quel endroit, apportant une classe instantanée aux hôtels, aux centres commerciaux, aux clubs de luxe, etc.

L’esthétique n’est pas non plus une simple question de spectacle. La plupart des fabricants de pianos sont en activité depuis plus d’un siècle, ce qui leur a permis de faire du design une véritable science.

La solidité, la résistance à l’humidité et la sensation générale n’ont jamais été aussi bonnes.

Une chose qui est moins évidente, ce sont les basses fréquences. Les véritables pianos acoustiques, même les pianos droits, ont des vibrations qui résonnent à travers leurs boîtiers en bois, produisant des fréquences basses agréables qui ne peuvent pas être recréées facilement avec les haut-parleurs des pianos numériques.

Cependant, si de nombreuses personnes apprécient l’aspect des pianos acoustiques, elles sont tout aussi nombreuses à apprécier la simplicité des pianos numériques (ainsi que leur côté pratique).

Pianos numériques

Bien que le design soit subjectif, j’aimerais tout de même le classer parmi les avantages des pianos numériques, car il y a tellement d’options parmi lesquelles choisir.

Les pianos acoustiques ne peuvent pas vraiment s’écarter de la formule type, et c’est une évidence puisque le mécanisme interne des cordes et des marteaux est figé.

Une couche de peinture unique est vraiment le maximum que vous pouvez attendre ici.

En revanche, les pianos numériques ont une marge de manœuvre beaucoup plus grande. C’est là que l’on trouve des systèmes de contrôle innovants, comme le Nord Stage 3, les systèmes de barre de traction d’émulation d’orgue du Roland RD-2000 et les pads de batterie du Korg Kross.

Même si l’on s’en tient à la disposition de base des commandes, il y a encore beaucoup à faire.

Panneau de contrôle du Roland RD-2000

piano numérique Roland RD 2000

Roland a sans doute perfectionné la simplicité de l’agencement avec son piano numérique FP-90, qui a même été récompensé par un prix Red Dot pour le design de son panneau avant à la fois net et tactile.

Même si l’on regarde les choses d’un point de vue plus superficiel, il y a beaucoup d’experts dans le domaine des pianos numériques.

Les claviers Nord jouent très bien, mais même en tant que spectateur, je ne peux m’empêcher de jeter un second coup d’œil à ces corps métalliques d’un rouge saisissant.

En matière de conception, les pianos numériques n’ont vraiment pas de limites.

Son

Pianos acoustiques

C’est évidemment la meilleure partie des pianos acoustiques. Presque tous les pianos acoustiques, droits ou à queue, offrent une meilleure expérience que les pianos numériques. C’est compréhensible, car les émulations ne peuvent jamais égaler les vrais pianos.

Quelles que soient les avancées technologiques, il sera difficile de recréer le mécanisme du son d’un véritable marteau frappant les cordes et toutes les vibrations complexes qui en résultent.

Bien que la technologie du multi-échantillonnage puisse permettre un large degré de variation dynamique, vous ne pouvez pas battre la dynamique acoustique (non restreinte par les contraintes de mémoire et d’échantillon).

L’exception à cette règle est une acoustique mal entretenue (ou présentant des défauts de fabrication).

Les échantillons deviennent peu à peu impossibles à distinguer des vrais, mais il est probable qu’ils ne se généraliseront pas d’ici une dizaine d’années, à moins d’une soudaine poussée d’innovation en termes de taille de stockage.

Un véritable piano diffuse naturellement le son dans toute la pièce, se réverbérant en fonction de la taille et de la forme de son environnement, formant un son unique qui ne peut être recréé facilement sans une installation de haut-parleurs surround intense (qui peut coûter aussi cher qu’un véritable piano à queue de concert).

L’intérieur du piano à queue de concert Yamaha CFX 9-ft

intérieur du piano de concert Yamaha CFX9 ft

Lorsqu’il s’agit du son, les pianos acoustiques l’emportent haut la main.

Toutefois, il convient de noter que les pianos numériques haut de gamme s’en approchent. Par exemple, les modèles haut de gamme comme la série CA de Kawai, le LX de Roland, etc.

Ces modèles utilisent des configurations de haut-parleurs complexes et, dans certains cas, des tables d’harmonie en bois qui recréent la sensation en ajoutant encore plus de réalisme au son et à la sensation.

Si vous êtes prêt à dépenser 10000€ pour le Kawai NV-10, vous pourriez obtenir une expérience supérieure à celle d’un piano acoustique standard.

