Avis Roland RD-88 : Un piano de scène abordable et bien fini

Si vous avez passé un peu de temps sur notre site, vous savez probablement que nous aimons les instruments de Roland. En particulier, leurs pianos numériques qui sont de premier ordre, et leurs FP-30 et …

Si vous avez passé un peu de temps sur notre site, vous savez probablement que nous aimons les instruments de Roland. En particulier, leurs pianos numériques qui sont de premier ordre, et leurs FP-30 et RD-2000 ont tous deux dépassé nos attentes lors de leurs tests respectifs.

Avec les annonces récentes au NAMM 2020, Roland a dévoilé quelques nouveaux pianos numériques. Bien que nous soyons enthousiasmés par la gamme Jupiter-X et les nouveaux Fantoms, le RD-88 est sans doute le nouveau venu le plus excitant qui rejoint les meilleurs pianos numériques à moins de 1500 euros.

Notre note pour le piano numérique Roland RD-88
  • ✨ Design
  • 🎹 Clavier
  • 🔊 Son
  • 🔍 Fonctionnalités
  • 🔌 Connectivité
4.2

Notre avis sur le piano numérique Roland RD-88

Le Roland RD-88 est un piano de scène qui réussit à combiner une large palette de sons et de possibilités de sound design avec une construction de qualité, le tout à un prix attractif. Malgré son schéma de commande perfectible, notamment avec des contrôles peu pratiques, il offre une puissance sous le capot et une facilité de création de presets. Le son du piano par défaut peut ne pas convenir à tous, mais avec quelques ajustements, il offre une sonorité acceptable. Dans l’ensemble, le RD-88 est un choix recommandé, notamment pour ceux qui apprécient la diversité des sons et la possibilité de création sonore avancée.

Avantages

  • L’un des pianos de scène les moins chers du marché
  • Excellente mécanique PHA-4
  • Les sons intégrés sont généralement tous de qualité
  • Grande sélection d’effets
  • Bonnes capacités de mixage avec des égaliseurs pour chaque couche
  • Interface audio USB
  • Entrée micro

Inconvénients

  • La navigation est littéralement horrible
  • Le son de piano trop propre peut ne pas convenir à tout le monde

Au cas où vous n’auriez pas lu notre test sur le RD-2000, la gamme Roland RD est axée sur la performance avec des pianos de scène exceptionnels.

La gamme a été commercialisée pour la première fois en 1986 et, depuis, les nouveautés ont été pour le moins irrégulières.

La gamme Roland RD ne cherche pas à repousser les limites de la technologie musicale moderne. Elle vise plutôt à prendre les meilleures innovations de Roland et à les rendre accessibles aux utilisateurs moins férus de technologie, en particulier les claviéristes de scène.

Les pianos de scène sont difficiles à évaluer, car leur cible est très large. Par exemple, le Roland RD-2000 nous a séduits, surtout avec sa large palette de sons disponibles et ses possibilités de personnalisation.

Cependant, cette flexibilité a un coût. L’interface utilisateur est encombrée, et vous devrez faire beaucoup d’efforts pour obtenir les sons idéaux.

Sans parler du coût, le Roland RD-2000 était relativement cher. Même les musiciens les plus chevronnés pourraient avoir du mal à débourser autant pour un instrument (certes puissant).

Cependant, le nouveau Roland RD-88 fait évoluer l’éthique de conception du piano de scène dans une direction plus abordable, et nous sommes ici pour savoir si les compromis en valent vraiment la peine.

Caractéristiques techniques Roland RD-88

  • Clavier : 88 touches de taille normale entièrement pesées
  • Mécanique : PHA-4 Standard
  • Moteurs sonores : ZEN-Core, SuperNATURAL Piano, SuperNATURAL Electric Piano
  • Préréglages : Plus de 3000
  • Mémoire interne : 400 scènes
  • Effets : Chorus, Compresseur, Delay, Réverbération, EQ, Résonance
  • Modes : Layer et Split
  • Commandes : potentiomètres (2), boutons assignables (8), bouton de volume principal
  • Haut-parleurs : woofers (2 x 12 cm), tweeters (2 x 2 cm) 6W + 6W
  • Connectiques : MIDI Out, USB vers hôte (support MIDI/Audio), USB Memory (type A), sortie casque (6,35 mm), sortie Line 6,35 mm (G/Mono, D), entrée micro (6,35 mm), entrée Line (3,17 mm), pédale (Damper, FC1, FC2)
  • Dimensions : 128,4 x 25,8 x 15,9 cm
  • Poids : 13,5 kg
  • Date de sortie : Mars 2020

Les spécifications complètes sont disponibles sur le site officiel de Roland ici

✨ Design

Le piano de scène Roland RD-88

Personnellement, je ne suis pas un fan du design de la RD-88. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est mauvais, il ne correspond tout simplement pas à mes goûts personnels.

Sur le plan esthétique, le RD-88 a l’air étrangement bon marché. D’habitude, je n’ai rien contre les surfaces noires mates, mais la palette uniforme de la RD-88 me semble un peu fausse.

J’excuserai ce défaut subjectif en raison du prix, mais je ne considère vraiment pas le RD-88 comme un « beau gosse ». Pour ce que ça vaut, vous éviterez le problème commun des empreintes digitales.

Ce n’est pas pour autant qu’il est mal construit. L’œil habituel de Roland pour la qualité est conservé ici, et je suis satisfait de la durabilité de la RD-88. D’après ce que je peux dire, c’est un instrument qui résistera à l’épreuve du temps.

L’un des principaux arguments de vente du RD-88 est son profil fin et son poids relativement léger. Les pianos de scène sont généralement moins lourds que les pianos numériques destinés à une utilisation domestique, et cela est principalement dû à l’absence de composants lourds tels que les haut-parleurs.

Cependant, la plupart des pianos de scène ne sont pas faciles à manier pour votre colonne vertébrale, allant jusqu’à 20 kg dans certains cas. C’est un seuil que le RD-88 parvient à éviter assez facilement.

À titre de référence, le RD-88 pèse un poids confortable de 13,5 kg, et présente un profil plus mince de 128,5 cm (L) x 26 cm (P) x 16 cm (H).

C’est encore plus impressionnant quand on sait que Roland a inclus des haut-parleurs stéréo de 6W sur cet instrument.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des haut-parleurs, car vous utiliserez des amplificateurs ou des haut-parleurs externes pendant les représentations, mais c’est très utile si vous voulez un moyen pratique d’écouter des sons à la maison. C’est quelque chose qui était absent sur le RD-2000.