Pianos numériques

Bien que cela puisse être subjectif, j’aimerais souligner que la plupart des pianos numériques ne peuvent pas rivaliser avec les pianos acoustiques en ce qui concerne le son du piano, bien que nous y arrivions lentement grâce aux améliorations technologiques.

La façon dont la plupart des pianos numériques modernes génèrent le son consiste à utiliser des échantillons (enregistrements miniatures) méticuleusement enregistrés d’un instrument acoustique à différentes intensités (vélocités).

Ainsi, lorsque vous appuyez sur une touche d’un piano ou d’un clavier numérique, vous entendez l’enregistrement réel d’un piano à queue, d’une basse, de cordes, d’un piano électrique ou de tout autre son que vous choisissez de jouer, qui est déclenché en fonction de la note que vous jouez et de la force ou de la faiblesse de votre pression sur la touche.

Cependant, comme vous pouvez l’imaginer, les enregistrements de l’instrument réel ne peuvent pas aller plus loin (même s’il s’agit d’un Steinway de 100 000 dollars enregistré aux studios Abbey Road), car le son est beaucoup plus nuancé que sa simple « forme ».

La façon dont le son interagit avec le corps de l’instrument et l’environnement dans lequel il est placé joue un rôle important dans l’expérience finale que vous obtenez, et c’est quelque chose qui est difficile à simuler numériquement.

Cela dit, je comprends l’argument selon lequel les pianos numériques ont un meilleur son.

Si l’on compare un piano acoustique bon marché qui n’a pas été entretenu depuis un certain temps, il ne va pas surpasser les échantillons parfaitement enregistrés d’un piano numérique.

Nous pouvons alors discuter des mérites d’une palette sonore plus large et de la qualité des enceintes, mais nous pouvons continuer sans parvenir à une conclusion.

Personnellement, je n’ai pas encore eu la même expérience que celle que j’ai eue en jouant un Yamaha C7 sur scène avec un piano numérique. Pour moi, c’est donc le « meilleur » son de piano.

Clés

Pianos acoustiques

Les pianos sont des instruments à touches, donc le toucher et la sensation de ces touches font partie intégrante de l’expérience.

Les pianos acoustiques étant toujours dotés de mécanismes de marteaux et de cordes complexes, le toucher et la sensation sont les plus authentiques, tandis que les pianos numériques ne peuvent que tenter de reproduire cette expérience grâce à des capteurs et à l’action des marteaux.

La plupart des pianos acoustiques comportent 88 touches, de A à C. Pour les pièces classiques, un clavier de taille normale est obligatoire.

Si la plupart des pianos numériques comportent 88 touches (c’est ainsi que nous définissons les pianos numériques !), il existe quelques exceptions, comme le Yamaha P-121, le Korg LP-380 73, et certains pianos de scène.

La sensibilité au toucher est le principal atout de l’appareil.

Bien que les pianos numériques se soient lentement éloignés de la détection de 127 niveaux différents de sensibilité au toucher (une limitation des premières implémentations MIDI), rien ne vaut la gamme dynamique maximale des pianos acoustiques.

Il n’y a pas deux pressions de touche identiques sur un vrai piano acoustique, et cette « imperfection » sonore souhaitable ne peut pas être recréée avec des échantillons.

Ci-dessus, vous pouvez voir une belle démonstration du fonctionnement des touches d’un piano à queue.

Pianos numériques

Bien que je sois un fan des nombreuses actions de touches haut de gamme, comme la superbe action hybride en bois PHA-50 de Roland et l’action RH3 de Korg, simple mais jouable, je dois dire qu’aucune de ces actions n’est comparable à une acoustique bien entretenue.

Encore une fois, les vrais pianos ont de vrais mécanismes de marteaux qui frappent de vraies cordes en métal. C’est très difficile à simuler lorsque l’on ne dispose que de pièces en plastique et en bois.

Il y a aussi le comportement de l’échappement, dans lequel les pianos numériques réagissent de manière quelque peu irréaliste lorsque des pressions répétées sont exercées sur les touches, lorsqu’une touche n’est pas revenue à sa position de repos initiale.

Mécanisme de touche Kawai RHCII – un mécanisme de touche en plastique « plié » typique utilisé dans de nombreux pianos numériques

Les vrais pianos ne dépendent pas de capteurs et sont donc plus réactifs. Il est également intéressant de noter que les vrais pianos ont une sensation graduelle où les touches inférieures sont plus lourdes que les touches supérieures.

Ce comportement est dû aux différences d’épaisseur des cordes (et à la taille du marteau). Certains pianos numériques reproduisent ce phénomène, tandis que d’autres ont un toucher uniforme.

Caractéristiques électroniques

Pianos acoustiques

En ce qui concerne les musiciens de concert, les fonctions électroniques sont pratiquement indispensables. Ce n’est pas pour rien que la plupart des musiciens de studio se présentent comme des « claviéristes » plutôt que des « pianistes »

S’il est indispensable de savoir jouer des parties de piano, vous devez également savoir jouer des pads, des synthés, des touches électriques, des parties orchestrales, etc.

Il est également important de savoir comment mélanger et modifier les effets à la volée, et la plupart des pianos acoustiques ne disposent pas de ces fonctions (à moins que vous n’utilisiez l’un des rares modèles hybrides avec micros installés).

Les pianos acoustiques n’ont pas la fonctionnalité qui vous permet d’utiliser ces compétences, ce qui peut être un facteur limitant si votre objectif final est de devenir un interprète polyvalent.

Si vous avez besoin de polyvalence, il y a de fortes chances que vous soyez à la recherche d’un piano de travail ou de scène.

Pianos numériques

C’est probablement évident, mais les pianos acoustiques ne peuvent pas rivaliser en matière de fonctionnalités numériques.

Nous avons brièvement abordé la variété des sons dans la section acoustique, et c’est une évidence, étant donné que les pianos n’ont qu’un seul « son préétabli » avec lequel travailler.

Voici une liste rapide des caractéristiques électroniques notables des pianos numériques que nous pourrions considérer comme acquises :

Le bouton de volume et la prise casque sont des aubaines lorsqu’il s’agit de s’exercer. Le fait de disposer d’une option silencieuse est formidable et vous permet de vous entraîner même tard dans la nuit sans déranger vos voisins.

Une section d’effets intégrée améliore encore la variété sonore que vous obtenez d’un piano numérique. Le son d’un piano acoustique est dû à sa position dans une pièce spécifique. Pour les pianos numériques, vous disposez de délais, de réverbérations, de chorus et de nombreuses autres options pour façonner votre son.

Un clavier utilisé comme contrôleur MIDI avec un DAW

La fonctionnalité MIDI USB est fournie en standard et ouvre des possibilités infinies en matière de création musicale, d’apprentissage, d’interprétation et tout ce qui se trouve entre les deux. Comment ? En vous permettant d’utiliser diverses applications compatibles avec le MIDI, disponibles sur n’importe quelle plateforme (PC, Android, iOS, etc.). Que vous soyez un étudiant en piano débutant, un compositeur, un producteur ou un interprète, le MIDI peut vous faciliter la vie.

Les prises de sortie sont incluses dans la plupart des modèles intermédiaires et avancés et font de l’enregistrement un jeu d’enfant. Les vrais pianos acoustiques ont besoin de plusieurs micros, qui sont difficiles à installer (et coûteux en soi). En revanche, les pianos numériques n’ont besoin que d’une paire de câbles TRS, à moins de 20€ sur Amazon.

Pédales

Pianos acoustiques

Les pianos acoustiques sont équipés de 3 pédales (parfois 2 selon le modèle). Il s’agit respectivement de la pédale douce, du sostenuto et de la pédale de sustain.

Il est vrai que la plupart des pianos numériques disposent d’un système à trois pédales en option qui simule les effets de chaque pédale à l’aide d’un logiciel, mais cette approche permet rarement de restituer parfaitement la sensation réelle.

Prenons par exemple la pédale de sustain (aussi appelée pédale d’étouffement), qui est la plus utilisée. Certains des pianos numériques les plus avancés sont dotés d’une fonction de demi-accélération, qui joue différents échantillons lorsque la pédale est enfoncée à mi-course.

Cela cherche à émuler la façon dont une vraie pédale de sustain pousse l’étouffoir contre les cordes sans les étouffer complètement. Cependant, l’étouffement partiel n’est pas un état binaire on-off.

Il y a beaucoup plus de nuances lorsqu’on joue sur une acoustique, et la maîtrise des subtilités des pédales est l’une des choses qui séparent les professionnels des novices.

Pianos numériques

Nous avons déjà expliqué que les pédales de piano numériques ne peuvent pas recréer les nuances d’une véritable pédale d’amortissement, nous ne nous répéterons donc pas ici.