Je suis très satisfait de la portabilité du RD-88. Ce n’est pas la première fois que l’on voit des claviers de forme mince (voir notre avis du Casio PX-S3000 pour voir un exemple extrême avec un clavier personnalisé), mais le RD-88 réalise tout cela sans sacrifier la jouabilité et la fonctionnalité, alors félicitations à Roland pour cela.

Parlons des commandes de la RD-88. Les boutons et les molettes sont les principaux moyens d’interaction avec les composants internes, et comme vous pouvez l’attendre de Roland, ils sont très agréables à utiliser.

Les boutons ont une bonne résistance, ce qui permet d’effectuer des changements précis, et les touches ont une sensation tactile avec un léger clic à chaque pression.

Je suis assez satisfait de l’écran monochrome. Il est principalement en noir et blanc, mais le contraste est suffisant pour que vous puissiez toujours voir ce dont vous avez besoin, même sur scène. J’ai des doutes quant à sa taille, mais il parvient à afficher une bonne quantité d’informations sans que l’on se sente trop à l’étroit.

Les boutons et les touches sont également bien séparés les uns des autres. Si vous avez lu nos précédents tests et avis, vous savez que nous avons trouvé les commandes du RD-2000 et du Juno-DS de Roland quelque peu exiguës, et je suis heureux que le RD-88 évite cet écueil.

Ce qui me préoccupe, c’est le système de contrôle lui-même. Normalement, les pianos de scène utilisent de grands boutons encodeurs pour le changement de son et la navigation, ce qui est efficace et pratique.

Nous avons récemment testé le Juno-DS, un autre clavier économique de Roland axé sur les performances, et nous avons pu constater qu’une bonne conception de l’interface utilisateur est très utile.

Ce n’est malheureusement pas le cas avec le RD-88. L’utilisation des touches fléchées pour la navigation est pénible, et je suis vraiment étonné que Roland ait choisi d’omettre une roue codeuse. Cela pourrait facilement être un facteur de rupture pour certaines personnes.

Cela dit, je tiens à souligner que le passage d’un son à l’autre n’est pas trop difficile et que l’on peut facilement s’y habituer, d’autant plus que les sons sont répartis en catégories spécifiques aux différents boutons étiquetés. Il est ennuyeux d’appuyer constamment sur le bouton bas pour passer d’une catégorie à l’autre, mais on peut s’y habituer.

Le problème est que vous êtes quelqu’un qui aime modifier les paramètres. Nous avons adoré le RD-2000 pour ses options d’édition approfondies, et les mêmes capacités sont également présentes ici (bien que sous des formes légèrement moins complètes).

Se déplacer dans les paramètres de son et d’effet à l’aide des boutons fléchés est pénible, et je déteste personnellement utiliser les boutons DEC et INC (diminution et augmentation) pour effectuer des changements de valeur importants.

Est-ce que cela rend la RD-88 inutilisable ? Absolument pas, mais c’est quelque chose qui a grandement affecté mon plaisir.

Les pianos de scène ne sont généralement utilisés qu’après avoir effectué les réglages en coulisses, ce qui signifie que les sons dont vous avez besoin sont déjà enregistrés sous forme de presets facilement accessibles.

Si vous êtes prêt à faire face à ces difficultés dès le début, tout devrait bien se passer. C’est juste dommage qu’un instrument plus ancien et moins cher de la même société (le Juno-DS ) fasse tellement mieux les choses.

Le piano de scène Roland RD-88

Enfin, il y a une combinaison de pitch et de modwheel située en haut à gauche du clavier. Ces deux boutons sont un peu petits, mais ils sont solides et fonctionnent très bien.

Personnellement, je préfère avoir ces commandes directement à gauche des touches, mais je comprends que Roland ait fait ce changement pour s’adapter au design plus court.

🎹 Clavier

Le piano de scène Roland RD-88

Le RD-88 utilise la mécanique Roland PHA-4 Standard, qui est la même que celle des pianos numériques Roland FP-10 et FP-30.

Ce sont d’excellentes options économiques pour les débutants, et le FP-30 a même figuré dans notre comparatif des meilleurs pianos numériques à moins de 700€ grâce à ses touches de qualité.

Pour référence, la RD-2000 utilise la mécanique hybride en bois PHA-50, que j’ai personnellement beaucoup appréciée pour sa polyvalence et son toucher. En revanche, la mécanique PHA-4 Standard est purement en plastique, mais cela n’affecte pas trop son toucher.

Même si je ne qualifierais pas le RD-88 de piano numérique « économique », les touches sont tout à fait acceptables.

Dans notre classement personnel, la PHA-4 Standard est l’une des actions de clé en plastique les plus réalistes, étant en ligne avec la RHC/RHCII de Kawai et l’action RH3 de Korg.

Les touches du PHA-4 Standard sont peut-être en plastique, mais elles sont conçues pour donner la sensation de touches en ivoire avec un peu de revêtement. Le facteur de réalisme vient du poids que vous ressentez à chaque pression sur une touche, ce que d’autres actions de touches bon marché ne parviennent pas à recréer.

Le nom « Progressive Hammer Action » (PHA) signifie également que les touches sont graduées. Les touches des registres inférieurs sont plus lourdes que celles des registres supérieurs, ce qui ajoute encore au réalisme.

Il y a même une modélisation de l’échappement sur ces touches. Cela permet d’émuler l’encoche subtile ressentie lorsque vous appuyez doucement sur les touches d’un piano acoustique.

L'action de marteau du Roland RD-88

Normalement, je considérerais la PHA-4 Standard action comme un choix facile, surtout dans la catégorie budget. Cependant, nous devrions également considérer le prix de la RD-88.

Bien qu’il y ait d’autres choix que j’envisagerais, la plupart des pianos de scène n’atteignent pas le seuil de prix de moins de 1500€. Pour environ 600€ de plus, vous pouvez vous procurer le SV2-73 de Korg, qui dispose de l’excellente mécanique RH3 de Korg au prix d’un clavier complet de 88 touches.

Il y a aussi le Korg D1, qui adopte une approche encore plus minimaliste, avec de bonnes touches et de bons sons.

Une chose à noter est que l’action standard du PHA-4 est l’une des actions de touche les plus lourdes, bien qu’elle ne soit pas aussi extrême que celle des pianos numériques de Yamaha.