Je noterai cependant un avantage potentiel des pianos numériques. Les pédales de modulation ouvrent un monde de possibilités qui permettent d’utiliser des techniques intéressantes, comme les wah-wahs et les balayages de filtres, sans retirer les mains du clavier.

Pour les interprètes, ce comportement est énorme. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons tant apprécié le Nord Stage 3.

Portabilité

Pianos acoustiques

En parlant de groupes, on voit rarement quelqu’un transporter un piano acoustique aux concerts. Soit vous utilisez un piano déjà sur place, soit vous êtes une Rockstar jouant dans des stades à guichets fermés.

Les pianos et claviers numériques sont les meilleurs amis des interprètes en concert. Bien que je ne considère pas que 15 kilogrammes soient légers, c’est bien moins que les centaines de kilogrammes que pèsent les pianos acoustiques droits et à queue.

Si la portabilité est un facteur important pour vous, les pianos acoustiques ne sont peut-être pas le bon choix.

Pianos numériques

Les pianos numériques sont beaucoup plus légers que leurs homologues acoustiques, et nous avons déjà abordé brièvement ce point en tant qu’inconvénient des pianos acoustiques.

Cependant, le large éventail d’options disponibles fait également pencher la balance en faveur des pianos numériques. Nous avons parlé de la façon dont les pianos de scène réduisent encore le poids en supprimant les fonctions superflues, et c’est l’un des aspects les plus intéressants des pianos numériques : l’innovation. Les problèmes de poids étant résolus, les entreprises se tournent vers d’autres problèmes courants.

Casio a conçu sa nouvelle ligne d’instruments minces (comme le PX-S1000 et le PX-S3000, que nous avons adorés) pour être encore plus portable, avec un profil mince, tout en conservant des haut-parleurs intégrés !

Personnellement, j’adore la possibilité d’embrasser pleinement le côté numérique. Pour les concerts avec mon groupe, j’utilise un clavier MIDI relié à mon ordinateur portable comme source sonore.

Les claviers MIDI ne peuvent pas générer de son par eux-mêmes, mais cela signifie également qu’ils sont extrêmement légers. Ainsi, mon matériel de concert est plus portable que jamais.

Piano numérique portable Casio PX-S1000

piano numérique portable Casio PX S1000

Maintenance

Pianos acoustiques

Personnellement, je considère que c’est le plus gros inconvénient d’un acoustique.

Le premier facteur auquel il faut prêter attention est celui des cordes. Le désaccordage est commun à presque tous les instruments acoustiques, qu’il s’agisse de guitares, de violons, de hautbois ou même de tambours.

Ce qui sépare le piano de ces instruments, c’est la complexité. Accorder un violoncelle ou une guitare est aussi simple que de tourner un bouton. Même les tambours peuvent être accordés en quelques minutes, si l’on dispose des connaissances nécessaires (un must pour les batteurs de jazz).

Les pianos ne sont pas si simples et nécessitent des accordeurs professionnels pour maintenir le bon ton.

Des accordeurs et des équipements professionnels sont nécessaires en raison des 2 ou 3 cordes par touche et des légères variations de hauteur qui donnent au piano sa richesse sonore.

En fonction des conditions d’humidité de l’endroit où se trouve votre piano, ces séances d’accordage peuvent avoir lieu entre une fois tous les deux ans et une fois tous les trois mois.

Attendez-vous à ce que ces délais soient encore plus courts si vous avez la chance (ou la malchance, selon la façon dont vous voyez les choses) d’avoir une oreille parfaite.

Ce coût s’additionne au fil du temps. Veillez donc à en tenir compte dans le prix de vente initial si vous recherchez un piano acoustique, surtout s’il s’agit d’un piano d’occasion.

Pianos numériques

En général, les pianos numériques n’ont pas besoin d’être entretenus (à condition qu’ils soient soignés et en bon état).

Un de mes amis possédait un piano numérique à console Yamaha de la série CLP, qu’il a acheté d’occasion en 2013, et qui fonctionne toujours bien aujourd’hui (8 ans au moment de la rédaction de cet article). Il n’a nécessité qu’une seule maintenance durant toute cette période.

Le problème ? Le marteau d’une des clés était raide à cause de quelques fractures mineures dans le mécanisme. Ce n’était pas un gros problème et il l’a fait réparer gratuitement puisqu’il était couvert par une garantie.

Malgré toutes les épreuves qu’il a traversées, il est toujours aussi performant, et les autres claviers que j’ai possédés au fil des ans fonctionnent toujours aussi bien.