Cela signifie que vous aurez peut-être du mal à jouer des parties de synthétiseur et d’orgue au début, mais vous pourrez vous y habituer avec le temps. Les répétitions de notes rapides et les trilles ne sont pas non plus aussi faciles à jouer que certaines actions de touches plus légères.

L'action de marteau du Roland RD-88

Dans l’ensemble, l’action des touches du PHA-4 Standard est tout simplement solide, et c’est l’un des points forts de la RD-88.

Toutefois, il convient de noter que vous ne devriez pas acheter la RD-88 uniquement parce que les touches sont agréables au toucher. Les mêmes touches sont disponibles sur des options moins chères, comme le Roland FP-30. Le FP-30 est destiné à un usage domestique, mais il possède les mêmes touches et est livré avec d’excellents sons intégrés.

🔊 Son

Le piano de scène Roland RD-88

Le principal argument de vente de la série RD a toujours été les sons, et je suis toujours très impressionné par l’excellente combinaison des moteurs sonores V-Piano et SuperNATURAL du RD-2000.

Le RD-88 ne comprend malheureusement pas le moteur de modélisation pure V-Piano, ce qui me déçoit légèrement.

Cependant, il se rattrape grâce au nouveau moteur sonore ZEN-Core de Roland, qui alimente les sons de synthétiseur des instruments les plus récents de Roland.

Si vous n’êtes pas convaincu, sachez que les mêmes moteurs sonores équipent les dernières workstations phares de Roland, les Fantom, ce qui témoigne de la confiance de Roland.

Je couvrirai les sons de chaque catégorie et mettrai en avant certains de mes préférés.

Pianos

Avant mes propres tests, j’ai regardé quelques vidéos en ligne pour avoir une idée de la façon dont les pianos sonnaient sur le RD-88, et j’étais prêt à être déçu, mais mes inquiétudes n’étaient pas fondées.

Le piano de scène Roland RD-88

Un grand nombre de sons sont très secs et n’ont que peu ou pas de réverbération. Ils sont donc trop brillants et trop fins, ce qui est très éloigné du son de piano idéal. Les haut-parleurs intégrés sont également incapables de recréer la large gamme de fréquences des pianos.

En réalité, en ajoutant un peu de réverbération, ces pianos sonnent beaucoup mieux. Je dois admettre que je ne suis pas un grand fan du côté plus brillant du piano SuperNATURAL, mais le fait de disposer de ces fréquences plus élevées signifie que votre jeu peut plus facilement couper à travers un mixage de groupe, permettant à votre jeu de se démarquer davantage.

Notez que la résonance sympathique peut également être simulée, bien qu’elle existe en tant qu’effet. Elle simule la réaction des cordes lorsque la pédale d’étouffoir est enfoncée.

Les effets de cordes du Roland RD-88

Par exemple, lorsque vous jouez une certaine touche, les cordes situées à proximité peuvent également vibrer et résonner. Vous pouvez également régler l’intensité de cet effet, ainsi que le moment où ces résonances se produisent.

Je décrirais le préréglage par défaut du piano à queue de concert comme un Yamaha série C échantillonné avec des micros rapprochés, ce qui ne lui donne pas un son flatteur à grande échelle.

Il faut absolument ajouter un peu de réverbération, sinon les choses finissent par ne pas être naturelles, comme si vous jouiez dans une pièce insonorisée.

Je dirai cependant que si vous n’aimez pas le son de piano par défaut, vous devriez probablement chercher ailleurs, car il n’y a pas beaucoup de variations dans les préréglages, et la plupart des pianos acoustiques ont un son similaire.

Vous utiliserez probablement le preset par défaut dans la plupart des cas, mais essayez les autres sons de cette catégorie. Certains préréglages, tels que le E. Grand, offrent des variations par rapport à la palette de sons typique et valent la peine d’être essayés.

Pour les bidouilleurs, vous serez peut-être déçus par l’absence du Piano Designer de Roland, qui vous permet de modifier en profondeur les sons de piano modélisés, mais cela ne me dérange pas trop.

Les pianos de scène sont conçus pour être polyvalents, et les sons de piano inclus offrent déjà une bonne dose de flexibilité.

E. Pianos

Les pianos électriques sont l’un des points forts de Roland, et on peut en dire autant du RD-88. La plupart des pianos numériques parviennent à recréer de façon convaincante les deux pianos électriques les plus classiques, le Fender Rhodes et le Wurlitzer, et le RD-88 ne fait pas exception.

Le piano électrique Fender Rhodes

En tant qu’amateur de Wurlys, j’aime les presets Wurlitzer, en particulier le Tremlolo Wurly (bien que je n’aime pas avoir à faire défiler tant de choses pour y arriver).

Les pianos électriques à anche ont un mordant distinct et dynamique, et Roland capture joliment ces nuances à travers ses échantillons.

Naturellement, les présélections de Rhodes (marquées sous Reed) sont également bonnes. Personnellement, je préfère toujours les échantillons de Rhodes de Yamaha, et je n’ai pas encore trouvé quelque chose qui capture à la fois les tons doux et sourds à faible intensité de jeu, ainsi que la lourdeur mordante dans les aigus. Les anches de la RD-88 sont un peu trop lourdes à mon goût.

Notez que certains des presets de piano électrique disposent de commandes de bruit de touche et de tonalité modifiables. C’est l’un des avantages de l’utilisation de la modélisation SuperNATURAL, et j’apprécie toujours les possibilités de personnalisation supplémentaires.

Enfin, il y a aussi des pianos synthétiques dans cette catégorie. Les présélections de 1975 semblent être un clavier classique Yamaha CP, et l’EP FM est le son classique du DX7 qui a défini la pop des années 1980.

Ces éléments font partie de l’équipement standard de la plupart des claviers, et leur présence vous permet de traiter la plupart des chansons, quelle que soit leur période. Essayez d’ajouter un peu de chorus pour obtenir un peu plus de largeur.

Claviers/Mallets

Les sons de maillets comprennent les aspects habituels, tels que clavecins, xylophones, célestes, tambours d’acier, etc. Ces sons sont corrects, ce qui vous laisse une certaine souplesse.

Les clavinets permettent de varier un peu plus. Les chansons de rock classique utilisent beaucoup les clavinets, et les clavinets échantillonnés de Roland sont bons, surtout ceux qui incluent un filtre de résonance.

Même les presets de base sont excellents et vous permettent d’ajouter des effets personnalisés via la section MFX. Vous pouvez personnaliser vos amplis, vos filtres, etc.

Les présélections réagissent également bien aux différentes intensités de jeu, donnant le mordant classique avec un jeu plus lourd. Si vous avez besoin de claviers à bas prix, le RD-88 est fait pour vous.

Orgues

Les orgues sont un autre point fort du Roland RD-88. Cette affirmation peut sembler étrange, surtout sur un clavier qui ne possède pas de tirettes physiques, mais écoutez-moi bien.

Le son d'orgues du Roland RD-88

J’ai été déçu par tant de présélections d’orgue de pianos numériques en raison de l’absence de vitesse variable des haut-parleurs rotatifs, et le RD-88 esquive ce problème à merveille.

L’un des boutons se transforme en une commande de vitesse de haut-parleur rotatif, et c’est vraiment facile à utiliser.

Le bouton possède également une courbe de vitesse unique, où les vitesses plus rapides sont limitées à la limite supérieure du bouton, ce qui vous permet d’accentuer davantage les crescendos, tout en vous offrant des options de vitesse détaillées à l’extrémité inférieure.

Certains sons d’orgue permettent également d’éditer la barre de traction, mais de façon très limitée, ce qui est tout de même appréciable. J’aimerais simplement que la même quantité de personnalisation soit disponible pour tous les presets.

En général, j’ai été assez satisfait des sons de l’orgue.

Cordes

Les sons de cordes du Roland RD-88

Les cordes sont évidentes, et vous devriez être parfaitement à l’aise avec ce qui est inclus. La plupart des cordes fournies ont un son riche et large, ce qui est normal.

Les premières entrées de cette catégorie sont des variations sur un orchestre à cordes complet et peuvent être utilisées pour remplir l’espace de n’importe quelle chanson.

La dernière moitié comprend des cordes synthétisées, et celles-ci sont plus intéressantes, du moins à mon avis.

En tant qu’amateur de pads synthétiques, ne vous endormez pas sur cet article. Les synthés classiques de Roland sont parmi les meilleurs pour la création de pads, et la présence du preset classique Jupiter Strings est toujours un plus.

Il n’est pas précisé si les cordes du synthé sont synthétisées par le moteur sonore Zen-Core, je m’abstiendrai donc de trop en dire. Sachez simplement que ce qui est ici est bon.

Tampons/Chœurs

Parlons d’abord des chœurs. Je les trouve irréalistes, et je ne les utiliserais probablement jamais lors d’une performance, mais on peut dire la même chose de pratiquement tous les presets de chœurs qui existent.

Les chœurs sont beaucoup plus complexes que de simples échantillons, et je vous recommande de vous tourner vers des solutions logicielles si vous avez besoin de chœurs.

Comme nous l’avons vu plus haut, les pads sont l’un des points forts de Roland, et il y a quelques bons presets ici, comme le Soft Pad par défaut, qui donne un lit très subtil mais magnifique sur lequel d’autres instruments peuvent s’appuyer.

Roland pousse son moteur Zen-Core à fond, mais je vais attendre de voir si des presets supplémentaires seront ajoutés à l’avenir. Au moins, les presets inclus pour l’instant sonnent bien, et je suis impatient de voir comment les choses vont évoluer à partir de là.

Guitares/Basses

Je n’aime généralement pas les guitares à base de clavier, et je pense que tous ceux qui jouent de la guitare seront d’accord. Cependant, avec un peu de pratique et de compréhension, les claviéristes peuvent jouer des « guitares » de manière assez convaincante.

Je trouve que les guitares électriques de Roland sont généralement assez bonnes, surtout si vous jouez en tenant compte du fait que les vraies guitares ont des limites. La section MFX vous permet également de personnaliser davantage vos sons grâce à des amplificateurs et des effets.

Le son de guitare du Roland RD-88

Bien qu’aucun des sons inclus (qui vont des cordes en nylon aux instruments électriques) ne remplacera le véritable guitariste de votre groupe, ils peuvent fonctionner suffisamment bien pour quelques sections ponctuelles dans les chansons.

D’autre part, les basses comprennent à la fois les basses électriques et les basses synthétisées.

Les basses électriques couvrent différentes articulations et sont généralement assez bonnes. Si vous voulez faire le classique « split » basse/clavier, ceci vous couvre.

Roland fait bien les sons de basse synthétiques, et le RD-88 ne fait pas exception. Si votre set list comprend des morceaux électroniques, vous pouvez certainement travailler avec la RD-88. Ces basses vont des basses solides et punchy (Fat Analog Bass) aux basses brillantes de style acide (TB Sqr Sweep Bs).

Roland fabrique certains des synthétiseurs les plus convoités du marché, et je suis heureux que leur héritage se reflète également dans cette catégorie.

Cuivres/ventes

Les préréglages pour les cuivres sont bons, et proposent des sons comprenant de superbes stabs de cuivres qui rendent le jeu très dynamique.

Pour certains préréglages, la sensibilité à la vélocité ne se contente pas de modifier le volume, une forte pression sur les touches déclenche un staccato de cuivre.

Les sons de cuivres synthétiques sont également inclus, et comprennent de nombreux presets riches qui reproduisent parfaitement la sensation de désaccord des anciens disques. J’aime personnellement le preset JP8 Brass, qui vise à recréer le preset classique Jupiter 8 entendu sur d’innombrables disques à l’époque.

Les instruments à vent sont acceptés. Ce sont des instruments acoustiques échantillonnés, et on y trouve des flûtes, des saxophones, etc. Je suis indifférent à la plupart des sons de cette sous-catégorie, mais si vous avez besoin de ces sons, ils sont là.

Synths (Zen-Core)

Le RD-88, ainsi que le Jupiter X et les nouveaux grooveboxes MC, ont leur nouveau moteur sonore Zen-Core commercialisé assez fortement, et les sons ici sont assez bons, allant des sons analogiques luxuriants aux sons synthétiques propres axés sur l’EDM pour la musique de danse.

En théorie, le moteur Zen-Core sera partagé entre de nombreux instruments Roland différents, et vous pourrez, en théorie, importer des sons d’un instrument à l’autre.

Je n’ai pas pu le tester, mais Roland affirme que vous pouvez créer des sons sur le synthétiseur Jupiter X et les importer sur le RD-88.