Fait amusant ! Même le très vieux clavier Yamaha PSR-36 de mon père, qu’il possède depuis plus de 20 ans, fonctionne parfaitement. Si ce n’est pas un bon indicateur d’une excellente durabilité, je ne sais pas ce que c’est.

Réparations

Pianos acoustiques

Si vous êtes claviériste dans un groupe, vous vous êtes peut-être déjà moqué de votre guitariste qui a cassé une corde au milieu d’une répétition, ou de votre batteur qui a eu une peau de tambour déchirée.

Eh bien, heureusement pour eux, il est facile de faire des réparations, et ils peuvent même le faire eux-mêmes. Si une corde de piano se casse, il faut faire appel à un professionnel.

Tout ce qui est mécanique s’use avec le temps, et les pianos ne sont pas différents. Les nombreuses pièces mobiles se détérioreront lentement, gênant votre expérience et nécessitant une aide extérieure (qui n’est pas bon marché).

Pianos numériques

Les réparations sont encore plus rares que l’entretien de routine pour les pianos numériques.

Il n’y a pas grand-chose qui puisse mal tourner avec les instruments de musique numériques, puisqu’ils sont basés sur le déclenchement du son par un chipset.

Même dans le pire des cas, des solutions abordables sont souvent disponibles sur simple appel aux professionnels de l’entreprise. Ces réparations coûtent généralement une fraction de ce que vous devriez payer pour une réparation de piano acoustique défectueux.

Prix

Pianos acoustiques

Soyons francs, les pianos acoustiques sont moins en vue qu’il y a quelques années. Un rapport de 2017 a montré que les ventes de pianos droits acoustiques ont chuté de 41,1 % entre 2007 et 2017, tandis que les grands pianos de concert ont encore plus souffert, tombant sous la moitié de leur prix initial.

Vous avez probablement deviné pourquoi : les pianos acoustiques sont chers, et il ne s’agit que du coût initial. Il y a aussi l’entretien et la maintenance, et le coût total s’additionne, mettant à mal votre porte-monnaie.

Même les professionnels sont confrontés à l’énigme de décider si des dizaines de milliers de dollars d’investissement en valent la peine pour leur travail ou leur hobby.

Pour les débutants absolus, il n’y a aucune raison d’opter pour un piano acoustique. En fait, pendant longtemps, le prix a été le plus grand obstacle à l’entrée, ce que les pianos numériques à moins de 500 euros avec un excellent rapport qualité/prix ont résolu à merveille.

Pianos numériques

Le plus grand avantage des pianos numériques est leur prix abordable. Les modèles de pianos numériques sont disponibles à presque tous les prix.

Que vous soyez un débutant absolu ou un professionnel qui a besoin d’une option de pratique simple, vous pouvez être sûr qu’il y a quelque chose pour vous.

Les claviers peuvent sembler bon marché, mais ils constituent une option idéale pour les personnes qui souhaitent simplement apprendre les bases.

De même, les claviers massifs de style console sont à la fois de bonnes options d’entraînement et d’excellents meubles, idéaux pour les personnes qui veulent quelque chose de plus proche de la réalité.

En ce qui concerne les pianos numériques haut-de-gamme, ils sont souvent moins chers qu’un piano acoustique neuf. Même les pianos droits ont tendance à atteindre des prix plus élevés, ce qui est encore aggravé par le point suivant.

Résumé

Pianos acoustiques

Les pianos acoustiques ont un son absolument incroyable, mais ils présentent de nombreux inconvénients majeurs par rapport à leurs homologues numériques. Le coût est un facteur important et peut être le principal obstacle pour la plupart des gens.

Cependant, si vous cherchez vraiment à maîtriser le piano avec un budget limité, je vous recommande de compléter votre pratique sur un piano numérique par des séances occasionnelles sur un piano acoustique.

Cette approche est courante pour les cours de musique dispensés dans les écoles de musique et les centres d’apprentissage.

Mes amis qui suivent des cours de musique de premier et de deuxième cycle ont un piano numérique pour s’exercer en dehors des cours, mais ils passent autant d’heures que possible sur l’acoustique de l’université.

Leurs compétences ne sont pas à négliger, et je pense que le meilleur des deux mondes est idéal si l’option se présente.

Pianos numériques

Les pianos numériques présentent de nombreux avantages et, personnellement, je choisirais la plupart du temps un piano numérique plutôt qu’un piano acoustique.

Les tracas de l’entretien et l’augmentation constante du coût de possession sont des choses que j’ai du mal à avaler, donc le choix est clair pour les radins comme moi.