La bibliothèque de synthétiseurs incluse est assez imposante, d’autant plus que l’on nous promet qu’elle sera extensible.

Il y a une tonne d’excellents sons qui capturent les sensibilités de la musique électronique de différentes époques, et je recommande vivement de parcourir cette catégorie si vous avez besoin de sons de synthétiseur pour vos performances.

Je pense qu’il faut s’attendre à ce que cette bibliothèque s’enrichisse encore, puisque la plupart des instruments Roland disposent de bibliothèques de sons extensibles via leur dépôt de sons en ligne Axial.

Cependant, je suis excité par la perspective du partage des sons. La plupart des synthétiseurs logiciels ont des communautés fournissant un flux infini de presets personnalisés, et il sera intéressant de voir comment l’écosystème du Zen-Core prend forme.

En l’état actuel des choses, je suis satisfait des sons synthétiques intégrés et j’ai hâte de voir ce qui va suivre.

Conclusion sur les sons

La RD-88 possède un bon nombre de sons, et la plupart d’entre eux sont de bonnes options pour les interprètes et les musiciens de studio. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de possibilités de personnalisation, je suis parfaitement satisfait de ce qui est disponible.

Si je devais pinailler, j’aimerais que les sons partagent tous des commandes modifiables similaires. Il n’est pas évident de savoir quel son d’orgue a un haut-parleur rotatif modifiable, et quel piano électrique a des commandes de bruit de touche.

Même le manuel ne couvre pas ces aspects, vous devrez donc les explorer par vous-même.

Je n’aime pas non plus les commandes qui sont assez ennuyeuses à l’usage, mais j’ai déjà abordé ce sujet et je l’excuserai sur une seule base.

Étant donné qu’il s’agit de l’un des pianos de scène les moins chers qui ne sacrifient pas grand-chose en termes de touches et de qualité sonore, je suis prêt à accepter quelques compromis ici et là.

Haut-parleurs

Les haut-parleurs du Roland RD-88

Les deux haut-parleurs frontaux de 6W sont un bonus appréciable, et je me vois bien les utiliser pour m’entraîner à la maison, mais ils sont un peu fins à mon goût, et pourraient ne pas être capables de recréer la plupart des fréquences des sons plus riches, comme les synthétiseurs et les pianos électriques.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas le principal attrait d’un piano de scène, et en tant que tel, je ne me plaindrai pas trop. Je suis heureux que Roland ait réussi à intégrer des haut-parleurs dans l’emballage sans ajouter trop d’encombrement, ce qui est une bonne chose.

Effets

La plupart des effets peuvent être activés ou modifiés par le biais de l’écran de menu, et vous pouvez envoyer des sons à chaque effet grâce aux boutons d’envoi dédiés.

Réverbération

La réverbération du Roland RD-88

Les réverbérations se présentent sous la forme de 7 unités différentes, y compris des émulations de matériel et de logiciel. Ces unités ont chacune un choix d’algorithmes différents.

Par exemple, l’émulation SRV-2000 possède des algorithmes allant de la pièce aux salles et aux plaques, et la réverbération Integra7 possède 5 algorithmes différents.

L’émulation SRV-2000 tente de modéliser les unités matérielles classiques de réverbération numérique SRV de Roland, et la réverbération Integra7 émule l’effet de réverbération de l’échantillonneur monté en rack Integra-7.

Ce sont les principales réverbérations avec lesquelles j’ai joué, mais il existe d’autres unités, comme la GM2 et la réverbération GS. Naturellement, j’ai particulièrement aimé les émulations matérielles et leur chaleur simulée.

Chaque unité de réverbération possède également des paramètres modifiables, tels que la taille, le temps de déclin, etc. Pour quelqu’un qui aime modifier les sons de manière détaillée, c’est une excellente chose, et le même niveau de personnalisation est conservé dans les autres effets également.

Chorus (Délai)

La section chorus comprend différentes variations de chorus modélisés et d’unités de retard.

Le chorus se décline en 2 variantes principales, le chorus par défaut le chorus multi-mode SDD-320 et l’émulation de pédale BOSS CE-1.

Ce sont tous des chorus simples avec des paramètres basiques, mais ils sonnent bien. Personnellement, j’ai un faible pour le CE-1, qui a une intensité variable.

Les délais comprennent de nombreuses variations différentes, allant de simples délais linéaires à des délais complexes multi-tap. Ces derniers ont beaucoup plus de paramètres avec lesquels travailler, tels que la rétroaction, l’amortissement, le panoramique du délai, etc.

Heureusement, les délais comprennent également la synchronisation temporelle et la synchronisation du tempo, ce qui simplifie grandement les choses.

Même si j’aurais aimé que les chœurs et les délais soient actifs simultanément, je suis assez satisfait du degré de personnalisation.

Le chorus du Roland RD-88

Section égaliseur

L’égaliseur intégré est un égaliseur de base à 3 bandes. Les 3 bandes ont chacune une fréquence et un gain modifiables (de -24 dB à 24 dB).

La bande médiane possède également une valeur Q modifiable, qui change la largeur de la courbe en forme de cloche.

Il s’agit d’une configuration similaire à celle de la plupart des mixeurs de scène. Bien que l’égalisation paramétrique hautement personnalisable du RD-2000 me manque, c’est un compromis que je peux accepter, surtout que chaque couche peut avoir sa propre courbe d’égalisation personnalisée, ce qui est toujours un plus.

Naturellement, il y a aussi un égaliseur principal.

Compresseur

Le RD-88 dispose d’un compresseur dédié qui affecte la sortie maître et agit comme une autre méthode de contrôle de la dynamique.

Personnellement, j’utilise beaucoup les compresseurs lorsque je travaille avec des sons comportant différentes couches, car cela permet d’éviter les pics. Le compresseur ne possède pas de multiples algorithmes comme le RD-2000, mais il est tout de même impressionnant de puissance.

C’est un compresseur multibande de style moderne, qui possède 3 bandes différentes avec des points de séparation modifiables. Chaque bande différente se voit appliquer un compresseur différent.

Les compresseurs sont également très détaillés, vous permettant de modifier l’attaque, le relâchement, le seuil, le genou, le ratio et la sortie.

J’ose dire que c’est le compresseur le plus puissant que j’ai vu sur un piano de scène, et les personnes qui aiment la personnalisation apprécieront.

Cependant, je dois admettre que j’ai quelques réserves à ce sujet. Si tout ce dont vous avez besoin est un compresseur de base modifiable, le surplus de fioritures ici pourrait vous faire passer beaucoup plus de temps dans les menus.

Si vous n’avez besoin que d’un compresseur à bande unique, voici une astuce. Réglez les deux points de séparation aux points les plus bas et les plus hauts respectivement, et vous  » trichez  » en faisant en sorte que la bande médiane soit le seul compresseur actif.

MFX et IFX

Les sections FX de modulation (MFX) et FX d’insertion (IFX) sont pratiquement identiques. La différence réside dans leur emplacement dans la chaîne d’effets.

Le MFX n’intervient qu’avant le chorus et le délai, alors que l’IFX intervient juste avant l’égaliseur principal.

La principale polyvalence de cette section réside dans l’énorme sélection de types d’effets. Cette section contient à peu près tout, y compris des recréations d’effets vintage, des filtres, des phasers, des chorus, des unités de compression, des délais, des bitcrushers, des pitch shifters, et des combinaisons.

Vous pouvez en choisir 73 au total, et ils sont tous étiquetés de manière à faciliter la navigation.

Chaque type d’effet dispose d’un ensemble différent de paramètres avec lesquels travailler, et les évoquer rendrait ce test bien trop longue, je vais plutôt vous laisser plonger dans le monde fou de la personnalisation de vos propres sons.

Par exemple, vous pouvez ajouter une simulation d’ampli de guitare aux claviers pour donner plus de mordant aux sons. Vous pouvez également ajouter des phasers, des chorus ou des phasers à des sons spécifiques pour ajouter davantage de largeur à vos sons.

Ces effets sont l’un des points forts des pianos de scène Roland, et je suis heureux qu’ils soient également inclus dans le RD-88. Bien que les commandes rendent la personnalisation de ces effets légèrement plus compliquée que je ne le souhaiterais, cela en vaut la peine.

Conclusions sur les effets

La RD-88 est étonnamment complète en ce qui concerne ses effets. Les différentes réverbérations, délais et chorus sont magnifiques, et les différents effets d’insertion sont également impressionnants.

Vous pouvez vraiment créer des sons qui vous sont propres en expérimentant, et je dois féliciter Roland pour ce qu’ils ont fait.

Le RD-88 comprend même de nombreuses options de mixage standard, comme un compresseur multibande et un égaliseur 3 bandes. Ceux-ci vous permettent de façonner davantage vos sons, ou même de contrôler les fréquences difficiles à dompter.

🔍 Fonctionnalités

Nous avons vu à quel point le RD-88 est polyvalent en matière de son. Maintenant, plongeons dans les fonctions utilitaires et les caractéristiques axées sur les performances de la RD-88.

Fractionnement et superposition

La division et la superposition sont des caractéristiques essentielles pour tout clavier axé sur la performance, et le RD-88 remplit très bien cette fonction.

Toute configuration peut être sauvegardée en tant que scène, ce qui permet d’enregistrer tous les sons sélectionnés et les paramètres configurés.

Chaque scène peut comporter jusqu’à 3 sons (2 sons dans une pays et 1 dans l’autre). C’est simple, mais cela permet de gérer la plupart de vos cas d’utilisation possibles.

Le mode split du Roland RD-88

L’activation du mode split et dual (layer) est simple grâce aux boutons dédiés sur le panneau avant.

L’écran vous indique clairement les sons que vous avez actuellement sélectionnés, et vous pouvez choisir la section à modifier à l’aide des boutons de navigation.

Vous pouvez également spécifier le point de partage en maintenant le bouton de partage enfoncé et en frappant la nouvelle touche que vous souhaitez utiliser comme nouveau point de partage.

Vous pouvez également mixer chaque section individuellement grâce aux égaliseurs et aux chaînes d’effets indépendants. Les boutons peuvent également être modifiés pour agir comme des boutons de volume pour chaque section, ce qui est agréable si vous voulez faire quelques changements rapides sur scène.

Dans l’ensemble, tout est simple et j’ai réussi à obtenir mes combinaisons de sons habituelles sans trop de problèmes.

Il est également possible de choisir des sons provenant du logiciel Mainstage d’Apple pour les scènes. Nous en parlerons plus en détail dans la prochaine sous-section, mais Roland affirme que cette option est conçue pour être aussi transparente que possible.

Contrôle DAW

Le contrôle de DAW du Roland RD-88

Bien que Roland commercialise fortement l’intégration Mainstage de la RD-88, vous pouvez toujours utiliser la RD-88 avec d’autres DAW.

Bien que l’intégration ne soit pas aussi simple avec d’autres DAW, vous pouvez toujours assigner les boutons et boutons à des paramètres spécifiques en utilisant un simple protocole MIDI Learn.

Si vous ne voulez pas vous lancer dans la configuration, le RD-88 est également livré avec un profil de contrôle pour le DAW Logic Pro d’Apple.

J’aurais aimé que d’autres DAW, comme le populaire Ableton Live axé sur la performance, soient inclus, mais j’ai réussi à faire fonctionner mon projet de performance Ableton Live sans perdre trop de temps sur la configuration.

Le RD-88 dispose également de plusieurs canaux de sortie MIDI, ce qui vous permet d’effectuer un routage créatif si vous en avez envie.

Interface audio USB

L’USB MIDI est une inclusion typique sur la plupart des claviers, et c’est également le cas pour le RD-88.

C’est ainsi que vous pourrez intégrer des logiciels basés sur un ordinateur portable dans le flux de travail de la RD-88, et tout ce que vous avez à faire est d’installer les pilotes Roland, et les choses devraient fonctionner facilement.

Cependant, le RD-88 est également doté d’une interface audio intégrée, et vous permet d’intégrer des sons externes dans vos performances.

Je n’ai pas pu trouver de spécifications concernant le débit binaire ou la fréquence d’échantillonnage, mais on peut supposer qu’il s’agit d’une interface audio 24 bits 192 kHz, comme celle que l’on trouve sur la RD-2000.

Avec les pilotes sélectionnés dans le logiciel de votre choix, vous pouvez avoir votre DAW sélectionné comme l’une des couches de votre scène de performance, et vous pouvez manipuler la sortie de votre logiciel comme s’il s’agissait d’un autre preset du RD-88, par exemple en appliquant un égaliseur et des effets.

Naturellement, vous devez essayer d’utiliser les éléments de contrôle de la station audionumérique (comme l’affectation CC MIDI) pour maximiser vos capacités de performance.