Il y a aussi le facteur flexibilité. Comme je me produis occasionnellement sur scène, j’ai besoin d’une solution portable qui produise plus qu’un simple son de piano. Pour quelqu’un comme moi, les pianos numériques sont la seule option.

Cela dit, j’adore le son des pianos acoustiques. Lorsque je fais des sessions de production ou d’arrangement, si j’ai la possibilité de faire enregistrer un piano acoustique dans le studio, je la saisis à chaque fois.

Pour un bon disque, le son vaut toujours le coup. Mais pour des raisons plus pratiques, je préfère un piano numérique.

Types de pianos acoustiques

Grand/Concert Grand

Le design classique du piano porte de nombreux noms, mais ils partagent tous la même désignation « grand », ce qui témoigne de la classe du design original de Bartolomeo.

Le piano à queue moderne existe en quelques variantes, mais elles reprennent la plupart des améliorations apportées au cours de l’histoire.

Les mécanismes de marteaux sont réactifs mais conservent un grand degré d’expressivité dynamique, et le standard de 3 et 2 cordes par tonalité a été adopté dans son ensemble.

L’autre mot du nom, concert, décrit l’endroit où l’on trouve généralement ces pianos. On les voit souvent dans des salles de concert, ce qui contribue à renforcer le son naturellement large que ces pianos produisent.

Les deux plus grands fabricants de pianos à queue de concert sont Yamaha et Steinway & Sons.

Steinway & Sons Modèle D

Grand piano concert Steinway & Sons Modèle D

La série C de Yamaha est sans doute la gamme de pianos à queue de concert la plus vendue, facilement reconnaissable à sa tonalité claire et équilibrée. De nombreux pianos numériques, même ceux d’autres fabricants, incluent des échantillons C7 ou CFX en raison de leur polyvalence.

Les Steinway ont un modèle plus classique et ont des basses plus riches (que certains peuvent considérer comme boueuses), s’inspirant des grands maîtres de l’époque romantique avec leurs cordes plus épaisses.

Si les grands instruments de concert sont étonnants, leur coût est un peu irréaliste pour le grand public. Cependant, des alternatives existent pour les puristes de l’acoustique.

Baby Grand

Nous classons tout piano à queue de concert d’une taille inférieure à 157 cm comme un piano à queue de bébé.

Ces pianos ne sont peut-être pas souvent sous les feux de la rampe, mais ils sont couramment achetés par ceux qui recherchent les riches sonorités et le style d’un piano à queue de concert sans payer un prix monstrueux.

J’ai mixé des enregistrements de piano baby grand. Les structures internes sont certainement similaires, mais la taille plus petite fait que les enregistrements stéréo n’ont pas la même sensation de profondeur que leurs homologues de taille normale.

À part cela, les baby grand sont généralement bien considérés et peuvent être la seule véritable option si vous vivez dans un petit environnement.

Les pianos à queue baby grand les plus connus sont la série GC de Yamaha et la série GM de Kawai.

Remarque : la plupart des pianos acoustiques ont 88 touches et ont donc approximativement la même largeur. Lorsque nous disons que les pianos à queue baby sont « plus petits » que les pianos à queue (de concert), nous faisons généralement référence à la longueur des cordes et du corps plutôt qu’au nombre de touches/à la largeur.

Piano droit

Il s’agit de l’option la plus économique de cette catégorie, et elle fait également partie de l’accessibilité à l’américaine que nous avons brièvement abordée dans la section historique.

Ce modèle a mis le piano à la portée du plus grand nombre, donnant à une grande partie de la population une chance d’apprendre réellement cet instrument.

Il y a de fortes chances que vous puissiez attribuer une grande partie de la musique moderne à la création du piano droit acoustique. Ces pianos sont des versions compressées du modèle classique à queue, mais en aucun cas simplifiées.

Le mécanisme de base est identique : les marteaux frappent les cordes lorsque l’on appuie sur les touches, ce qui produit un son.

La principale différence est que le mécanisme est disposé verticalement, et non horizontalement. C’est de là que vient le nom de « piano droit ».

Si nous prenons comme base le son d’un piano à queue de concert classique, le son d’un piano droit est moins « riche », bien qu’il soit finalement plus intime.

Piano droit Kawai K-400

Piano droit Kawai K 400

Le principal facteur est la différence de taille. Les pianos droits ont les cordes les plus courtes des trois variantes, ce qui se traduit par une tonalité différente. Cependant, ce n’est pas toujours le cas, et un piano à queue a parfois des cordes plus courtes que certains modèles droits.