Intégration de la Mainstage

Je dois admettre que je n’ai pas pu tester cette fonctionnalité, car j’utilise un ordinateur portable Windows exécutant Ableton Live comme machine de concert. Cependant, ce que j’ai vu montre que l’intégration est vraiment étroite.

Pour ceux qui ne le savent pas, Mainstage est essentiellement le DAW Logic Pro d’Apple sans les capacités de séquençage, ce qui en fait une source sonore idéale pour les claviéristes qui ne veulent pas la complexité d’un DAW à part entière.

Le DAW Logic Pro

Une fois que vous avez configuré vos pilotes, vous pouvez passer le RD-88 en mode de contrôle DAW, et avoir Mainstage disponible comme option. L’écran affiche alors une liste des nombreux presets Mainstage, que vous pouvez faire défiler.

Ce qui est génial, c’est que vos presets sont tous nommés et que vous pouvez également accéder aux paramètres des presets à l’aide des boutons via le bouton Assign.

C’est un énorme avantage pour tous ceux qui utilisent Mainstage, car vous n’avez pas besoin d’avoir votre écran actif sur le côté. Le fait que le RD-88 soit également livré avec une interface audio USB signifie que vous n’avez vraiment besoin que de votre Macbook et du clavier pour gérer toutes les situations de concert.

Rythmes

Tout comme le RD-2000, le RD-88 est livré avec des rythmes et des grooves intégrés. La qualité offerte ici est assez impressionnante, car elle est alimentée par des échantillons de qualité qui dépassent la plupart des claviers arrangeurs bon marché.

Cependant, les rythmes ne sont pas le point central, et le passage d’un motif à l’autre n’est pas aussi facile que sur les claviers arrangeurs dédiés.

Les rythmes du Roland RD-88

Vous serez généralement coincé avec des boucles qui ne peuvent pas être modifiées de manière significative, ce qui en fait de bons partenaires d’entraînement, mais guère plus.

Je ne vais pas me plaindre d’avoir quelques bonus supplémentaires, et je me suis amusé à utiliser les rythmes spécifiques à un genre pour ajouter un peu de piquant aux entraînements de routine.

Entrée micro

L'entrée micro du Roland RD-88

Si vous êtes également un chanteur, vous serez heureux d’apprendre que Roland a inclus une entrée micro sur le RD-88. Il est également équipé d’un préamplificateur intégré.

Malheureusement, il n’y a pas d’alimentation fantôme ni d’entrées XLR, vous devrez donc probablement l’utiliser avec des micros dynamiques comme le Shure SM58.

Ce qui est bien, c’est que l’entrée micro a ses propres commandes de gain, d’égalisation et de réverbération, ce qui est plus que ce que la plupart des autres pianos de scène incluent.

🔌 Connectivité

Tout piano de scène ne serait pas complet sans options de connectivité, et le RD-88 est livré avec toutes les exigences standard de tout musicien en concert.

Les connectiques du Roland RD-88

Deux prises de sortie (6,35 mm) sont incluses et constituent le principal moyen d’envoyer votre signal de sortie stéréo vers des enceintes externes. Les sorties XLR symétriques du RD-2000 me manquent, mais c’est un problème que vous pouvez facilement résoudre avec une boîte de direct.

Si vous vous contentez de créer des presets à la maison ou de vous entraîner, vous pouvez choisir d’utiliser la prise Phones, qui est de type TRS 6,35 mm stéréo. Cela vous permet d’utiliser votre casque pour contrôler les sorties de la RD-88.

Ensuite, il y a la prise 6,35 mm Mic In mentionnée précédemment, qui prendra n’importe quel microphone TS et fera passer le signal par les sorties principales.

Une prise auxiliaire mini TRS Line In est également fournie. Vous pouvez connecter des appareils de lecture externes au RD-88. Par exemple, vous pouvez connecter votre lecteur de musique pour vous entraîner avec une piste d’accompagnement.

Trois prises TRS pour pédale sont incluses. La prise Pedal peut accueillir n’importe quelle pédale de sustain, telle que la pédale de commutation fournie, tandis que les prises FC peuvent accueillir des contrôleurs au pied. Il peut s’agir de pédales d’expression ou d’autres pédales de commutation.

Un port MIDI Out à 5 broches est inclus et, comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez envoyer des signaux MIDI sur différents canaux de sortie si vous avez l’intention de travailler avec du matériel ancien.

Notez qu’il n’y a pas d’entrée ou de sortie MIDI via les ports 5 broches. Vous devrez utiliser l’USB MIDI pour cela.

En parlant de cela, vous pouvez utiliser le port USB pour ordinateur pour accéder à la fois au MIDI et à l’audio USB. N’oubliez pas d’installer les pilotes et de les sélectionner dans le logiciel de votre choix.

Un port de mémoire USB vous permet de sauvegarder vos paramètres et préréglages sur une clé USB (non incluse dans l’achat).

N’importe quelle clé USB 2.0 devrait fonctionner. Vous pouvez donc utiliser n’importe quelle clé générique que vous avez sous la main.

🧰 Accessoires

Le Roland RD-88 est livré avec les accessoires suivants :

  • Manuel du propriétaire
  • Adaptateur secteur
  • Pédale de commutation

Comme avec le RD-2000, c’est trop basique, et vous aurez probablement besoin de quelques extras pour tirer le meilleur parti du RD-88.

En ce qui concerne les adaptateurs secteur, vous devez toujours vérifier que l’adaptateur secteur correspond aux tensions principales de votre pays, en particulier si vous importez le RD-88 de fournisseurs étrangers. Si vous endommagez les composants internes, vous risquez de provoquer une défaillance catastrophique, ce que vous feriez bien d’éviter.

La pédale de commutation est assez décevante, car il s’agit d’une simple pédale plate à base de commutateurs. Elle fonctionne, mais vous voudrez peut-être en obtenir une qui a la forme d’une vraie pédale si c’est ce à quoi vous êtes habitué.

Pédale de sustain

La pédale de sustain à commutateur incluse laisse un peu à désirer, et en tant que tel, je recommanderai une alternative plus conventionnelle en forme de pédale comme achat séparé.

La pédale d'effets DP-10 de Roland

Notre recommandation générale est la pédale Roland DP-10, qui est bien construite et prend en charge le demi-pédalage.

Pédale d’expression

Les pédales d’expression sont très utiles pour les interprètes, car elles vous permettent de contrôler les paramètres en temps réel sans lâcher les touches.

Par exemple, vous pouvez modifier la vitesse de rotation des sons d’orgue sans passer par les boutons.

La pédale d'effets Nektar NX-P

Je recommande généralement la Nektar NX-P, qui est bien construite bien qu’elle soit l’une des pédales d’expression les moins chères disponibles en ligne. Elle est également dotée d’un commutateur de polarité universel, ce qui garantit que vous pourrez toujours l’utiliser.

Si vous recherchez quelque chose d’encore plus robuste et de haute qualité, consultez le Moog EP-3.

Support pour clavier

Pour les pianos de scène, les pieds sont un achat obligatoire, et le poids léger et le petit format du RD-88 signifient que vous pouvez utiliser n’importe quel pied générique en X ou en Z.

Toutefois, si vous souhaitez suivre les recommandations de Roland, vous pouvez vous procurer le support de clavier KS-12, qui est très robuste et relativement portable.

Le support Roland KS-12

📝 Le mot de la fin

Je suis vraiment déchiré avec le RD-88. Il fait tellement de choses bien, et il semble être fait sur mesure pour quelqu’un comme moi.

Je suis un joueur qui aime avoir beaucoup de contrôle sur ses sons, et le RD-88 offre beaucoup de possibilités de sculpture sonore ainsi qu’une palette assez large de bons presets de base.

Il est également très facile de configurer des présélections de performance, ou comme Roland choisit de les appeler, des « scènes ». Le flux de travail du RD-2000, que j’ai qualifié de simple, est très bien recréé malgré le design dépouillé.

Le gros problème que j’ai, ce sont les contrôles. Les touches fléchées et les modificateurs de valeur basés sur les boutons sont vraiment inefficaces. Même le simple fait de tester les différents préréglages peut être assez ennuyeux, et cela tue l’aspect créatif de la création de préréglages.

J’aurais vraiment aimé qu’une partie de l’espace vide soit utilisée pour ajouter un bouton d’encodage. C’est vraiment dommage que Roland ait choisi ce système de contrôle, car il a gâché mon plaisir avec la RD-88. A mon avis, ce seul problème pourrait être un facteur de rupture pour beaucoup de gens.

Le RD-88 fait beaucoup de choses bien, et si vous pouvez passer la barrière de la navigation, vous vous retrouvez avec l’un des pianos de scène les moins chers qui ont réellement beaucoup de puissance sous le capot.

On oublie souvent d’avoir des égaliseurs pour chaque couche individuelle, et un compresseur multibande vous permet d’expérimenter sans vous soucier des pics indésirables.

Le RD-88 fait du sound design mieux que beaucoup de ses contemporains plus chers, et je dois vraiment féliciter Roland d’avoir mis toute sa puissance dans le RD-88. Je n’ai pas inclus le potentiel futur du moteur sonore Zen-Core dans l’évaluation, car ce n’est pas quelque chose qui est pertinent au moment de l’écriture.

Cependant, j’admets que la perspective d’un écosystème partagé entre différents instruments Roland m’enthousiasme, et je suis curieux de voir où Roland va pousser ce concept une fois que son synthétiseur Jupiter X et ses nouvelles stations de travail Fantom seront sortis.

Je tiens à souligner que le son de piano par défaut ne convient pas forcément à tout le monde, et comme il s’agit d’un piano de scène, vous devez en tenir compte avant de faire votre achat.

Personnellement, je l’ai trouvé parfaitement acceptable, surtout avec un peu de légère réverbération de pièce, mais les musiciens plus classiques pourraient le trouver trop stérile et brillant.

En conclusion, je recommande le Roland RD-88. Il a beaucoup d’atouts et, bien que j’aie retiré beaucoup de points à cause de son schéma de commande épouvantable, il réussit quand même à briller.

Il y a aussi le prix à prendre en compte, peu de pianos de scène parviennent à atteindre un prix aussi bas, et le fait d’avoir de bons sons et une bonne qualité de construction n’est que la cerise sur le gâteau.

5 réflexions au sujet de “Avis Roland RD-88 : Un piano de scène abordable et bien fini”

  1. Bonjour
    Je ne parviens pas à stocker dans les favoris des sons à 3 étages
    Par exemple :
    1 : piano
    2 guitare
    3 contrebasse
    Je fais la basse et le piano sur scène et j’ai besoin d’une dizaine de sons présélections disponibles facilement
    10 presets avec les 3 étages donc
    avec la basse à gauche (split) Help ! :0)

    Répondre
  2. Merci pour votre travail que je découvre. A la recherche d’un piano de scène, je dois dire qu’il semble correspondre à mes attentes. Le poids est un atout indéniable. Cdt

    Répondre
  3. Bonjour,
    Je dois acheter un clavier de scène, de formation classique, pour jouer un répertoire de variétés dite de qualité ! Nous devrons ranger le clavier après chaque représentation donc le poids entre en ligne de compte aussi.
    Après avoir lu vos articles qui sont très bien faits, j’hésite entre le RD-88 et le Casio PX-560.
    Avez vous un conseil ?

    Répondre
    • Bonjour, en prenant compte de vos critères je vous conseillerai le piano numérique Roland RD-88. Ce dernier est certes plus lourd que le Casio mais d’un seul kilogramme, donc rien de bien significatif. Pour ce qui est des fonctionnalités, selon moi le Roland offre plus pour des performances live mais cela dépend de ce que vous recherchez en termes de performances, connexions et sonorités. Pour vous donner une idée, le Roland possède un très bon moteur sonore et plus de 3000 sons ainsi qu’un générateur de son de piano de qualité, de nombreuse options de lecture de son, et de nombreux avantages de connexion ; comparé au Casio qui lui possède nettement moins d’échantillons sonores, moins d’options de connexion mais il offre un peu plus d’option de modulation du son, transposition, pitch bend pour ne citer qu’eux. Un des derniers avantages est que vous pouvez facilement trouver une case ou étui de protection pour le Roland RD-88. Il va donc de soi que je vous conseille le Roland, mais réfléchissez bien à votre utilisation lors de vos concerts, la différence de poids n’étant pas importante, regardez attentivement les caractéristiques techniques qui colleront le mieux avec vos attentes. En espérant vous avoir éclairé dans votre choix.
      L’équipe LePetitMusicien.

      Répondre

Laisser un commentaire