Le concept physique dont il faut parler ici est l’inharmonicité, c’est-à-dire le fait que les harmoniques d’une note s’écartent des harmoniques « correctes ». Ce phénomène peut être réduit en utilisant des cordes plus longues (ou des flûtes à bec, si l’on applique la même idée aux instruments à vent).

Les pianos droits ont donc ce son unique, qui n’est en aucun cas mauvais. Certaines ballades sonnent mieux avec un piano droit, et comme la plupart des pubs et cafés musicaux peuvent en témoigner, cela a certainement son attrait.

Maintenant que vous connaissez les principaux types de pianos acoustiques, passons aux avantages et aux inconvénients.

Types de pianos numériques

Claviers

Les claviers ont été l’une des premières tentatives d’émulation numérique de vrais pianos. Pendant longtemps, cela convenait aux débutants, mais n’était absolument pas viable si l’objectif final était de maîtriser l’instrument.

Les touches étaient en plastique bon marché, et les sons n’auraient jamais pu remplacer les vrais.

N’oubliez pas qu’à ce moment de l’histoire, la technologie ne se résumait pas à des écrans tactiles et à de minces facteurs de forme. Une capacité de stockage de 12 Mo était considérée comme élevée, ce qui signifiait que des commodités comme l’échantillonnage moderne étaient un rêve lointain.

Avec toutes ces réserves, un piano acoustique droit bon marché a toujours été le bon choix pour les pianistes. Le prix élevé était facilement justifié par le fait qu’il n’existait pas d’alternative viable.

Bien sûr, c’est du passé et les claviers modernes sont très performants.

Si les pianos numériques pas cher existent toujours, elles se présentent sous la forme de claviers arrangeurs et comprennent une tonne de fonctionnalités qui les rendent utiles pour les auteurs-compositeurs et les formations d’un seul homme-orchestre.

Oui, on retrouve parfois la même sensation irréaliste sur les touches, mais elle est souvent compensée par de nombreuses fonctionnalités supplémentaires, comme les options de performance, les rythmes intégrés et même l’arpégiation.

Pianos numériques

Comme leur nom l’indique, les pianos numériques sont différents des claviers bon marché et irréalistes du passé. De réels efforts ont été déployés pour rendre ces nouveaux instruments beaucoup plus faciles à jouer.

Les avancées modernes en matière d’ingénierie mécanique et d’assemblage précis ont permis aux aspirants pianistes de disposer d’une option légitime pour s’entraîner. Cette option présentait même quelques avantages que nous aborderons bientôt.

Les principaux éléments à noter sont l’amélioration de la qualité du son et l’introduction d’actions mécaniques sur les touches qui imitent les actions des marteaux de leurs homologues acoustiques.

Les pianos numériques sont devenus des best-sellers dans le monde entier, et de nombreux fabricants de pianos (comme les géants Yamaha et Kawai, célèbres pour leurs pianos acoustiques) ont investi des ressources pour faire progresser la technologie des pianos numériques.

Pianos de scène

Les pianos numériques ont toujours eu des faiblesses flagrantes qui les rendaient inadaptés aux musiciens en concert.

Si l’on fait abstraction de la qualité du son (un aspect que les puristes considèrent encore comme un point noir contre les non-acoustiques), il reste le problème de l’encombrement et de la flexibilité.

Les pianos de scène ont tenté de résoudre ces problèmes en les abordant de front. Ces modèles ont réduit leur poids en supprimant les haut-parleurs intégrés.

La plupart des artistes utilisent leurs propres combinaisons ampli/baffle ou des systèmes de sonorisation de façade, ce qui a rendu les pianos de scène populaires parmi les artistes.

La flexibilité a été résolue en incorporant dans leurs puces d’énormes bibliothèques de sons offrant aux musiciens des synthétiseurs, des batteries, des cordes et bien plus encore.

Alors que les pianos de scène populaires comme le Nord Piano 4 et la série CP de Yamaha s’adressent aux pianistes, la question de savoir si les claviers le Kross de Korg sont des claviers ou des pianos de scène n’est pas tranchée. Pour simplifier, nous dirons simplement qu’ils le sont, mais les étiquettes ne sont que des étiquettes, après tout.

Pour une comparaison plus approfondie de tous les types de claviers, veuillez vous reporter à ce guide.

Types de pianos hybrides

Avant de terminer cet article, j’aimerais vous parler un peu des pianos hybrides, qui sont des amalgames combinant la technologie des pianos numériques et les caractéristiques idéales d’un piano acoustique.

Vous êtes confus ? Ce n’est pas inhabituel. Le terme « piano hybride » n’est pas aussi bien établi que les termes « numérique » ou « acoustique », et il en existe en fait deux types.

Pianos acoustiques hybrides

Yamaha U1SG piano acoustique hybride

piano acoustique hybride Yamaha U1SG

Les pianos acoustiques hybrides ont de vraies cordes disposées dans une configuration verticale, de sorte qu’ils ressemblent à des pianos acoustiques droits (ou même à des pianos à queue).

Le fait d’avoir de vraies cordes signifie que ces pianos ont un son « acoustique » idéal, offrant une expérience de jeu riche, hautement dynamique et agréable.

La différence réside dans la présence d’un moteur sonore numérique qui peut être activé à volonté. Cela permet de couper les cordes (soit en déplaçant le mécanisme du marteau, soit en supprimant les vibrations) et d’obtenir un signal numérique pur, qui peut être écouté au casque.

Cela résout le problème du bruit et vous permet de pratiquer la nuit sans culpabilité lorsque vos voisins dorment. De plus, des fonctionnalités telles que l’enregistrement et l’intégration d’applications sont également possibles, ce qui rend ces pianos hybrides extrêmement polyvalents.

Parmi les exemples de ce type de piano hybride, citons les séries ATX et Aures de Kawai, ainsi que les systèmes de piano SILENT et TransAcoustic de Yamaha qui s’intègrent directement dans leurs nombreux pianos acoustiques et pianos à queue existants.

Pianos hybrides numériques

Kawai NV10 piano numérique hybride

Kawai NV10 piano numérique hybride

D’un autre côté, il existe des pianos numériques hybrides qui, par définition, ne sont techniquement que des pianos numériques haut de gamme.

Ces pianos hybrides produisent le son de manière numérique et n’ont pas de cordes.

Cependant, leurs corps sont modelés d’après ceux des pianos acoustiques. Ils utilisent également des enceintes détaillées pour reproduire les sons comme le ferait un véritable piano acoustique.

Ce qui distingue ces modèles hybrides de leurs homologues haut de gamme uniquement numériques, c’est la réactivité et l’action sur les touches.

Par exemple, le Yamaha AvantGrand N3X ressemble à un piano à queue baby. Grâce à la façon dont les choses sont disposées, vous pouvez obtenir un effet similaire en déplaçant le couvercle, ce qui modifie le son de façon beaucoup plus pratique et réaliste.

En ce qui concerne l’action des touches, leurs taille rend les choses beaucoup plus compliquées, supprimant souvent des actions acoustiques. Alors que nous affirmions qu’un piano numérique ne pourrait jamais égaler un piano acoustique en termes de son, ces modèles s’en approchent.

Parmi les exemples de pianos hybrides numériques, citons le NV-10 de Kawai, le CS11, la série AvantGrand de Yamaha et la série Hybrid Grand (GP) de Casio.

Le mot de la fin

Après avoir comparé les pianos acoustiques et numériques et examiné leurs avantages et inconvénients, nous espérons que vous serez mieux à même de décider quel instrument vous convient le mieux.

En résumé, optez pour un piano acoustique si.. :

  • Vous disposez du budget nécessaire
  • Un son réaliste est primordial
  • Vous n’avez pas de voisins
  • Vos voisins n’ont rien contre un instrument plus bruyant
  • Vous avez la place et l’espace pour un piano acoustique

Optez pour un piano numérique si :

  • Vous disposez d’un budget limité
  • Vous avez besoin d’un objet portable
  • Vous n’avez pas de place pour un piano acoustique
  • Vous voulez plus de flexibilité en termes de son
  • Vous voulez pouvoir vous entraîner en silence

Nous tenons à réaffirmer qu’aucun instrument ne constitue un meilleur choix direct.

J’adore le son des pianos acoustiques, mais j’apprécie tout autant les pianos numériques et les stations de travail. Le meilleur moyen d’en choisir un pour vous est d’essayer et de voir ce qui vous convient.

N’oubliez pas que c’est vous qui jouerez de l’instrument. Le bon choix dépend donc de vos propres préférences.

Vous avez des commentaires sur l’article ? Des questions ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous. De plus, si vous avez apprécié l’article, merci de le partager pour diffuser les connaissances.

Laisser un commentaire